UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Samedi 19 Aout 2017, Yom Chabbate


696. Faire un nœud de cravate le Chabbate
Posté par Juif le 29/04/2017 à 13:50:33
Dans quelles conditions peut on faire un nœud de cravate le Chabbate.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 09/05/2017 à 13:50:33
Faire le Chabbate, un nœud destiné à durer un temps long et indéterminé est une interdiction de la Tora s’il est l’œuvre d’un professionnel. Ainsi a tranché le Choul’hane ’Aroukh (1).
Toutefois le Rama, sur place, penche pour l’avis de ceux considèrent (2) que la transgression est d’ordre Toranique même si l’acte est l’œuvre d’un amateur.

Même en l’absence de toutes ces conditions, faire un nœud le Chabbate, reste interdit le Chabbate d’ordre Rabbinique, sauf exceptions (voir plus bas).

Ainsi faire un nœud double reste interdit, même s’il n’est pas destiné à durer longtemps (3).

Dans la pratique, on permettra, d’après tous les avis, de faire une boucle sur un nœud, à condition que l’on ait l’intention les défaire dans les 24 heures (4).

En effet, ce type de nœud ne nécessite pas de compétences professionnelles, d’une part et est destiné d’autre part, à être délié dans un court laps de temps. Il n’est permis que dans la mesure on l’on a l’habitude de le dénouer dans les 24 heures.

C’est pourquoi il est permis de nouer ses lacets de chaussures de cette manière car l’habitude est de les dénouer avant de retirer ses chaussures pour aller se coucher.

Faire un nœud de cravate fait l’objet d’une divergence de vue :
Certain considèrent que c’est interdit (5).
D’autre (6) permettent si les deux conditions suivantes sont réunies :
a) Avoir l’intention de défaire le nœud dans les 24 heures (Sept jours pour le Yalkoute Yossèf)
b) Que le nœud soit fait de telle manière que lorsque l’on retire le brin coulissant dans le nœud lui-même et que l’on tire sur les deux extrémités, le nœud disparaît (signe qu’il n’y avait pas véritablement de nœud).

Tous les décisionnaires s’accordent à dire que faire le nœud la veille de Chabbate et l’élargir ou le rétrécir pour enfiler ou retirer sa cravate, ne pose aucun problème le Chabbate (7).

Kol Touv


1) Ora’h ‘Haïm chap.317 par.1 d’après l’avis du Rambam
2) Rachi et le Roch
3) Rama Ora’h ‘Haïm chap.317 par.1 et Michna Béroura alinéa 14
4) Rama Ora’h ‘Haïm chap.317 par.5 et Michna Béroura alinéa 29. A noter que d’après certains, on pourra permettre même s’il n’est destiné à être défait que dans les sept jours : voir Yalkoute Yossèf tome 4 (Chabbate 2) chap.317 par.11 Et Chemirate Chabbate Kéhilkhata tome 1 chap.15 par. 52. Qui permet en cas de grande nécessité ou de Mitsva
5) Voir le Piské Téchouvote Hilkhote Chabbate chap.317 par.1 qui semble considérer que l’on n’enlève pas systématiquement une cravate en défaisant le nœud
6) Yalkoute Yossèf tome 4 (Chabbate 2) chap.317 par.13 Et Chémirate Chabbate Kéhilkhata tome 1 chap.15 par.58
7) Yalkoute Yossèf tome 4 (Chabbate 2) chap.317 par.13 ; Et Chémirate Chabbate Kéhilkhata tome 1 chap.15 par.58; Piské Téchouvote Hilkhote Chabbate chap.317 par.1
 

Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation