UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Jeudi 21 Septembre 2017, Yom 'Hamichi


905. Prier avec son cœur
Posté par koker98 le 04/02/2010 à 13:19:19
Chalom,

J’ai fait Téchouva il y a pas très très longtemps. En tous cas pas assez pour pouvoir faire la Téfila de A à Z.
J’aimerai savoir si cela est vraiment grave (je sais qu'il est dit que celui qui ne fait pas tout ou qui saute des paragraphes ira au Guéïnam). Mais étant donner mon faible niveau est-ce "si" grave .... ?
J’ai entendu dire que le Ben Ich Haï a écrit le minimum à lire ....je parle effectivement de Cha’harite (prière du matin) et les Korbanote de Min’ha (prière de l’après midi).

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 21/02/2010 à 20:06:18
Tout d’abord Kol Hakavod pour votre récente Téchouva et votre intérêt pour la pratique des Mitsvote.

Il est évident que l’ordre et la teneur de la Téfila telle que l’on composée nos Sages est d’une grande importance. C’est pourquoi il y a lieu de s’efforcer au maximum de prier selon le rituel, sans omettre quoi que ce soit.

Le Béèr Hétèv (1) rapporte que le Maguid (l’Esprit qui lui apparaissais en rêve) avait mis en garde le Bèt Yossèf (auteur du Choul’hane ‘Aroukh) sur l’importance d’arriver tôt à la synagogue afin de pouvoir prier dans l’ordre. Prier dans le désordre « trouble les voies de communication avec D-ieu » (Méapèkh Hatsinorote).

Ceci dit, il est évident qu’on ne peut exiger d’un « Ba’al Téchouva » qui se rapproche de la Tora, de combler toutes ses lacunes en un instant.
L’important est de se fixer un objectif : celui de progresser et de s’élever dans le service Divin. Chacun selon son rythme et ses possibilités.

Par ailleurs, il est important de savoir que le but de la prière n’est pas la « quantité », mais la « qualité » : la Téfila n’est pas la simple lecture de texte, mais l’expression d’un lien avec D.

Rav Chlomo Zalmane Aeurbach (2) insiste sur le fait que la concentration durant la Téfila est très importante. C’est pourquoi si une personne estime qu’elle priera mieux avec un certain Miniane (assemblée de 10 personnes) il pourra, afin de prier avec eux, sauter les Psouké Dezimra (partie précédant le Chéma’ et ses bénédictions).

Le principal est donc de prier avec votre cœur (Ainsi qu’il est dit : Ra’hamana Liba Ba’é / D-ieu demande l’expression de notre cœur (3), tout en vous efforçant, petit à petit, de parfaire et de compléter votre prière afin qu’elle corresponde à celle qui à été instituée par nos Sages.

Kol Touv


1) Ora’h ‘Haïm chap. 52 par. 1 au nom du Ari Hakadoch Zal
2) Halikhote Chélomo Téfila chap. 1 par 2 et Téfila Kéhilhata chap. 2 note 28
3) Voir Guémara Sanhédrine 106 b et Séfér Hahinou’h Mitsva 129
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation