UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Jeudi 13 Décembre 2018, Yom 'Hamichi


95. Histoire de fût
Posté par dov le 24/04/2006 à 22:19:09
Est il vrai que si on demonte un fût de vin (ou il y avait du Yaïne Nésèkh), aprés l'avoir remonte meme s'il est encore impregné de vin il n'y aurais plus de problèmes de Yaïne Nésèkh (vin impropre à la consommation). Cela peux avoir des implications sur la kachroute du whisky.
s.d .semelman

Réponse donnée par Rav Daniel Ohayon le 11/05/2006 à 21:50:47
Vous demandez si le fait de démonter un fût imprégné de "Yaïn néssèkh", c'est à dire de vin interdit, équivaudrait à le Kachériser. Vous suggérez que cela pourrait avoir une incidence sur la Kacherout de certain whisky qui sont préparés dans des fûts ayant contenu du "Yaïn néssèkh". Or ces fûts arrivent démontés. voir question 46 (Pour y accéder cliquez ici)

Le Rama (1) écrit qu’un morceau de « ‘Hérès » (d’argile), imprégné de vin Kachèr ne devient pas interdit au toucher d’un non juif, car le fait de toucher du vin imprégné n’est pas considère comme toucher le vin lui-même.

Il en découle (2) que si le morceau de ‘Hérès est imbibé de vin interdit (Yaïn Néssèkh), il ne sera permis qu’après kachérisation (3).
Il en est de même pour le fût démonté, qui, comme le morceau d’argile imprégné de vin interdit, ne sera permis qu’après kachérisation (3).

Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh Yoré Dé’a (123,5)
2) Voir Bi’our Hagra (123,15)
3) Voir de quelle façon dans Choul’hane ‘Aroukh Yoré Dé’a 138
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation