UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Vendredi 24 Mai 2019, Yom Chichi


857. Comment enfiler ses vêtements
Posté par arale le 28/12/2008 à 16:31:03
Kvod Harabanim,

Dans le Michna Béroura chap.2 alinéa 4, il est indiqué qu’il est bon de saisir ses habits des deux côtés dans la main droite pour enfiler d’abord la partie droite puis la gauche. En ayant la « Kavana » (l’intention, la pensée) que tout soit inclus dans la droite (la droite symbolisant le « ‘Hessed » (miséricorde) ? et de la droite on va vers la gauche (le Dine / Rigueur ?).

J’aimerai comprendre :
• Comment procède-t-on ? A quels habits cela s’applique-t-il ?
Que veut dire saisir les deux côtés ?
Si on tient l’habit de la main droite et qu’on veut l’enfiler à droite il faut le faire passer dans la main gauche ?
• Au niveau de la « Kavana » s’agit-il de droite / « ‘Hessed » gauche / « Dine » ?

Comme on met souvent des habits, autant les mettre d’une manière juive.

Merci d’avance et Kol Touv

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 22/07/2009 à 22:26:13
Comme vous l’écrivez, le Michna Béroura (1) stipule, qu’il est bien, de prendre ses habits dans la main droite avant, de les enfiler en commencent par le côté droit.
Cette règle qui n’est mentionné ni dans la Guémara ni dans le Choul’hane Aroukh trouve sa source dans le Séfèr Hakavanote du Ari Hakadoch Zal et s’applique à priori à tous les habits (2).

Le Kaf Ha’haïm (3) rapporte lui aussi cette Halakha (4). Il détaille la procédure à suivre dans les termes suivants :
Chaque fois que l’on s’apprête à enfiler un vêtement, on prendra garde de saisir les deux cotés de celui-ci uniquement avec la main droite, en tenant le dit vêtement sur la droite de son corps. Le dos du vêtement (une veste ou un pantalon par exemple) nous faisant face, on garde le coté droit de celui-ci dans la main droite et l’on transmet le coté gauche à la main gauche. Puis on enfile le coté droit avec la main droite et le coté gauche avec la main gauche.
Ce faisant, on devra penser à « inclure » l’ensemble du vêtement dans la main droite qui le transmettra à la main gauche (5).

Même un gaucher procédera de cette manière (6).

En effet, comme vous le pressentiez, il s’agit dans cette procédure, de favoriser et de renforcer la droite qui symbolise les bienfaits et la miséricorde, par rapport à la gauche qui représente la rigueur. Et c’est pourquoi il n’y a pas de différence entre un droitier et un gaucher.

Par ailleurs, le Choul’hane ‘Aroukh (7) rapporte que lorsque l’on met des chaussures on commencera par la droite, sans attacher les lacets, puis on passera la Gauche. Ce n’est qu’alors qu’on attachera les lacets, en commençant cette fois ci par la chaussure de gauche.


De même, en tout acte (Dans la façon de s’habiller, de se laver, de faire Nétilate Yadaïm) il y a lieu de donner la priorité au côté droit sur le côté gauche(8). En effet nous voyons que la Tora a toujours donné plus d’importance au côté droit, comme il apparaît à propos du service divin des Kohanim, du lépreux, du lévirat… (9)

Il est intéressant de noter que le Bèn Ich ‘Haï (10) écrit, qu’il y a lieu, lorsqu’on se lave, de laver d’abord la tête puis le côté droit avant le gauche mais ne parle pas de donner la priorité au côté droit lors de l’habillage. Il mentionne juste qu’il faudra, lors de l’habillage, se couvrir la tête en premier.

A noter que pour les mêmes raisons, quand on prie, on doit prendre soin de poser sa main droite sur la gauche et surtout pas l’inverse (11).

Kol Touv


1) Chap.2 alinéa 4
2) Cha’ar Hatsiyoune alinéa 10
3) Chap. 2 par. 7 voir aussi le par. 9 où il précise que l’on se couvrira la tête en premier
4) Voir aussi le Maguèn Avraham par. 3, le Choul’hane ‘Aroukh Hagraz chap. 2 par. 4 ainsi que le Pélé Yoéts sur le mot « Yamine
5) Au nom du Ari Zal (Cha’ar Hakavanote)
6) Piské Téchouvote tome chap. 2 par.4 ; Choute Béèr Moché tome 3 chap.1
7) Chap. 2 par. 4 ; de même le Choul’hane ‘Aroukh Hagraz ; voir aussi Choute Chalmate ‘Haïm par. 8 qui rapporte le verset de Téhillim (118/ 6) : « La droite de l’Eternel est sublime »
8) Chabbate 61a
9) Choul’hane ‘Aroukh Hagraz chap. 2 par. 4
10) Paracha Vayichla’h par. 17, voir aussi
11) Choul’hane ‘Aroukh chap.95 par.3
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation