UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 20 Aout 2018, Yom Chéni


8. Vitamines pour bébé
Posté par Bibi le 10/01/2006 à 22:18:38
Mon bébé a un mois et son pédiatre lui a prescrit des vitamines. Sommes-nous tenus d’en vérifier la kacherout ?

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 12/01/2006 à 22:14:06
Les jeunes enfants, et surtout les bébés et les nourrissons peuvent être considérés comme des personnes malades, car leurs constitutions sont délicates.

Ainsi, et bien qu’il soit interdit en temps normal de leur donner des aliments non cacher (1), et qu’il soit même recommandé de les empêcher de se servir eux même d’aliments non cacher (2),
si néanmoins, leur condition exige la consommation de tels aliments, ou de médicaments dont la kacherout n’a pas été établie, il sera permis de leur en donner.

Malgré tout s’ils sont interdit par la Torah (déoraïtah), il sera recommande de demander à un non juif de les donner au bébé, ou faire en sorte que l’enfant les prenne tout seul [Michna Berourah id. et voir le Graz 343.5 qui explique que de tels besoins pour les enfants les incluent dans la catégorie de « ’holé chéén bo sakanah » ( malade dont la vie n’est pas en danger), ou la « Amira lénokhri » est permise même lorsqu’il s’agit d’un « issour Torah »; voir aussi le H'azon Ich Orakh Haim 59, 3 et 4, qui ecrit qu'une carence alimentaire chez un bebe, pouvant engendrer des maladies, le met dans un etat de "safek sakana" (risque de mise de la vie en danger). On peut deduir de cela, que tout traitement dont l'absence risquerait de rendre le bebe malade, est egalement a considerer comme un "safek sakana"].

Si par contre les aliments ou les médicaments ne sont interdits que « midérabanane » (par ordre rabbinique), il vous sera permis de les lui donner vous-même (3)
Il vous faudra consulter le Rav de votre communaute, afin de déterminer l’éventuel degré du « issour » (l’interdiction) des vitamines en questions.

Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh, Ora’h ‘Haim 343. 4 et Michnah Bérourah 3, 4,5
2) Rama, Yoré Dé’a chap. 81,7 et Chakh 26. Voir aussi le Darké Téchouvah chap.81. 91 qui ramène le Péri ‘Hadach
3) Michna Bérourah id. et Graz 343.5,6
 

Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation