UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 25 Septembre 2017, Yom Chéni


900. Inaugurer une nouvelle maison
Posté par Matmid le 07/01/2010 à 13:02:51
Bonjour,
Je dois prochainement emménager dans une maison que j’ai louée.

1) Est-ce que je dois doit quand même faire « ‘Hanoukate Habaïte » (cérémonie d’inauguration de la maison) bien que je ne l’ai pas achetée ?
2) Si oui, faut-il le faire immédiatement ou peut-on attendre de s’installer correctement ?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 27/01/2010 à 17:45:44
Il existe effectivement un « Minhag » (Tradition) qui consiste à organiser une « ‘Hanoukate Baïte », lors de l’emménagement dans une nouvelle maison.

Cet usage qui n’est pas une obligation absolue (ni de la Tora ni de nos Sages) et n’est pas mentionné dans le Choul’hane Aroukh, n’en reste pas moins fortement conseillé.

Toutefois, le Talmoud Yérouchalmi (1) tend à considérer l’inauguration d’une maison en Israèl comme une Mitsva, car habiter en Érèts Israël est en soi une Mitsva.

Cette coutume trouve néanmoins sa source dans le verset de la Tora (2) : « si quelqu’un a bâti une maison neuve et n’en a pas encore pris possession… ».
On trouve aussi des allusions à ce Minhag à différents endroits dans le Zohar (3), ainsi que dans le Midrach Tan’houma (4) où l’on demande s’il y a lieu de faire la bénédiction de Chéhéhiyanou à l’occasion de l’achat d’une maison.

Il est fortement recommandé de procéder a la cérémonie de ‘Hanoukate Habaïte même dans le cas ou la maison est en location.

Tel est l’avis du Mékoubal le Rav Mord’hai Chaarabi Zatsal, qui précise par ailleurs qu’il est important d’inaugurer la maison avant d’y passer une première nuit (5).

Précisons au passage qu’on a l’habitude de faire la bénédiction de Chéhéhiyanou - suite à l’achat d’une maison - à l’occasion du repas d’inauguration de la nouvelle maison, généralement au moment de la pose des Mézouzote.
En effet nombreux son ceux qui ont l’habitude de profiter de la Hanoukate Baïte pour fixer les Mézouzote.

Il est préférable de réciter Chéhéhiyanou sur un fruit nouveau ou un vêtement neuf en pensant à acquitter la maison par la même occasion.
Toutefois celui qui éprouverait une véritable joie suite à l’achat de sa maison pourra faire Chéhéhiyanou même en l’absence de fruit nouveau ou de vêtement neuf (6).

Certains affirment que si l’acquéreur est marié il récitera non pas Chéhéhiyanou mais la bénédiction de Hatov Véhamétiv (qui est bon et qui fait le bien) (7). Tel n’est pas le Minhag chez les Séfaradim.

Ils existent différentes raisons au Minhag de « ‘Hanoukate Baïte » :
- Remercier Hachèm pour ses bienfaits
- Inaugurer sa nouvelle maison dans la Tora
- La Mitsva « Yichouv Haaréts » (Habiter en Israël)
- L’inauguration de la maison, accompagnée de Divré Tora comme il se doit, à le pouvoir d’éloigner les « forces malfaisantes » (Mazikim) (8). Certains conseillent même, quand il s’agit d’une maison qui à déjà été occupée, de repeindre les murs afin d’annuler une éventuelle influence néfaste due aux occupants précédents (en particulier quand ceux-ci ne respectaient pas la Tora) (9).

Certains ont l’habitude, au moment où ils pénètrent dans la maison la première fois, d’y déposer du miel de l’huile et du beurre ou du pain et du sel en tant que « Simane Tov » (bon présage et signe de prospérité, dans le même esprit que le Sédér de Roch Hachana) (10).

Il existe plusieurs textes d’étude destinés à la « ‘Hanoukate Baïte ». Le plus connu est celui rédigé par le ‘Hida.
Le Steipler (11) recommandait de réciter les 15 Chir Hamaalote (12), Yochév Béséter (13) et Mizmor Chir ‘Hanoukate Habaïte (14)
Le Hatam Sofér (15) conseille d’inaugurer la maison par la prière et l’étude comme il est dit : « car elle (la Tora) est notre source de vie et prolonge nos jours ».

Vous pouvez trouver tout le cérémonial de la « ‘Hanoukate Baïte » dans le livre Brite ‘Olam.

Kol Touv


Il est fortement recommandé de procéder a la cérémonie de ‘Hanoukate Habaïte même dans le cas ou la maison est en location.

Tel est l’avis du Mékoubal le Rav Mord’hai Chaarabi Zatsal, qui précise par ailleurs qu’il est importent d’inaugurer la maison avant d’y passer une première nuit


1) Sota chap. 8 par. 4 ; voir aussi le Maguén Avraham Ora’h Haïm chap. 568 note 5
2) Dévarim 20 / 5
3) Parachate Vaïkra page 3b ; Parachate Tazri’a page 50a
4) Parachate Béréchite
5) rapporté en son nom par le livre Habaïte Hayehoudi tome 3 voir aussi le Séfèr Géoulé Kéhouna partie 8 note 9
6) Sova’ Séma’hote tome 1 page 271 ; voir aussi Guémara Bérakhote 54a et 59b ; Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap. 223, par.3
7) Biour Halakha chap.223 début de citation Bana Baïte
8) voir Habaïte Hayéhoudi tome10 chap.12 par. 26
9) Sova’ Séma’hote tome 1 page 277 et Cha’aré Torate Habaïte page 277
10) Nétivote Hamarav page 146 note 6 et Sova’ Séma’hote tome 1 page 282 par. 13
11) raporté dans Or’hote Rabbénou tome1 page 230 note 22
12) Psaume 120a 134
13) psaume 91
14) psaume 30
15) Téchouvote tome 2 Yoré Déa chap. 138
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation