UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Jeudi 24 Mai 2018, Yom 'Hamichi


270. Se couvrir la tête avec son « Talite » pendant la prière
Posté par menache le 25/09/2006 à 14:16:43
Chalom,

J'aurais voulu savoir d'où venez le Minhag (ou la Halakha) de se couvrir la tête de son Talite pendant la prière, et si ce Minhag était réservé au Talmidé 'Hakhamim ?
Merci et Chana Tova

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 06/11/2006 à 22:27:10
Il existe deux avis dans la Guémara (1) quand à la façon de se vêtir du « Talite ». Le Ba’al Ha’itour pense comme l’avis, selon lequel il n’est pas nécessaire de s’envelopper la tête pour s’acquitter de la Mitsva. Il suffit de s’en vêtir de la même manière que les hommes ont l’habitude de porter leurs vêtements quand il vaquent à leurs occupations : parfois ils se couvrent la tête parfois non. D’après cet avis, il suffit de s’envelopper le corps pour être quitte de la Mitsva.

La bénédiction que nous faisons avant de mettre le Talite est : « … Léhite’atèf Bétsitsite », ce qui signifie : « s’envelopper avec les Tsitsite ». D’après ce premier avis, il s’agit d’envelopper uniquement le corps.
De nombreux décisionnaires (2) penchent cependant comme l’avis de la Guémara qui exige « ‘Atifate Haroch » - de s’envelopper la tête avec le Talite.

Il faut noter que d’après tous les avis, ceux qui posent leur « Talite » encore plié, sur leurs épaules autour de leur cou, sans envelopper ni le corps ni la tête ne sont pas quittes de la Mitsva et ont fait un « Bérakha Lévatala » (bénédiction en vain).

Le choul’hane ‘Aroukh (3) a tranché selon l’avis du Ba’al Ha’itour selon lequel il suffit de s’envelopper le corps avec le Talite pour être quitte de la Mitsva. (4)
Il précise toutefois qu’il conviendrait de se couvrir la tête avec le Talite. En effet le fait de se couvrir la tête nous amène à prier Hachèm avec crainte et soumission.
Par ailleurs, cela permet de mieux se concentrer car on est moins perturbé par ce qui se passe autour de nous. (6)

Le ‘Hida (7) rapporte que les avis sont partagés, à tel point que dans une même communauté, certains se couvrent la tête et d’autres pas.
Toutefois, il poursuit en précisant que de toute manière, au moment de se vêtir du « Talite », juste après la Bérakha, il fallait s’envelopper la tête à la façon « ismaélite » (pendant le temps nécessaire pour marcher quatre « Amote » - soit deux mètres).

C’est ainsi qu’il convient de faire car ceux qui ne s’enveloppent pas la tête après la bénédiction prennent le risque de ne pas réaliser la Mitsva (d’après de nombreux décisionnaires) et de faire une « Bérakha Lévatala » bénédiction en vain (8).

Certains décisionnaires recommandent fortement de se couvrir la tête pendant la ‘Amida. (9)

D’autres, exigent même de porter le Talite sur La tête pendant toute la Prière. (10).

D’après la Kabala pendant tout le temps ou l’on porte les « Téfilline », il convient de couvrir sa tête avec le « Talite » et même ceux qui ne le font que pendant la « ‘Amida » et pas pendant le reste de prière, n’agissent pas bien. (11).

Il est ramené d’autre part, dans le Zohar Hakadoch (12) que pendant la « ‘Amida », il fallait se couvrir la tête et même se recouvrir les yeux.
Par contre, il faut éviter de le faire en public car cela dénote un comportement orgueilleux. (13)


Il ressort de ce qui précède les points suivants :

• Il est indispensable (bien que le Choul’hane ‘Aroukh ne l’exige pas), de s’envelopper la tête au moment ou l’on se vêtit du Talite Gadol juste après la Bérakha pour être quitte d‘après tous les avis.
• En s’enveloppant la tête, on doit laisser le visage découvert et rester dans cette position le temps de marcher deux mètres.
• Il fortement recommandé de prier avec le Talite sur la tête, surtout pendant la ‘Amida, puisque certains décisionnaires l’exigent et le Choul’hane ‘Aroukh le conseille. Et tout particulièrement selon l’avis de la Kabala quand on porte les Téfilline (c’est à dire les jours de semaine)
• On ne cachera pas ses yeux avec son Talite comme le préconise le Zohar lorsqu’on prie en publique ou devant un Rav important.


1) Mo’èd Katane 24a
2) Guéonim ; Choute Haradbaz tome chap.343 ; Ba’h Ora’h ‘Haïm chap.8; Taz Ora’h ‘Haïm chap.91 alinéa1.
3) Ora’h ‘Haïm chap.8 par 2
4) Voir Michna Béroura chap. 8 alinéa 3 ; Choute Yé’havé Da’ate tome 5 chap. 1
5) Radvaz tome 1 chap. 343 ; Dévar Chémouèl chap 123 ; Michna Béroura Chap. 8 alinéa 4.
6) ‘Olate Its’hak tome 2 chapitre 12 d’après qui, il faut toujours porter le Talite sur la tête pendant toute la prière
7) Ma’hzik Bérakha chap.8par.3
8) Téroumate Hadéchèn Chap.45 ; voir aussi Yé’havé Da’ate tome 5 chap.1
9) Ben Ich ‘Haï dans son ‘Od Yossèf ‘Haï, Béréchit alinéa 6
10) Ba’h chap 8 ; Éliahou Rabba chap. 8 alinéa 4
11) Ari Zal Cha’ar Hakavanote page 6d selon lequel le « Talite » doit recouvrir les « Téfilline » (ce qui va à l’encontre de l’avis du Choul’hane ‘Aroukh chap. 27 par. 11), Ben Ich ‘Haï dans son ‘Od Yossèf ‘Haï, Béréchit alinéa 6 ; Kaf Ha’haïm chap.8 alinéa 11 et chap.27 alinéa 55
12) Parachate Béréchite 260b
13) Rav Éli’ézèr Papo dans son ‘Héssèd Laalafim chap. alinéa 3
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation