UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Dimanche 26 Mars 2017, Yom Richone


109. Le Tsadik et le Yétsèr Hara'
Posté par david.mail1 le 05/05/2006 à 14:30:33
Chalom, Kvod Harav

Excusez moi de vous parler de ça, mais juste une chose qui me derange beaucoup.
Est-t-il possible de n'avoir aucune activité sexuelle ?
Je connais des gens Tsadikim qui sont dans ce cas, mais comment est ce possible, comment font-ils ?
Le Yétsèr Hara' dans ce domaine est tres puissant, alors avez vous une reponse ?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 09/06/2006 à 14:57:38
Avant tout sachez que le célibat n’est pas, dans la Tora, un principe acceptable. Bien au contraire, la première Mitsva exprimée dans la Tora pour l’humanité toute entière est « Pérou Ourvou » (croissez et multipliez).(1)
De même, il est écrit : «Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide à ses côtés.» (2)

Le Choul’hane ‘Aroukh lui-même (3) est très clair à ce sujet : « un homme a l’obligation de se marier afin de réaliser la Mitsva de « Pérou Ourvou » et celui qui ne le fait pas est considéré comme un meurtrier ».

Il est vrai que par ailleurs, le Choul’hane ‘Aroukh lui-même, cite l’exemple de Ben ‘Azaï qui ne s’est pas marié pour se consacrer entièrement à l’étude de la Tora (4).
Le Choul’hane ‘Aroukh précise que celui qui aurait fait comme Ben ‘Azaï (et n’aurait donc pas réalisé la Mitsva de « Pérou Ourvou ») n’aurait pas fait de faute. Toutefois le Taz (alinéa 7), précise que malgré tout on ne devra pas faire comme lui à priori.

Tout ceci n’est valable (d’après le Choul’hane ‘Aroukh et le Rambam), que si l’on est pas perturbé par son Yétsèr Hara’ (c'est-à-dire que cela n’entraîne pas de mauvaises pensées).
Il faut bien comprendre que le cas de Ben ‘Azaï est exceptionnel. Ben ‘Azaï lui même enseignait à ses élèves, l’obligation de se marier.

Très rare sont ceux, qui comme lui, sont tellement pris par leurs études qu’ils en deviennent «incapables» (5) de fonder une famille .

Il semble qu’il y ait beaucoup de Tsadikim dans votre entourage; c’est à eux qu’il faut demander ce qui a motivé leur choix et comment ils vivent leur situation.
Quoi qu’il en soit un homme est destiné à se marier et à fonder une famille.

Kol Touv


1) Béréchite 9/1
2) Béréchite 2/18
3) Évène Ha’ézer chp.1 par.1
4) Choul’hane ‘Aroukh chp.1 par.4 et Guémara Yébamote 63b
5) Voir le livre « Dérèkh Pékoudim » qui déduit de la Guémara que Ben ‘Azaï témoignait sur lui même, que son amour pour la Tora était tel (ce qui l’accaparait entièrement) , qu’il était dans l’impossibilité de fonder un foyer. Cette situation n’était donc pas le fruit d’une décision , mais la conséquence d’un état des choses.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation
  • 109. Le Tsadik et le Yétsèr Hara'