UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Dimanche 26 Juin 2022, Yom Richone

83. A-t-on le droit de tuer des cafards ou autres bestioles
Posté par BINYAMINE le 17/04/2006 à 00:30:16
bonsoir
A-t-on le droit de tuer des araignées ou des cafards ou tout autre petite bête ,même si elles ne nous gênent pas particuliérement ? Merci.

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 02/05/2006 à 01:13:14
Il est interdit de faire souffrir les animaux. Nos Sages dans le Talmud, discutent de la nature de cet interdit : certain pensent qu’il est Déoraïta (d’ordre toraïque), d’autres le considèrent comme n’étant qu’un Dérabanane (d’ordre rabbinique) (1).

Notons l’avis du Min’hate ‘Hinoukh qui écrit, que si l’on estime que c’est un interdit Déoraïta, nous aurons le devoir, non seulement de ne pas les faire souffrir, mais aussi de les protéger de souffrances qui pourraient les affliger spontanément. Par contre, si on le considère comme n’étant qu’un interdit Dérabanane, il suffira de veiller à ne pas leur causer de mal (2).

Le Rama écrit que cet Issour de "Tsa’ar Ba’alei ‘Haïm" (l’interdit de faire souffrir les animaux) est Déoraïta (3). Le Rama stipule encore, qu’en cas de besoin, médical ou autre, il sera permis de se servir des bêtes, même si cela devais leur causer du mal (4). Certains limitent cette dérogation, uniquement à l’assurance de besoins d’ordre médicaux (5). D’autres permettent également le "Tsa’ar Ba’alei ‘Haïm", en cas de besoin majeur – ou de force majeure (6).

En ce qui concerne les insectes ou les rongeurs, qui sont répugnants et nuisibles, tels que les mouches, moustiques, puces, souris et autre « plaies », il n’y a aucune restriction à les tuer, car ceci répond à un besoin réel (7).

Néanmoins, et dans la mesure du possible, il serait souhaitable de ne pas les tuer «à main nue», mais en déposant du poison, ou en disposant des pièges. Car nos Sages nous enseignent, qu’une personne qui agirait avec cruauté, même lorsque c’est exigé par la Tora, en subira l’influence néfaste, et sera marqué par la "Mida de Akhzaryoute" – la tendance à agir avec cruauté (8).

Kol Touv.


1) Baba Métsia 32b.
2) Parachate Michpatim, Mitsva 80, par. 10.
3) ‘Hochen Michpate chap. 272 par. 9. Voir aussi le Grah, ad. loc. alinéa 11.
4) Even Ha’ézèr chap. 5 par. 14.
5) Apei Zoutrei et Binyane Tsione, ramenés par le Otsar Haposkim, ad. loc. alinéa 87.
6) Imrei Chéfère, ad. loc.
7) Choute Igrote Moché, ‘Hochène Michpat tome 2 chap. 47.
8) Idèm.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation