UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 20 Mai 2024, Yom Chéni

45. L'interdit de se mettre en colère et ses limites
Posté par nico le 14/02/2006 à 15:35:47
Bonjour rav,
Quelles sont les limites à l'interdiction de se mettre en colère?Comment réagir face aux propos humiliants ou desobligeant de certaines personnes?Doit on se taire?Dans le cadre de l'education, jusqu'ou pouvons nous aller pour réprimander un enfant?
Merci de m'eclairer dans le sens de la Halah'a

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 18/02/2006 à 20:24:45
La réponse à vos questions se trouve dans le Rambam (1):
a) "la colère est une Mida (trait de caractère) extrêmement néfaste, et il y a lieu de s'en éloigner au maximum". Il n'y a donc pas de limite à cet interdit, la colère est à bannir de notre comportement.

b) le Rambam continue: "et il faudra s'éduquer à ne pas se mettre en colère, même lorsque cela aurait été justifie". Il y a donc lieu de s'appliquer à ne jamais perdre son calme, et la réplique aux propos désobligeants devra rester posée. Se taire face à l'humiliation, est certainement un comportement des plus digne. La Guémara (2), considère les personnes capables de cette retenue, comme des Tsadikim, et ramène à leurs propos le verset dans "Choftim" (3): "et les amants d'Hachèm seront tels que le soleil émergeant vers toute sa puissance".

c) Cette retenue est également de rigueur lorsqu'il s'agit d'éduquer. Le Rambam continue: " il fera alors mine de s'emporter afin de les châtier, mais il restera serein en son fort intérieur...".

Hatsla'ha et Kol Touv.


1) Hilkhote Dé'ote, chap. 2, Halakha 3
2) Guittine 36b et Chabbate 88b
3) Juges, chap. 5 verset 31
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation