UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Jeudi 24 Aout 2017, Yom 'Hamichi


Page : 1
297. Le test de l'ADN dans la Halakha
Répondu le 07/07/2015 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 6895 fois    Aperçu de la question
Kvod harabanim, Cette question concerne les cas de droit pénal ou commercial. En préambule nous savons que c'est sur la foi de 2 temoins qu’ un Bèt Dine peut faire payer ou condamner un accusé, et qu’il faut que les temoins puissent être confondus en tant que Hazama (condamné eux mêmes pour faux temoignage pour pouvoir être entendu comme temoin … Ma question est alors la suivante: l’ADN ,qui selon l’avis des scientifiques est fiable à 99,99%, peut-elle condamner à payer ou pire à la mort ? Ou est-ce une preuve supplémentaire mais qui n’a pas la force de condamner ? Et, est-ce que l’ADN de l’accusé ne peut pas être considéré comme s'il témoignait contre lui même et dans ce cas là ,son temoignage n’est pas retenu ? Merci à vous et dans l’espoir d’avoir été le plus claire possible dans mes questions et ne pas m’être trompé dans mon préambule. Kol Tov
450. Accepter ou refuser les cadeaux ?
Répondu le 09/02/2015 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Droit Civil   Vue : 6519 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim Il m'arrive, comme tout un chacun, de faire des cadeaux à des proches et des non proches et parfois sans raison précise ( mariage, fête...). Chaque fois me vient à l'esprit ce que Chlomo Hamélèkh nous a dit : " Soné Matanote y'hié ". Et ça me travaille. Je vois que les receptionnaires des cadeaux sont sincérement contents. Et je me demande si je ne suis pas en train d'enfreindre, d'une certaine manière, "Lifné 'Ivèr Lo Titèn Mikhchol" ? Comme de tendre un verre de vin à un Nazir. D'autant que l'interdit de "Lifné 'Ivèr" (donner la possibilité à son prochain de transgresser un interdit) s'applique aussi au 'Hol ( mauvais conseil). D'un autre côté je me dis que s'il était interdit de faire des cadeaux cela se saurait. J'ai même vu dans la Guémara Bétsa qu'il est recommandé, si on fait un cadeau à un enfant, de laisser un signe qui permette aux parents d'interroger l'enfant. Ainsi ils savent qui a fait le cadeau. Et Rachi de commenter que cela a pour but de multiplier " 'Hiba Vé Ré'oute bé Israël". Il est vrai que le cadeau est fait à un enfant et pas à un adulte. Il me semble par ailleurs que dans le 'Houmach les cadeaux ne manquent pas? Ma question est donc: Comment se conduire en matière de cadeaux? Quel est l'impact pratique du "Soné Matanote y'hié" pour le donateur et le réceptionaire? Par exemple: Faut-il les limiter aux occasions d'usage (Bar mitsva, mariage...). Ou les multiplier sans excès, sans raison spéciale, par amitié? Faut-il faire un travail sur soi même pour ne pas se réjouir lorsqu'on reçoit un cadeau, tout en étant sensible au geste du donataire. Faut-il laisser entendre autour de soi, de manière préventive et dissuassive, qu'on ne manque de rien et qu'on n'aime pas les cadeaux? Etc.. Merci
154. Le commercant n'a pas rendu toute la monnaie
Répondu le 14/01/2013 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4706 fois    Aperçu de la question
Il arrive parfois qu'un commercant (dans des restaurants/sandwicherie par exemple) se trompe très légèrement en rendant la monnaie. Quelle est la meilleure attitude à adopter sachant que : - à priori le commercant est parfaitement honnête et se trompe inconsciemment (erreur de calcul!), - la somme sur laquelle porte l'erreur est modique 10 à 50 centimes d'euros sur un repas à 8 euros et ne représente pas du tout un préjudice pour moi, - il y a toujours des personnes à côté (clients, employés) et faire remarquer l'erreur pourrait mettre mal à l'aise le commerçant... Merci
179. Est-il parfois permis de mentir?
Répondu le 01/08/2012 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 7107 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Est ce du mensonge lorsque nous disons (volontairement ou à posteriori) une expression implicite pouvant etes comprises de 2 manieres : une vrai(Émèt) et une fausse(Chékèr)! Par exemple : Un ami ayant acheter une deuxieme voiture pour sa femme, me demande comment je la trouve. Personnellement, je la trouve horrible ! Est ce du mensonge de dire, que je trouve la voiture Super, en sachant que mon intention etait en fait de parler de la 1ère voiture (qui est rellement belle) ! PS: Cet exemple ne resume pas tout les cas, car il peut avoir un probleme ici de Darké Chalom, donc ma question est dans tout les cas possibles : Darké Chalom/Pas Darké Chalom, A priori/A posteriori! Merci
902. Savoir rembourser une dette
Répondu le 01/02/2010 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3832 fois    Aperçu de la question
Bonjour Kevod Harabbanim. Voici la situation de la question : Un homme a prêté de l'argent à une personne de sa famille proche. Cet emprunteur le lui a ensuite rendu en mettant une enveloppe (argent liquide) dans la boite aux lettres du prêteur. Cependant, le prêteur dit n'avoir jamais rien trouvé. A présent, l'emprunteur veut savoir s'il a une obligation de rembourser à nouveau cette somme ou non ? (compte tenu des bonnes relations entre les deux, personne n'est supposé mentir et l'emprunteur reconnait ouvertement avoir emprunté cet argent). Merci
890. Dégâts causés sur un Étrog : Qui paye ?
Répondu le 18/09/2009 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Droit Civil   Vue : 2965 fois    Aperçu de la question
Bonjour, J’ai choisi un Étrog chez le marchand, et je lui ai demandé l’autorisation de le montrer à un Rav, pour vérifier s’il était Kachèr. Malheureusement, le fruit est tombé par terre et n’est plus Kachèr du tout. Suis-je responsable de ce dégât et quel est le prix dois-je payer pour cet Etrog (la même question se pose pour tout achat en fait) ? Merci
891. Qui paye les dégâts d’un nettoyage à sec raté
Répondu le 13/08/2009 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3601 fois    Aperçu de la question
Bonjour, J’ai donné un habit au nettoyage à sec. Le responsable du pressing a utilisé de la térébenthine afin d’enlever une tache de peinture qui s’y trouvait. La tache a disparu, mais la doublure de l’habit a été endommagée. Le voudrais savoir qui est responsable de ce dommage ? Merci
717. Poids et mesures
Répondu le 17/10/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3870 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, Je viens de lire qu'il est interdit d'avoir chez soi des balances qui ne pèsent pas correctement. Je suppose que cet interdit (Déoraïta ?) concerne les commerçants. Qu'en est-il d'un particulier ? Dois-je veiller à ce que la balance avec laquelle je me pèse soit exacte ? Merci pour tout et Kol Touv.
581. Se rendre devant une instance juridique non juive
Répondu le 23/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3598 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonsoir Est il "Moutar" (permis) de porter une plainte ou une main courante dans le cas d'un harcellement morale ou diffamation? Merci et Chabbate Chalom
553. Qui va payer les dégâts ?
Répondu le 06/12/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 8216 fois    Aperçu de la question
Une personne qui a chez lui une synagogue avec un parking et un fidèle met sa voiture dans le parking pour aller prier. Le problème est que le propriétaire de la Choule (Synagogue) a endommagé la voiture du fidèle sans faire exprès. Le fidèle réclame le prix du dommage au propriétaire de la Choule mais le propriétaire prétend que puisqu'il ne permettait pas aux fidèles de garer leurs voitures dans le parking alors il n'est nullement responsable et c' est au risque et péril du fidèle. Qui a raison le propriétaire ou le fidèle? Merci d avance pour votre réponse.
488. Se garder de propager une maladie contagieuse
Répondu le 18/10/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 5881 fois    Aperçu de la question
Kvod Ha Rabanim, Tout d'abord merci pour vos réponses. Quelle joie lorsqu'on est enfin éclairé de manière approfondie sur la bonne attitude. Je suppose que lorsque quelqu'un a une maladie grave et contagieuse ('Has vé'halila) il fait tout pour éviter de la transmettre à son prochain. Qu'en est-il lorsqu'on a une "maladie bénigne" mais contagieuse: un grand rhume, une toux, un mal de gorge etc... Halakhiquement, lui est-il interdit d'aller au Bèt Hamidrach, à la synagogue ( en semaine, Chabbate, lors d'une occasion exceptionnelle comme Roch Hachana, doit-il partir après avoir entendu le Chofar...). Quelles sont les Mitsvote en jeu ? Chana tova et Kol Touv
365. Jouer au casino, est-ce réellement interdit ?
Répondu le 14/05/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 6149 fois    Aperçu de la question
Kvod harav, Merci pour votre réponse concernant le fait de travailler dans le service juridique d'un casino(Question 310). Ma question concerne plus généralement l'interdit de jouer au casino Il semblerait selon votre réponse qu'il soit purement interdit de jouer dans un casino. Je conçois que cette activité ne soit pas des plus recomandables, mais ne peut-on pas permettre lorsque: -La personne gagne sa vie d'une autre manière -Elle joue dans un casino ou il y une majorité de non-juif -Elle joue rarement et juste pour le plaisir (il n'y a pas vraiment de risque de dépendance) -Elle ne vise pas à gagner de l'argent puisqu'ele sait qu'elle va perdre de toute façon la somme quelle aura fixé -Elle joue dans des jeux n'impliquant pas une compétence spécifique (roulette, boule...), ce qui diminue le risque de Asmakhta Beaucoup de personnes répondent à ces critères, il ne parait pas évident d'interdire surtout si on se base sur le RAma Trés souvent, l'argent est déja sorti avant le verdict ,la personne mise une somme et elle sait après si elle a perdu ou gagné, précisons que l'argent est déposé sur la table. Deplus il n'est pas toujours évident de faire la distinction entre la roulette (au casino) et le lotto mise à part le fait qu'il y a moins de chance de gagner. Merci de votre précieuse aide sur ses points, de nombreuses personnes sont dans le flou sur le sujet. Kol touv
375. Dine et Péchara, l’option du compromis dans le jugement
Répondu le 19/04/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4004 fois    Aperçu de la question
Bonjour J'apprécie vos réponses, car elles sont accompagnées de Maré Mékomotes (sources à l'appui), ce qui me permet, en plus de la réponse, d'approfondir le sujet. Ce serait bien que vous éditiez un Chéélote Outechouvote en Hébreu, car je n'aime pas faire du Limoud en Francais. La question: Si je porte une affaire devant le Bèt Dine, celui ci a toujours envie de régler le problème à l'amiable , (Péchara), pour éviter entre autres une "Chévouha Déoraïta; et surtout c'est plus pratique de ne pas avoir à trouver une reponse Halakhique, difficile à élaborer. Puis je demander au Bèt Dine, de me faire le Dine et pas la Péchara ( ce qui me parait normal ) ; dans l'hypothèse ou il refuse, je me trouve devant une situation ou le Bèt Dine ne remplit pas son rôle 1) il doit demissionner 2) je peus m'adresser à un Bèt Dine, d'une autre ville , sans qu il y ait probleme de territorialité 3) je ne suis plus obligé d'écouter ce Bèt Dine dans d'autres affaires La Péchara, peut etre poposée et jamais imposée, sinon il n'y a plus de Bèt Dine. Je dis cela , car un Dayane m'a dit une fois qu'un Bèt Dine n'est pas oblige de faire un Dine, il peut imposer une Péchara , ca m'a etonné ! Ce serait bien de nous avertir par mail , quand votre réponse est prête et merci. Merci aussi pour les Maré Mékomotes (les sources).
357. Paye-t-on la scolarité d’un enfant retiré de l’école en cours d’année
Répondu le 21/03/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3997 fois    Aperçu de la question
Merci pour vos réponses qui sont toujours très précises et très claires. Félicitations. Une famille qui fait sa 'Alya en cours d'année peut-elle arrêter ses paiments à l'école qui scolarise les enfants sachant que cela représente une perte conséquente pour l'école. Le départ en Israël était au moment de l'inscription une éventualité. Cette éventualité n'avait pas été précisée au moment de l'inscription. L'école aurait peut-être réfusé l'inscription des enfants ou aurait prévu d'inscrire dès le début de l'année un peu plus d'enfants pour compenser le départ en cours d'année.
353. Vendre à perte ou la pratique d’une concurrence déloyale
Répondu le 09/03/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4142 fois    Aperçu de la question
Est-il permis de vendre à perte? Si cela est permis par la Tora, est-il permis de le faire sachant qu'en France la législationl l'interdit ?
347. Parler de l’incompétence d’un directeur d’école
Répondu le 04/02/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 5058 fois    Aperçu de la question
Est-il permis de parler de l'incompétence d'un directeur d'école à son administation (école juive) sachant qu'il risque d'etre licencié ? Les faits reprochés lui sont reprochés par différentes administrations de l'école (sous directeur, professeurs...)?
310. Travailler dans le service juridique d'un casino
Répondu le 21/11/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4637 fois    Aperçu de la question
Bonjour Rav, Ai-je le droit de travailler dans le service juridique et / ou financier d'un casino? Merci pour votre travail admirable...
279. Un enseignant de Kodèch et une occupation parallèle
Répondu le 15/10/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4352 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabbanim, Est-il permis à un enseignant de Koddèch à plein temps d'avoir une activité commerciale (Boucherie, Vente de voitures, Restaurant, etc...) parallèlement à sa mission de Moré (enseignant) ? Comme on dit communément: "il y a la Loi et l'Esprit de la Loi". Que dit la Halakha à ce sujet ? J'ai cherché dans les Choute de Rav Moshé Feinstein sans succès... Merci pour votre réponse....et pour le Kiddouch Hachèm que vous faîtes! Gmar 'Hatima Tova
218. L'épouse et la restitution d'un vol
Répondu le 10/09/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4821 fois    Aperçu de la question
Chalom, Je voudrais savoir si, en temps que femme mariée j'ai le droit/le devoir de rembourser un abus ou un vol qu'aurait commis mon mari. Je vous remercie d'avance pour votre reponse. Un grand Ychar Koa'h!
225. Quand la compagnie aérienne ne respecte pas ses engagements
Répondu le 29/08/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4452 fois    Aperçu de la question
Chalom Rav Est-ce que je peux demander des indemnisations à une compagnie aérienne israélienne pour une annulation de vol avec report de celui-ci quelques heures plus tard dans une autre ville, sachant que le patron est surement juif et que cette annulation me cause une sacrée perte de temps d'étude mais non une perte d'argent. Merci pour votre réponse (mekorote si possible)!
167. Comment restituer un objet volé ?
Répondu le 24/07/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 6371 fois    Aperçu de la question
Bonjour, quand j'avais 17 ans, j'ai volé une calculatrice à la fnac. Depuis , j'ai fait Téchouva. j'ai 23 ans Comment réparer cette faute? la calculatrice est usée. il manque le manuel et certains cables... est ce que je dois donner la valeur de l'objet à la fnac ou la Tsédaka? Merci
34. Héritiers de deux mariages
Répondu le 01/02/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 4025 fois    Aperçu de la question
bonjour nous sommes une famille de 6 enfants 2 du premier mariage de mon pere avec sa premiere epouse il fut veuf a l age de vingt ans avec ses deux premier enfants au bout de quelques temps de deuil il s est remarié avec ma mere un peu par obligation vu qu'il etait rabbin d'une communauté a constantine et qui ne pouvait plus exercé son travail je suis un peu long mais j,y arrive en l'an 2001 mon pere est decedé mais les papiers n' ont pas etait fait dans les normes .aujourd'hui ma mere qui a elevé les deux premiers enfants de mon pere depuis l'age de 1 an ne veut pas les adopter et la lois francaise ne leur donne aucun droit sur l'heritage de mes parents si je vous ecrit cette lettre c est que je ne suis pas d'accord avec ma mere et je voudrais savoir ce qui est ecrit dans la thora et dans la halakha je pense que j ai été claire dans ma demande et je voudrais une reponse au plus tot je vous en remercie par avance
15. De combien sera la commission de l'agent immobilier
Répondu le 29/01/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3742 fois    Aperçu de la question
On m'a recommande un agent immobilier pour acheter un appartement. Il m'a fait visiter un appartement. Il m'a plu et je l'ai acheté. L’agent me demande sa commission qui est de 2%. Je lui ai dit que les gens qui me l'ont recommande m'ont dit qu'il ne prenait que 1%. De fait, il ne m'a pas fait signer d'engagement comme le font les agents en indiquant le pourcentage demande. A cela il me répond qu'il était gêné sachant qu'on venait de la part de personnes qu'il connait bien. De notre cote, nous lui disons que s'il avait pose ses conditions ou demander a signer le formulaire on aurait négocier le taux a 1%. Faut- il céder au taux de 2% demande ou rester au taux de 1% puisque aucun engagement ni verbal ni écrit n'a été pris pour 2% ? Une remarque: l'agent n'a pas beaucoup travaille puisque le premier appartement visite a été signe le même jour. Eliahou
6. Validité d'un testament civil
Répondu le 10/01/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 3962 fois    Aperçu de la question
Un parent lointain avait rédigé son testament chez son notaire quelques années avant son décès. Étant éloigné de la religion, il n’avait pas pris les dispositions nécessaires pour rendre son testament valable halakhiquement. La veille de son décès, il précisait à ses enfants, rassemblés à son chevet, que sa dernière volonté était l’accomplissement du dit testament. Un mois plus tard, j’ai été contacter par le notaire, qui m’annonçait que j’avais hérité du contenu de l’un de ses comptes en banque. M’est-il permis d’en prendre possession, ou bien doit-il être remis à ses héritiers?
Page : 1