UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mercredi 26 Juillet 2017, Yom Révii


542. Trier les couverts le Chabbate
Posté par moché le 04/11/2007 à 15:55:28
Existe-t-il une notion de tri dans les couverts lorsque l'on veut mettre la table le Chabbate matin? Pour préciser ma question, est ce que si l'on prend tous les couverts en vrac dans la main ,et qu'on les prend un par un, mais sans effectuer de choix, en prenant le premier qui vient, cela s'appelle-t-il trier?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 05/06/2014 à 07:41:00
Il faut tout d’abord préciser que l’interdiction de trier existe non seulement, dans de la nourriture, mais aussi dans tout les autres objets (1).

L’avis de nombreux Décisionnaires (2) est que le fait de prendre les couverts un par un, même sans les choisir, – lorsqu’ils sont mélangés – pour les poser à la place qu’on leurs destine, est considéré comme un tri, et rentre dans le cadre de « Borèr » (interdiction de trier le Chabbate).

En effet, même si en pratique on les prend un par un, cette action est considérée comme « Borèr » du fait que le but de cette opération est de trier les couverts. De plus, si l’on considère l’action dans son ensemble, c’est le résultat obtenu (les couverts ont étés triés).

Il sera donc interdit trier des couverts pour ranger dans un tiroir, à leurs places respectives, des fourchettes, des couteaux, des cuillers qui étaient préalablement mélangés.

Toutefois, le Choul’hane ‘Aroukh (3) permet de trier le Chabbate si les trois conditions suivantes sont respectées :
a) prendre le bon du mauvais
b) faire le tri à la main
c) pour une utilisation immédiate

Dans notre cas, on appelle « bon » l’élément qui nous intéresse. Ainsi, dans le tri des couverts, l’ustensile que l’on prend est considéré comme le bon, car c’est celui que l’on place : on trie donc le bon du mauvais.
De plus le tri est accomplit à la main.
C’est pourquoi si ce tri est accomplit avant le repas (dans la demi heure), et pour les besoins du repas, il sera autorisé.

Rav Chélomo Zalmane Auerbach (4) précise que même si le tri s’effectue bien avant le repas, si le but recherché, est l’embellissement de la table, ce sera considéré comme un utilisation immédiate (en effet le plaisir retiré de la vue de la table dressé est immédiat) et donc considéré comme un tri permis.

Kol Touv


1) Michna Béroura chap. 319 alinéa 15
2) Choul’hane Chélomo chap. 319 par. 6, et Choute Ma’hzé Éliyahou chap. 49 par. 14 au nom de Rav Eliyachiv, Or’hote Chabbate chap. 3 par. 120
3) Ora’h ‘Haïm chap. 319 par.1
4) Choul’hane Chélomo ad. loc.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation