UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 25 Septembre 2017, Yom Chéni


244. Payer pour faire garder ses enfants le Chabbate
Posté par etty le 03/09/2006 à 22:37:39
Bonjour,

Je suis une jeune femme mariée et je souhaiterais aller tous les Chabbate matin à la synagogue avec ma fille ainée pour que nous puissions être intégrée dans une communauté.

Est-il permis que je fasse venir une baby sitter non juive le Chabbate pour qu'elle garde mes 2 filles de 2 ans car elles ne pourront pas marcher jusqu'à la synagogue. Si oui, comment faire pour la règler bien sûr, en dehors du samedi ?

Je précise que mon mari, de par ses obligations professionnelles ne peut pas aller tous les samedis matins à synagogue.

Merci beaucoup pour votre réponse.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 03/07/2014 à 08:00:02
Nous parlons ici exclusivement d’un travail qu’il serait permit de faire le Chabbat sans être rétribué. Par exemple surveiller une maison ou garder des enfants comme c’est le cas dans votre question.
Nous n’abordons pas tous les types de travaux qui impliquent d’effectuer un travail interdit le Chabbat par la Tora ou d’ordre Rabbinique. Comme par exemple cuire, faire une construction, coudre un habit, etc.
Pour tous ces cas, il faut prendre en considération un nombre très important d’éléments supplémentaires qui n’entrent pas dans le cadre de la question.

En ce qui concerne votre question, il faut savoir que nos Sages ont interdit priori toute rétribution pour un travail (même permis) effectué le Chabbat. (1)

Nos ‘Hakhamim ont interdit cela pour ne pas en arriver à faire du commerce ou toutes sortes de transactions pendant le Chabbat. (2)

Par contre la rétribution est permise (bien entendu, pas le jour même du Chabbat), si la personne a travaillé également d’autres jours en dehors du Chabbat. C’est à dire si l’ouvrier est payé pour le travail qu’il a effectué pendant la semaine ou le mois. A condition également qu’il ne réclame pas explicitement son salaire pour le Chabbat. Mais celui ci lui sera donné «Béhavla’a» (littéralement « avalé ») c’est à dire englobé dans le reste de son dû. (3)

Vous devez donc employer cette personne pour surveiller vos enfants pendant la semaine (même pour un petit laps de temps) et lui donner le salaire global de tout son travail sans en faire le détail.

Kol Touv


1) Tossèfta, Gémara Baba Métsi’a 58a ; Choul’hane ‘Aroukh chap.306 par.4
2) Michna Béroura chap.306 alinéa 16
3) Tossèfta, Gémara Baba Métsi’a 58a ; Rambam Hilkhote Chabbat chap.6 halakha 25 Choul’hane ‘Aroukh chap.306 par.4
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation