UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Vendredi 23 Juin 2017, Yom Chichi


  « Précédent Page : 1 2 3 4 5 Suivant »  
468. Utiliser un livre, sans permission
Répondu le 17/08/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4096 fois    Aperçu de la question
kvod harav Le Mé'habér (l'auteur du Choul'hane 'Aroukh) ramene qu'il est interdit d'utiliser un Séfèr (un livre) sans permission du proprietaire. Est-il vrai que de nos jours il n'est pas interdit puisqu'a priori le Michna Béroura ramene que le probleme serait qu'a force de l'utiliser, nous pourrions en venir a l'abimer? Et de nos jours les Séfarim sont beaucoup plus solide qu'au temps du Michna Béroura.
441. Qui permet de porter la perruque ?
Répondu le 18/07/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5989 fois    Aperçu de la question
Avez vous des Poskim (Décisionnaires) qui permettent clairement la perruque ? Ou qui conseillent fortement de mettre le Kissouï hormis le Rav 'Ovadia qui on le sait interdit formellement et durement la perruque. Merci pour votre travail et vos references
448. Pain et sel
Répondu le 10/07/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5070 fois    Aperçu de la question
Pourquoi faisons nous le Motsi avec du sel ?
425. A quoi doit on faire attention pendant la Chémita en Israël
Répondu le 05/07/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 3814 fois    Aperçu de la question
Y a-t-il des lois relatives à la Chemita auxquelles on doit faire attention si l'on va cet été en Israël ?
429. Se lever devant une personne âgée
Répondu le 03/07/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4953 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim, La Mitsva positive "Mi Péné Séva Takoum" nous demande de nous lever, par respect, devant une personne âgée. - Je crois savoir que par "âgé" on entend 70 ans et plus, et je suppose qu'on se lève même quand on ne connait pas exactement l'âge de la personne "âgée" et aussi bien pour un homme que pour une femme? - Je crois savoir qu'on se lève lorsque la personne âgée se trouve dans nos 4 Amote (environ 2 mètres de nous) ? J'ignore ce que l'on fait si la personne agée entre et sort plusieurs fois de nos 4 Amote . La première fois qu'on s'est levé suffit-elle ou faut-il se lever à chaque fois? - Je crois savoir qu'on n'est pas obligé de se lever entièrement et que se soulever un peu suffit? Faut-il se soulever suffisamment pour que la personne âgée s'en rende compte ou est-il préférable d'être discret? Fait-on une différence selon que la personne âgée respecte plus ou moins les Mitsvote (femme qui ne se couvre pas la tête, Chabbate, Kacheroute...). Je n'ai pas connaissance d'une Bérakha pour cette Mitsva ? De plus, la Mitsva s'applique-t-elle uniquement si la personne âgée est juive? Cette question m'est venue à l'esprit dans le métro!! Dois-je me soulever un peu de mon siège lorsqu'une personne âgée, à priori non juive, s'assoit près de moi? Merci d'avance. Kol Touv
433. Louer un local d’où sera vendue de l’alimentation non kachèr.
Répondu le 25/06/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 3983 fois    Aperçu de la question
Peut-on louer un local commercial à un juif ou à un non juif qui veulent l'utiliser pour faire de la restauration non Kachèr? Auriez vous l'amabilité de me répondre rapidement car je dois rapidement prendre une décision. Merci par avance.
434. Méthodologie
Répondu le 22/06/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 3609 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim. A la lecture de vos téchouvote je m'instruis et je "corrige le tir" lorsque nécessaire. Les questions sont nombreuses et touchent tous les sujets ( tant mieux ). J'imagine le travail que représente une réponse vu le nombre de références citées. Ma question est la suivante : quelle méthodologie utilisez-vous pour répondre? KOL TOUV
426. Doit on servir le pain en priorité à sa femme ou à ses parents ?
Répondu le 17/06/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5104 fois   Favoris : 2 fois    Aperçu de la question
Si un homme marié invite ses parents. Doit-il, après avoir lui même mangé du pain de Motsi en donner d'abord à sa femme ou à ses parents?
410. Ne pas chagriner sa mère.
Répondu le 05/06/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4642 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim Ma question concerne les Mitsvote de Kavod et Yrate Horim (respect des parents). Il est dit à ce propos qu'on ne doit ni contredire, ni approuver les parents. Si j'ai bien compris , je suis censé comprendre qu'ils se situent à un "niveau supérieur" dans lequel je n'ai pas à intervenir? Quel est le champ d'application de cette modalité? Je m'explique. J'ai une mère veuve et agée (D. fasse qu'elle vive jusqu'à 120 ans dans de bonnes conditions). Je l'aide donc pour le gestion de ses problèmes, en particuliers matériels. Ma mère, venue de Pologne à l'âge adulte, ne maitrise pas la langue française, ni la mentalité française, ni les subtilités administratives...Il nous arrive donc de ne pas être d'accord sur la manière de procéder. Si je ne la contredit pas on va au devant de difficultés. Et je suis amené à insister dans mon désaccord en essayant de lui expliquer (avec plus ou moins de succès). Est-ce que cela ne relève pas du "Lifné 'Ivèr Lo Titèn Mikhchol"? D'un autre côté la Misvatz 'Assé l'emporte sur le 'Lo Ta'assé? Jusqu'à là il s'agissait d'un domaine à retombées pratiques. Qu'en est-t-il lorsque ma mère dit des choses que je sais fausses, mais sans retombées pratiques ? Puis-je corriger, avec délicatesse ? En effet, elle risque de répéter cela à l'extérieur en pensant avoir mon aval ? Elle risque de se ridiculiser un peu. Ou bien il vaut mieux ne pas la contredire car c'est toujours pénible d'être contredit. Enfin ma mère prend plaisir quand je l'approuve, alors est-ce permis? Kol Tov.
411. Deux prénoms pour un bébé
Répondu le 24/05/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4060 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, Nous avons la coutume de nommer un enfant avec un des noms du grand père s'il s'agit d'un garcon. Je voudrais donner en second nom à mon fils le nom de son grand-père, pour la coutume, et le premier nom que l'on voudrait donner a notre fils est le nom du père de son grand-père soit son arriere grand-pere. Pour resumer, ma question est la suivante: Y a t-il un probleme Halachique a nommer un enfant du nom de son arriere grand-père et du nom de son grand-père (de la même branche)? tout simplement nous aimons beaucoup le nom de l'arriere grand père ! Merci
400. Poil au nez
Répondu le 16/05/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4674 fois    Aperçu de la question
Bonjour, J’ai lu dans l’une de vos réponses qu’il était interdit de se teindre les cheveux et s’enlever les cheveux blancs ceci étant réservé aux femmes. Quand est- il des poils dans les oreilles et du nez, a t-on le droit de les couper ? Kol Touv
382. Le prix de la Téchouva.
Répondu le 30/04/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4286 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim, Pour certaines 'Avérote, celles qui entrainent Karèt je crois, nous sommes redevables d'un "Korbane 'Hatate" (sacrifice) si la 'Avéra est Béchoguèg (involontaire). Aujourd'hui, à cause de notre manque de mérite, on ne peut offrir ce "Korbane". A la place, je crois qu'on recommande (ou est-ce obligatoire?) d'étudier sur le "Korbane 'Hatate", d'offrir à la Tsédaka la valeur d'un "Korbane 'Hatate". Mes questions: Est-ce exact? Recommandé ou obligatoire? Faut-il faire les deux ou une des deux solutions est préférable? Quel texte faut-il étudier? Combien vaut un Korban 'Hatate en euros? A qui donner la Tsédaka ? Un Kohèn, des pauvres ? Pour un besoin communautaire ? Peux-t-on, ou doit-on, prononcer un Vidouï et lequel ? Merci
349. Sauver son prochain d'un préjudice sans faire de Lachone Hara'
Répondu le 12/02/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 3754 fois    Aperçu de la question
Comment prévenir une personne de se méfier d'une autre (pour laquelle on a des preuves de sa roublardise) sans faire du Lachone Hara' (médisance). Merci
338. Acheter avec une carte de crédit quand on paye des intérêts
Répondu le 21/01/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 3735 fois    Aperçu de la question
Chalom Rav, En voulant payer avec ma carte de crédit , le vendeur m'a fait savoir que je peux payer en plusieurs fois mais avec des frais indexés au taux d'intérêt en vigueur. M'est-il permis d'accepter de payer en plusieurs échéances, sachant que le prix final sera majorer d-un intérêt. Qu'en est-il en Israël avec les banques et les grandes societes de crédit (isracard etc...) à ce sujet. Merci .
344. Droit de réponse au journal Kountrass News
Répondu le 16/01/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4826 fois    Aperçu de la question
Voici l‘article paru dans le Kountrass News de janvier 2007, dans la rubrique « Chronique du livre » concernant notre dernière parution le « Responsa Na'halat Shlomo » : L'équipe des rabbanim attachée aux institutions Na'halat Shlomo qui répondent aux questions posées par voie d'internet effectue un travail important. Elle permet à un large public d'avoir accès à des Rabbanim de confiance et d'obtenir des réponses circonstanciées sur de nombreuses questions de tous les jours. Signalons la présence parmi ces rabbanim du rav Méïr Cahn, Dayane à la Rabbanoute de Jérusalem, ou du Rav Michaël Kottek, que nos lecteurs connaissent par sa rubrique de « Halakha en direct » dans notre journal. Les problèmes soulevés sont très divers, et intéresseront certainement beaucoup de lecteurs. Il y aurait toutefois quelques remarques à faire dans le domaine de la Halakha. Entre autres, le fait que l'utilisation du dentifrice le Chabbate n'est considérée dans ce livre que comme étant problématique, alors qu'elle est interdite selon tous les avis du fait que l'on étale la pâte - au moins du niveau "Dérabbanane" ! Dans le problème de l'utilisation de parfums durant Péssa'h, il n'est pas rapportée la problématique de l'utilisation de produits contenant du 'Hamèts par voie externe (« Sikha Kéchtia »). En tout cas, il est évident que ce service de réponse par voie d'internet est important pour la communauté, et la publication des réponses dans un livre est très certainement positive.
313. Toute la vie pour aider ses parents
Répondu le 28/12/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 3933 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonsoir , Depuis le décés de ma maman zal, j'ai pris l'habitude de lire tous les jours des Téhilime à sa mémoire. L'année étant terminée depuis un mois, mon entourage me dit qu'il faut éviter de lire tous les jours à sa mémoire car cela peut perturber son âme (Néchama). Avez vous des références à ce sujet ? Que faire après la première l'année, pour continuer à élever l'âme du défunt ? Dans le même sens, dois-je continuer à faire de la Tsédaka et étudier un peu tous les jours à sa mémoire ? Est-il préférable que j'effectue ces actions sans prononcer "à la mémoire de". Merci beaucoup pour votre réponse.
257. Problèmes d’isolement (I’houd) dans une voiture
Répondu le 05/11/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5603 fois   Favoris : 2 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Est-ce qu'une voiture est considérée comme un lieu clos (telle qu'une maison) où il est interdit de s'isoler pour un homme et une femme non mariés ensemble. Merci
298. A partir de quel âge commencer à éduquer les enfants
Répondu le 02/11/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4138 fois    Aperçu de la question
Chalom, J'aurais voulu savoir à partir de quel âge doit-on commencer à faire attention aux Mitsvote (la Tsni'oute, manger du lait apres la viande etc...) pour un enfant ? Merci et je vous remercie pour ce travail extraordinaire que vous faites.
303. Une femme peut-elle consulter un médecin homme ?
Répondu le 26/10/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5711 fois    Aperçu de la question
Chalom, Une femme célibataire ou mariée peut-elle consulter un homme medecin lorsque dans sa region elle ne trouve aucun specialiste femme parlant le francais alors qu’elle ne parle pas iun hébreu correct. Merci
229. Un malade mental et la pratique des « Mitsvote »
Répondu le 15/10/2006 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Divers   Vue : 4572 fois    Aperçu de la question
Chalom cher Rav, Doit-on se soucier de procurer de la nouriture Kachèr à une personne qui se trouve en hôpital psychiatrique pour troubles psychologiques graves (schyzophrénie) ? Doit-on lui procurer des Téfiline? Merci pour vos réponses toujours très détaillées et précises.
120. Histoire ou Guémara
Répondu le 15/10/2006 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Divers   Vue : 3847 fois    Aperçu de la question
Chalom Lors d’une conversation avec un ami nous avons eu un différend concernant notre religion je lui disais qu'il était très important pour nous de bien connaître notre histoire, d'abord afin que nous ne reproduisions pas toutes les erreurs que nous avons commises et qu'ensuite nous pouvions aborder l’étude proprement dite. Celui ci n’était pas d'accord et me dit que nous devions étudier là et que l’histoire n’avait aucune importance. Il rajouta que de nos jours les Rabbanim préconisait l’étude de la Guémara. J’avoue que cela m'a fortement perturbé car si nous ne commençons pas par avoir la connaissance de notre histoire que nous devons transmettre à nos enfants, comment pouvons être pleinement un juif de Tora ? Une fois le que le sentiment d'appartenance est là, l’amour de l’étude vient automatiquement et surtout le besoin de l’étude se fait sentir. Je vous remercie de votre aide
248. Comment s'y retrouver
Répondu le 11/10/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4049 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, bonjour, Tout d'abbord , bravo pour ce genre de site qui comme vous le voyez attire de plus en plus de personnes afin d'avoir des réponses à leurs questions. Ma question est la suivante : Aujourdh'ui Grâce à D., nous avons le choix d'écouter ou de suivre beaucoup de Rabbanim, mais malheureusement qui ne sont pas toujours de la même "tendance" . Je ne vous parle pas d'ici des tendances Loubavitch, Breslev et autres, mais celles du Dati Tsiyoni et du 'Harédi. Pouvez vous m'expliquer ce que signifie ce genre d'appelation (sioniste, 'Harédi, Nikouré Karta...) . Je me pose énormément de questions sur ce problème. Je vois et j'entend beaucoup de Rabbanim se contredire sur de nombreux sujets , seulement parce qu'ils ne sont pas de la même appelation ('Harédi ou sioniste) ! Quel est donc la voie à suivre ? J'arrive même parfois à me dire que ce n'est pas la même Tora ('Hasvé chalom). On entend toujours beaucoup de choses comme par exemple faire son alya ou ne pas la faire, faire l'armée ou ne pas la faire.... Et là encore je peux comprendre que c'est seulement une idéologie , mais lorsqu'on parle de Halakhote, d'étude, là c'est different . Quel est ce combat inutile . Pourquoi ne pas tous avoir la même vision des choses : L'amour de la Tora et l'amour d'Israël . Merci de votre réponse .
261. A quand la prochaine « Chémita » ?
Répondu le 25/09/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 3838 fois    Aperçu de la question
Chalom Félicitations pour votre site et pour la clareté de vos réponses Voici donc ma question : quand tombera la prochaine année de Chémita ?
239. Les voies du ciel
Répondu le 14/09/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 4010 fois    Aperçu de la question
Chalom 'Alékhèm Rav, Pourquoi des fois nous recevons des signes du ciel (des coïncidences très hors du commun ) positifs dans un premier temps et des fois après tout bascule (exemple les Chiddukhim) ? A noter je parle de choses (Simanim) vraiment très rares et étonnants. Exemple on me cite le nom d'une personne (pour Chiddukh) auquel j'ai pas voulu m'intéresser et 3 mois plus tard, je la rencontre par hasard (Mine Hachamaïm) (et fini par discuter mariage) à savoir que nous habitons a 800 km l'un de l'autre . Je me pose la question qu'est-ce que cela veut dire ? Et pourquoi ce chiddukh qui aurait pu marcher n'a pas abouti . Je sais que ma question est délicate, mais il doit y avoir une réponse. Merci à bientot
200. Un étudiant en Yéchiva peut il se parfumer ?
Répondu le 06/09/2006 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5125 fois    Aperçu de la question
Un B'ahour Yéchiva peut-il mettre du parfum? Est-ce une manière de se conduire inverse à ce qu'il doit representer?
220. Les femmes ont largement sur quoi travailler
Répondu le 04/09/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4495 fois    Aperçu de la question
Bonsoir Rav, Un homme a beaucoup de Mitsvote à faire, et donc a du "'Homèr" pour se parfaire (Etude de la Tora, Tefila, etc...). Mais une femme etant dispense de la plupart de ses Mitsvote, quels sont les points sur lesquels elle peut se rapprocher d'Hachèm? Pour une femme qui commence à zéro, il est vai qu'il y a du 'Homèr" : comme se couvrir la tête, les Téhilim, etc.... Ma question est plutot visés pour les femmes qui connaissent et appliquent deja les bases, Sur quels point doit elle se travailler et se parfaire pour se rapprocher de Hachèm? Kol Hakavod pour vos reponses, et merci pour ce site qui nous aide beaucoup à progresser. Merci!
241. Remerciements
Répondu le 31/08/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 3850 fois    Aperçu de la question
Bonjour Je vous ecris non pas pour vous poser une question mais tout simplement pour vous féliciter. Que vous dire si ce n'est la decouverte d'un merveilleux site de Kodech pour ne pas dire le Meilleur . c'est à la suite de rencontre lors d'un chiour quotidien donné dans notre bet hamidrache que l'on a soulevé certains probleme de halakha. Un des intervenants au chiour à proposé de voir un "certain" site au non de Nahalat shlomo et que vous le croyez ou non la question a ete deja posé mais de voir la qualité avec laquelle la reponse a ete donné on ne peut que vous feliciter. Et c'est d'ailleurs le cas de toutes vos reponses. Chers Rabbanim Rav Cahn et Rav Bieler ainsi que les autres depuis on ne cesse de faire connaitre votre site une merveille du judaisme au niveau de la halakha. On ne vous connait pas en France et je pense et je ne suis pas le seul que vous devez faire une tournéé HALAKHA Kol touv
217. Interdiction de se tatouer
Répondu le 17/08/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 8104 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour je voudrais vous remercier pour ce site formidable nous en avions besoin. Pourriez vous m'indiquer exactement quels sont les Lavim (interdits) que lon transgresse lorsqu'une personne se tatoue. Merci pour tout le 'Hizouk qu'insuffle vos réponses, outre le coté purement Halakhique. Kol touv
183. Le déterminisme pour un juif et pour un converti
Répondu le 15/08/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4160 fois    Aperçu de la question
Bonjour, J'aimerais savoir comment est déterminé le Mazal d'un ou d'une converti(e), sachant qu'on dit que tout est déterminé avant la naissance pour les personnes nés juifs? Merci
185. Se protéger avec un couteau sous l'oreiller
Répondu le 13/08/2006 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5944 fois    Aperçu de la question
Messieurs les Rabbanim Une question que j'avoue ne pas savoir situer. Voila mes parents et mes grands parents aussi, mettaient un livre de Téhilim et un petit couteau sous l'oreiller d'un nouveau né, j'en ai parlé à une personne qui s'est offusquée et qui dit que c'est de la 'Avoda Zara (idolatrie). Pouvez vous me repondre? Merci
  « Précédent Page : 1 2 3 4 5 Suivant »