UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 25 Juillet 2017, Yom Chelichi


500. Le Kohèn qui refuse de faire la bénédiction
Posté par yoyo le 08/10/2007 à 20:24:11
Kvod Harav,

Pourquoi le Michna Béroura fait une différence et dit que avant que le Chalia'h Tsibour (l'oficiant) ne dise "kohanim", si un Kohèn ne monte pas au "Doukhane" il outrepasse une Mitsvate 'Assé (Mitsva positive) alors qu'après qu'il ait dit "kohanim" celui qui ne monte pas ne réalise pas 3 Mitsvote positives ?

Merci

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 20/10/2007 à 21:34:07
Tout Kohen qui ne monterait pas au Doukhane (estrade destinée aux Kohanim) pour y faire la bénédiction des Kohanim, outrepassera une Mitsvate ‘Assé (un commandement d’ordre toranique et positif).
Cependant, cette infraction sera équivalente à la transgression de trois Mitsvote (pluriel de Mitsva) ‘Assé.
Ceci, à condition que ce Kohen fut présent lorsque le Chalia’h Tsibour (le ministre officiant) convoque les Kohanim au Doukhane. Ou bien que les fidèles l’aient convié à y monter, ou à faire la Nétilate Yadaïm (les ablutions des mains). (1).

Le Michna Béroura précise (2) que la Mitsvate ‘Assé (le commandement d’ordre toranique et positif) qui est outrepassée lorsque le Kohen se refuse à monter au Doukhane (pour y réciter la bénédiction des Kohanim), est celle de "Ko Tévarékhou Èt Béné Israël" – c’est ainsi que vous bénirez les enfants d’Israël (3).

C’est ce commandement qui serait enfreint, car c’est celui-ci que la Tora a formulé sous forme d’injonction. Néanmoins, nos Sages précisent (4) que cette infraction sera équivalente à la transgression de deux Mitsvote ‘Assé supplémentaires : celle à laquelle le Passouk (le verset de la Tora) fait référence en disant "Émor Lahèm" – et tu leur dira (5), ainsi que celle à laquelle le Passouk fait allusion en disant : "Véssamou Èt Chémi" – et vous placerez Mon Nom (6).

Le Kohen ayant quitté la Bèt Hakénéssèt (la synagogue) avant d’avoir été convoqué au Doukhane par le Chalia’h Tsibour (le ministre officiant) appelant : "Kohanim", n’outrepassera aucune Mitsva (7).
Si par contre le Cohen avait été présent au moment où le Chalia’h Tsibour appelait "Kohanim", et n’était pas monté au Doukhane, il aura transgressé une seule Mitsvate ‘Assé, mais équivalente à trois Mitsvote.

Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm chap. 128 par. 2, voir aussi le Michna Béroura, ad. loc. alinéas 9 et 10, ainsi que le Biour Halakha, ad. loc. intitulé O Im Amrou. Voir encore le Choul’hane ‘Aroukh, ad. loc. par. 3 et par. 4
2) Michna Béroura, ad. loc. alinéa 8
3) Bamidbar, Pérèk 6 Passouk 23. Voir encore le Yérouchalmi, Bérakhote Pérèk 8 Halakha 4, le Rambam, Hilkhote Téfila Pérèk 15 Halakha 12, et le Bèt Yossèf, Ora’h ‘Haïm chap. 128 sur le par. 2
4) Guémara Sota 38b, Ména’hote 44a
5) Bamidbar, Pérèk 6 Passouk 23
6) Bamidbar, Pérèk 6 Passouk 27
7) Voir encore le Michna Béroura, ad. loc. alinéa 13
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation