UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 19 Février 2018, Yom Chéni


792. Un homme peut-il marcher pieds nus ?
Posté par Juif le 21/09/2008 à 01:31:17
Chalom Rav,
J'ai entendu dire que les pieds des hommes représentaient une nudité.
Est ce vrai ?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 18/10/2008 à 20:46:03
La Guémara (1), apprend du verset " il ne sera pas vu chez toi de nudité " (2), qu’il est interdit de réciter toute parole de prière ou d’étude en étant nu ou en face d’une personne (homme ou femme) dénudée (3). C’est une interdiction de la Tora et il n’y aura pas d’autre solution que de lui tourner le dos, ou de sortir de la chambre, bien entendu (4).
Il est évident que les pieds d'un homme (ou d'une femme) n'entrent pas dans cette catégorie.

La notion de nudité concernant les pieds d'un homme, entre plutôt dans le cadre de l'exigence générale d'un comportement pudique chez l'homme et à fortiori chez la femme.
Voir à ce propos la question 140 « Comment se comporter chez soi à la maison ?» dont nous rapportons ici quelques lignes.

On a l’obligation d’être pudique au moment ou l’on s’habille ou que l’on se déshabille. Ceci même si l’on est seul à la maison.
Ce comportement est l’expression d’une loi rapportée par le Choul’hane ‘Aroukh (5) selon le langage suivant : " ne dis pas je suis isolé au fin fond de ma chambre, qui pourrait me voir ? Car D. rempli le monde de sa présence divine ".

Ainsi le Choul’hane ‘Aroukh nous invite à nous habiller alors que l’on est encore couché pour ne pas nous découvrir même dans notre chambre (6).
De même il est rapporté dans le Michna Béroura, " un homme doit se comporter avec pudeur et retenue devant D. même lorsqu’il est isolé dans sa chambre dans l’obscurité de la nuit ".

Dans le cadre de ce comportement le Michna Béroura nous invite à enlever nos chaussettes ou à les mettre alors que nous sommes au lit, les pieds recouverts par les draps (7). En effet, puisque nous avons l'habitude de vivre avec les pieds couverts, il ne serait pas correct de rester les pieds nus.

A ce propos, rappelons comment s'exprime le Pélé Yo’éts dans le chapitre concernant la pudeur : " un comportement pudique est une nécessité pour les hommes, et à fortiori pour les femmes, car c’est par lui que l’homme se différencie de l’animal ".

Voir sur le sujet la question 164 Prier sans chaussettes.

A fortiori, chaque fois que nous nous adonnons à une activité honorable voire empreinte de Kédoucha, nous devons avoir les pieds couverts.

Voir ainsi le Choul’hane ‘Aroukh (8) qui interdit en règle générale de prier sans chaussettes.

Toutefois, dans une région ou l’habitude serait (à cause des conditions climatiques, entre autres) de se vêtir avec des pantalons courts, des manches courtes ou bien avec des sandales sans chaussettes, on peut être tolérant et permettre de faire la prière ainsi vêtu (9).

De même, un Kohèn ne devra pas faire la Birkate Kohanim sans chaussettes car ce serait considéré comme une honte, voir un déshonneur, de nos jours ou nous n'avons pas l'habitude d'aller pieds nus (10).
Notons quand même que si le cas se présente, on ne l'empêchera pas de faire la bénédiction (11).

Kol Touv


1) Bérakhote 25b
2) Dévarim 23
3) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap. 75 par. 4
4) Michna Béroura chap. 75 Alinéa 29 au nom des A’haronim
5) Ora’h Haïm chap. 2 par. 2 d’après la Guémara Ta’anite 11 et ‘Haguiga 17
6) Choul’hane ‘Aroukh chap. 2 par. 1
7) Choul’hane ‘Aroukh chap. 2 alinéa 1
8) Ora’h ‘Haïm chap. 91 par. 5
9) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h Haïm chap. 91 par. 5 et Michna Béroura alinéa 13 ; Choute Iguérote Moché tome 3 chap. 68 ; Choute Yé’havé Da’ate tome 4 chap. 8 ; Rambam Hilkhote Téfila chap. 4 Halakha 5
10) Michna Béroura chap. 128 alinéa 18
11) Choute Iguérote Moché tome 2 chap. 32 ; Choute Kinyane Torah tome 4 chap. 13
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation