UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Dimanche 19 Aout 2018, Yom Richone


184. "Bédika" : obligation ou pas ?
Posté par Lea le 25/07/2006 à 12:33:04
Chalom

C'est un site que je prends un enorme plaisir à visiter. Merci!
Ma question fait suite a votre reponse concernant une tâche de couleur maron. Il y etait dit qu'une feme doit se vérifier des qu'elle a une Hargacha.
Ma Madrikha m'avait appris que pour eviter d'avoir à le faire, la jeune mariee fait une 'Hazaka: Elle se verifie lors de 3 Hargachote consecutives et si elle se trouve propre, elle n'aura plus besoin de se verifier apres chaque Hargasha de sa vie de femme mariee a moins qu'elle n'arrive pendant une de ses 'Onote.
Et c'est ce que je fais depuis 3 ans et demi maintenant.
Je voulais savoir si c'est exact.
Merci d'avance pour votre reponse.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 04/08/2006 à 08:35:02
En règle générale une femme qui ressent une « Hargacha » (sensation) doit au plus vite effectuer un examen interne (Bedika) à l’aide d’un « ‘éd » (tissu témoin).
Il existe trois possibilités :
a) elle trouve une couleur impure. Elle devient « Nidda » (impure)
b) elle trouve une couleur pure. Elle reste évidemment pure.
c) Aucune couleur n’est trouvée sur le tissu témoin.
Son statut dépendra alors du type de sensation ressenti (Ouverture du col, frissonnement ou écoulement). Il ne convient pas ici de développer ce sujet. Il est nécessaire de s’informer auprès d’une personne compétente.

Dans le cas ou il a été trouvé trois fois de suite une couleur pure lors de l'examen interne, effectué chaque fois après le même type de sensation, on pourra considérer à l'avenir que cette sensation n’est pas lié avec la venue des règles. Il ne sera plus alors nécessaire de faire un examen interne, si la même sensation se représente par la suite. (1)

Dans le cas ou une femme n’a rien trouvé trois fois de suite, lors de l'examen interne, effectué après avoir ressenti chaque fois après le même type de sensation, elle restera pure cette troisième fois et sera dispensée à l’avenir de faire un examen lorsqu’elle éprouvera la même sensation.
(S’il s’agit des sensations de frissonnement ou écoulement, si on ne trouve rien sur le tissu témoin et que l’examen interne a été fait immédiatement, la femme reste pure, même au premier examen.) (2)

Ces dispenses de vérification ne sont valables que si les sensations en question se produisent en dehors des périodes ou les règles sont sensées arriver (Ona).

La personne qui vous a enseigné a parfaitement fait son travail.

Kol touv


1) Taharate Habayite « Hakatsar » Vol. 1 page 42 Halakha 4 (en particulier de nos jours où l’on a l’habitude de porter des sous vêtements ajustés au corps qui peuvent être considérés comme moyens de contrôle), Darké Tahara page 14, Chévèt Halévi page 402 Halakha 1 et 5, 'Houte Chani pages 334 et 335 Halakha 3 et Taharate Ya’akov page 17.
Le Chévèt Halévi pense que cela ne sera pas valable le jour de « Pricha » (séparation) et pendant les Chéva Nékiim (au moins pendant les trois premiers jours) : ces jours-là, la femme devra faire dans tous les cas un examen interne immédiatement après la sensation.
2) Darké Tahara page 14, Taharate Habayite « Hakatsar » Vol. 1 page 42 Halakha 5, et Taharate Ya’akov page 17 Halakha 6.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation