UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 20 Février 2018, Yom Chelichi


  « Précédent Page : 1 2 3 Suivant »  
634. Faut il se laver les mains quand on a dormi une heure ?
Répondu le 21/01/2008 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Divers   Vue : 5193 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Lors d'un vol de nuit je n'ai pu dormir qu'une petite heure dans l'avion. En me réveillant, que dois-je faire concernant "Nétilate Yadaïm" (ablution des mains)? Merci
622. Entreposer des médicaments dans les toilettes
Répondu le 14/01/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5252 fois    Aperçu de la question
Bonjour Kvod Harabanim, Je sais qu'il est problématique de rentrer de la nourriture aux toilettes, mais y a t-il un problème à stocker des médicaments (toutes sortes avec bon gout ou non) dans une armoire aux toilettes ? Et pouvez-vous me dire dans quel cas il faudrait faire une Bérakha avant de prendre un médicament ? Merci d'avance de votre réponse et Cordial Chalom.
626. Mais à quoi sert donc Kol Nidré
Répondu le 14/01/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6063 fois    Aperçu de la question
Bonjour, si j'ai pris la bonne habitude de faire telle ou telle action, que je l'ai fait trois fois de suite, je me trouve donc soumise à un néder, et il y aurait lieu de faire hatarat nédarim si je veux arrêter. Pourtant, est-ce que kol nidrei ne suffit pas? En effet, au moment de Kol nidrei je pense spécifiquement que toutes ces habitudes que j'ai prises, et que je vais prendre dans l'année à venir malgré moi ne soient pas considérées comme un néder. Merci beaucoup d'avance.
503. Peut on couper ses ongles ou ses cheveux le jeudi ?
Répondu le 03/01/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6275 fois    Aperçu de la question
kvod Harav, J'ai entendu qu'il était interdit de couper les ongles le jeudi étant donné qu'ils commencent à repousser le Chabbate. Est ce fondé ? Si oui pour quelle raison, ceci étant un "Grama" (indirect)? Merci
538. Le médecin, le patient et la maladie
Répondu le 30/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6550 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim Merci pour votre travail colossal qui nous permet d'avancer sur la bonne voie. Pourriez vous préciser ce qui incombe à une dentiste juive soignant non juifs et juifs plus particulièrement? En soignant les dents est-ce qu’elle accomplit une ou des Mitsvote ? Si oui, lesquelles ? Je suppose qu’elle doit avoir une Kavana d’accomplir ces Mitsvote : à chaque soin, une fois par jour, par an ? Y a- t- il une formule à prononcer pour demander l’aide de Dieu afin de prodiguer les bons soins ? A chaque soin, une fois par jour ? Peut être un psaume ? Si le patient est juif, la dentiste doit–elle aussi lui faire faire une demande à Dieu (comme avant de prendre un médicament) ? Je crois qu’il y a des problèmes spécifiques liés aux femmes juives afin que certains soins (pansements dentaires…) ne créent pas de "séparations" préjudiciables en cas de Mikvé ? Plus généralement à quoi doit-elle veiller aussi bien du point de vue Halakhique que de la bonne attitude à adopter vis-à-vis des patients ? KOL TOUV.
574. Quand une habitude devient une obligation
Répondu le 26/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5067 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim Pouvez vous m’éclairer sur les "obligations implicites" que l’on se crée. En effet, je crois savoir que si l’on pratique certains actes trois fois de suite, cela a valeur d’engagement. Par exemples : On m’a dit que si on fait 3 fois de suite la Bérakha "Achèr Yatsar..." avec un Kéli (un ustensile) il faudrait toujours pratiquer ainsi. Si on a pris l’habitude de rendre visite à sa mère le dimanche matin, est-ce devenu un engagement (peut-on manquer de temps en temps si on a une raison, changer de jour etc...). Quelques questions permettant de mieux maîtriser cet aspect de Tora et Mitsvote : Quelle est la source de cette règle ( Déroaïta, Dérabanam….)? Si on change d’habitude qu’est-ce qu’on "transgresse", faut-il faire Téchouva…. ? Quel est son champ d’application, quels actes sont concernés ? Quel est son mode opératoire : l’engagement prend-t-il effet même si dans son esprit on n’avait rien de précis etc… Si les circonstances empêchent de réaliser l’acte habituel (dans l’exemple choisi : on n’a pas de kli à la sortie des toilettes) est-on dégagé de l’engagement implicite. Comment se libère-t-on d’un tel "engagement" ? Que faire pour ne pas tomber dans cet écueil de s’engager sans le savoir avec le risque de fauter : peut-on par une formule générale dire que "je ne serais engager que par les habitudes pour lesquelles je prendrais un engagement explicite et verbal". Un grand merci pour vos enseignements et KOL TOUV
550. Les Minhagim des Mékoubalim
Répondu le 25/12/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5481 fois    Aperçu de la question
Que faire lorsque la Kabala et la Halakha sont en Ma'hlokèt (en opposition) ? Y a t-il des exeptions et y a t-il difèrents avis parmis les Poskims d'afrique du nord. Bravo pour votre exellent travail, et merci de citer vos sources.
565. Parler dans la salle de bain
Répondu le 20/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5570 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Tout d'abord un grand merci pour tout ce que vous faites: des réponses détaillées et très précises, hazak! A propos de la question " Parler aux toilettes", en est-il de même pour la salle de bain? C'est-à-dire a-t-on le droit de parler, répondre à quelqu'un, et avoir des penser de Tora, quand on s'y trouve? Merci d'avance
559. Peut on repousser une Bar Mitsva
Répondu le 05/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6050 fois    Aperçu de la question
Je dois célébrer la Bar Mitsva de mon fils cette année. Je voudrais savoir si la fameuse soirée de Sé'oudate Mitsva doit absolument se faire le jour même de sa date d'anniversaire des 13 ans ou puis-je la reporter à une date ultérieure. Et y a-t-il un "Mékor" précis (une source) et une ‘Hachivoute (importance) particulière à celle ci. Auriez vous la gentillesse et la sagesse de me répondre avant ma Bar Mitsva le 6 adar -1- 5768. Merci
546. Le rasoir sur la Gorge
Répondu le 29/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5498 fois    Aperçu de la question
Une personne qui est irritée systématiquement lorsqu'elle se rase avec un rasoir électrique dans le cou, peut-elle utiliser un rasoir mécanique pour se raser uniquement à cet endroit (sous le visage) ?
536. Juif converti à une autre religion
Répondu le 27/11/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5460 fois   Favoris : 2 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Je souhaiterais savoir si d'après la loi juive, un juif adulte qui se convertit à une autre religion est toujours considéré comme juif pour la religion juive ? Autre question proche de celle-ci. Si des parents juifs non-convertis à une autre religion n'élèvent pas leurs enfants dans le judaïsme même sans circoncire les garçons et les élèvent comme des chrétiens en les faisant baptiser etc...., ces enfants sont-ils quand même considérés comme juifs pour la loi juive ? D'avance merci pour votre réponse. C.Z
544. Peut on porter deux vêtements de lin et de laine, l’un sur l’autre
Répondu le 24/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6453 fois    Aperçu de la question
Bonjour a tous les Rabbanim, merci à vous tous pour ce travail extraordinaire, j'encourage les gens à acheter vos livres de réponses. J'aurais voulu savoir s'il était permis de porter un vêtement de laine et un autre de lin, sachant qu'ils ne sont pas cousus ensemble? Merci
549. Parler aux toilettes
Répondu le 24/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6843 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Est-il vrai que nous ne devons pas répondre ou parler lorsque nous sommes aux toilettes ? Si oui, pouvez vous me dire pourquoi ? Merci, Chavoua' Tov
532. Que faire des pages de Tora en Français ?
Répondu le 06/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5973 fois    Aperçu de la question
Peut-on jeter les pages "Judaïsme" des journaux d'Actualité Juive ou bien doit-on les accumuler pour la Guéniza ?
509. Faire rentrer de la nourriture aux toilettes
Répondu le 29/10/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6179 fois    Aperçu de la question
Kvod harav, Un aliment qui est rentré aux toilettes est-il permis à la consommation s'il est recouvert de deux ou de trois emballages? Merci
530. Fait-on Nétilate Yadaïm pour des fruits trempés dans un liquide ?
Répondu le 26/10/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5653 fois    Aperçu de la question
Bonjour à tous. Je n'ai pas bien compris quand on fait "Nétilate Yadaïm" avec des aliments mouillés et avec ou sans bénédiction. Merci
483. Nétilate Yadaïm à partir d’un robinet
Répondu le 26/10/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5681 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour à tous et merci pour tout votre travail, Je voudrai savoir comment faire Nétilate Yadaïm quand on n'a pas de Kéli ou de verre quand on doit faire Hamotsi. Cas d'un robinet simple et cas dans une riviere . Merci et Chana Tova Oumetouka à tous David
511. Destin d'une Sé'ouda Chélichite
Répondu le 15/10/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5494 fois    Aperçu de la question
Chalom Ouvrakha Rav Bieler Félicitations pour cette merveille technologie-communication-kodèch et je nommerais Nahalat Shlomo. En plein Sé'ouda Chlichite, il devait avoir à peu prés 120 personnes lors de la Dracha du Rav. Une question lui a été posée et ne sachant pas quoi répondre (le rav et vous comprenez que je ne peux le nommer pour ne pas léser son Kavod. Il est pourtant un talmid 'Hakham) l'un des participants lui a ramené la réponse au nom de Nahalat Shlomo. Un site qui est passé de l'anonymat au plus grand succés, car dés Motsaé Chabbate, tout le monde s'est délecté de ce magnifique outil unique en son genre sur internet. L'avis de tout le Kahal est que vous êtes de loin le plus complet mais aussi le plus dynamique et surtout UNE QUALITE. Quels dossiers (une pure merveille de recherche et de gout), quelles réponses (toujours exquises et précises, mais aussi un excellent francais). Je ne vais pas etaller ici tout ce que l'on a entendu (positivement) sur votre site Rav. Continuez à soutenir les communautés qui n'ont pas toujours les moyens de communiquer clairement leurs questions et ne sont toujours pas satisfaits des réponses des rabanims de petites communautés. Avec vous il y a le sentiment d'être vraiment pris en charge (de vrais Talmidé 'Hakhamime qui répondent). Félicitations NB: j'ai entendu dire que vous etiez une équipe trés restreinte à s'occuper de tout ca. Comment faites-vous? Que vous puisiez vivre 120 ans pour ce Zikoui Harabime.
496. Cela fait plaisir.
Répondu le 08/10/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5005 fois    Aperçu de la question
Je voudrai envoyer ce message, à vous Messieurs les Rav. Je ne suis pas religieuse, mais croyante, et je prends un grand plaisir à vous lire, comment vous repondez aux questions comme on dit ici "Katsar vé la-'Inyane" (net et précis). Tres bien expliqué pour moi. Je suis tombée par hazard sur votre site, j'étais toujous sur Chééla, celui la est tres bien aussi, mais je commence à mieux apprécier et accepter vos réponses. Merci beaucoup. Chana Tova Vé Métouka à tous.
474. Se laver les mains aprés avoir touché ses chaussures
Répondu le 04/09/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5061 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Si on a touché le haut de la chaussure, (lacets, bride pour la fermer...), doit-on se laver les mains avant de faire une Bérakha? Merci d'avance
456. Inviter une personne non religieuse
Répondu le 23/08/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5559 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim, Pouvez vous me préciser la différence entre l'interdit de "Lifné 'Ivèr Lo Titèn Mikhchol" et celui de "Méssayéa' Lé Dvar 'Avéra" ? En particulier, quel est le statut de "Méssayéa' Lé Dvar 'Avéra" ? Interdit Déoraïta ( source?) ou Dérabanam? Interdit positif ou négatif ? Avec Malkoute? J'ai vu que le Séfèr 'Hinoukh tranche que "Lifné 'Ivèr Lo Titèn Mikhchol" est un interdit qui n'implique pas de Malkoute s'il est enfreind, le Min'hate 'Hinoukh n'est pas d'accord. Quelle est la Halakha? Il semble que l'on doive tenir compte de l'effet négatif possible d'un "refus d'aide" au titre des deux principes précédents. Par exemple, je crois qu'il est permis à un restaurateur Kachèr d'accepter des clients qui ne feront pas le Birkate Hamazone. Son refus risque d'éloigner encore plus ces juifs de la Tora. Un Mikhchol plus grand que l'autre? Bref pris "entre deux feux" ne pas aider quelqu'un à faire une 'Avéra et ne pas l'éloigner encore plus, comment se conduire? Pouvez illustrer vos explications avec des exemples concrets? KOL TOUV.
455. Faut-il saler les œufs ?
Répondu le 17/08/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6093 fois    Aperçu de la question
Y a-t-il un une raison de mettre du sel sur les oeuf cuit. En effet, ma femme ne mange pas les oeuf s'il n'y a pas de sel sur ces derniers. Y a t-il une ou des references dans la Tora?
448. Pain et sel
Répondu le 10/07/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 6416 fois    Aperçu de la question
Pourquoi faisons nous le Motsi avec du sel ?
425. A quoi doit on faire attention pendant la Chémita en Israël
Répondu le 05/07/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5055 fois    Aperçu de la question
Y a-t-il des lois relatives à la Chemita auxquelles on doit faire attention si l'on va cet été en Israël ?
433. Louer un local d’où sera vendue de l’alimentation non kachèr.
Répondu le 25/06/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5365 fois    Aperçu de la question
Peut-on louer un local commercial à un juif ou à un non juif qui veulent l'utiliser pour faire de la restauration non Kachèr? Auriez vous l'amabilité de me répondre rapidement car je dois rapidement prendre une décision. Merci par avance.
434. Méthodologie
Répondu le 22/06/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4733 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim. A la lecture de vos téchouvote je m'instruis et je "corrige le tir" lorsque nécessaire. Les questions sont nombreuses et touchent tous les sujets ( tant mieux ). J'imagine le travail que représente une réponse vu le nombre de références citées. Ma question est la suivante : quelle méthodologie utilisez-vous pour répondre? KOL TOUV
426. Doit on servir le pain en priorité à sa femme ou à ses parents ?
Répondu le 17/06/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6487 fois   Favoris : 2 fois    Aperçu de la question
Si un homme marié invite ses parents. Doit-il, après avoir lui même mangé du pain de Motsi en donner d'abord à sa femme ou à ses parents?
410. Ne pas chagriner sa mère.
Répondu le 05/06/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 6186 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim Ma question concerne les Mitsvote de Kavod et Yrate Horim (respect des parents). Il est dit à ce propos qu'on ne doit ni contredire, ni approuver les parents. Si j'ai bien compris , je suis censé comprendre qu'ils se situent à un "niveau supérieur" dans lequel je n'ai pas à intervenir? Quel est le champ d'application de cette modalité? Je m'explique. J'ai une mère veuve et agée (D. fasse qu'elle vive jusqu'à 120 ans dans de bonnes conditions). Je l'aide donc pour le gestion de ses problèmes, en particuliers matériels. Ma mère, venue de Pologne à l'âge adulte, ne maitrise pas la langue française, ni la mentalité française, ni les subtilités administratives...Il nous arrive donc de ne pas être d'accord sur la manière de procéder. Si je ne la contredit pas on va au devant de difficultés. Et je suis amené à insister dans mon désaccord en essayant de lui expliquer (avec plus ou moins de succès). Est-ce que cela ne relève pas du "Lifné 'Ivèr Lo Titèn Mikhchol"? D'un autre côté la Misvatz 'Assé l'emporte sur le 'Lo Ta'assé? Jusqu'à là il s'agissait d'un domaine à retombées pratiques. Qu'en est-t-il lorsque ma mère dit des choses que je sais fausses, mais sans retombées pratiques ? Puis-je corriger, avec délicatesse ? En effet, elle risque de répéter cela à l'extérieur en pensant avoir mon aval ? Elle risque de se ridiculiser un peu. Ou bien il vaut mieux ne pas la contredire car c'est toujours pénible d'être contredit. Enfin ma mère prend plaisir quand je l'approuve, alors est-ce permis? Kol Tov.
411. Deux prénoms pour un bébé
Répondu le 24/05/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5238 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, Nous avons la coutume de nommer un enfant avec un des noms du grand père s'il s'agit d'un garcon. Je voudrais donner en second nom à mon fils le nom de son grand-père, pour la coutume, et le premier nom que l'on voudrait donner a notre fils est le nom du père de son grand-père soit son arriere grand-pere. Pour resumer, ma question est la suivante: Y a t-il un probleme Halachique a nommer un enfant du nom de son arriere grand-père et du nom de son grand-père (de la même branche)? tout simplement nous aimons beaucoup le nom de l'arriere grand père ! Merci
382. Le prix de la Téchouva.
Répondu le 30/04/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 5597 fois    Aperçu de la question
Chers Rabanim, Pour certaines 'Avérote, celles qui entrainent Karèt je crois, nous sommes redevables d'un "Korbane 'Hatate" (sacrifice) si la 'Avéra est Béchoguèg (involontaire). Aujourd'hui, à cause de notre manque de mérite, on ne peut offrir ce "Korbane". A la place, je crois qu'on recommande (ou est-ce obligatoire?) d'étudier sur le "Korbane 'Hatate", d'offrir à la Tsédaka la valeur d'un "Korbane 'Hatate". Mes questions: Est-ce exact? Recommandé ou obligatoire? Faut-il faire les deux ou une des deux solutions est préférable? Quel texte faut-il étudier? Combien vaut un Korban 'Hatate en euros? A qui donner la Tsédaka ? Un Kohèn, des pauvres ? Pour un besoin communautaire ? Peux-t-on, ou doit-on, prononcer un Vidouï et lequel ? Merci
  « Précédent Page : 1 2 3 Suivant »