UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mercredi 26 Juillet 2017, Yom Révii


  « Précédent Page : 1 2 3 4 5 Suivant »  
857. Comment enfiler ses vêtements
Répondu le 22/07/2009 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5678 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, Dans le Michna Béroura chap.2 alinéa 4, il est indiqué qu’il est bon de saisir ses habits des deux côtés dans la main droite pour enfiler d’abord la partie droite puis la gauche. En ayant la « Kavana » (l’intention, la pensée) que tout soit inclus dans la droite (la droite symbolisant le « ‘Hessed » (miséricorde) ? et de la droite on va vers la gauche (le Dine / Rigueur ?). J’aimerai comprendre : • Comment procède-t-on ? A quels habits cela s’applique-t-il ? Que veut dire saisir les deux côtés ? Si on tient l’habit de la main droite et qu’on veut l’enfiler à droite il faut le faire passer dans la main gauche ? • Au niveau de la « Kavana » s’agit-il de droite / « ‘Hessed » gauche / « Dine » ? Comme on met souvent des habits, autant les mettre d’une manière juive. Merci d’avance et Kol Touv
875. Se teindre les cheveux pour faire plaisir à sa femme
Répondu le 14/07/2009 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Divers   Vue : 6864 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Est ce que pour le Chalom Baïte, un homme peut se teindre les cheveux pour faire plaisir à sa femme, afin de paraitre plus jeune. Merci d'avance. Haï
830. Se lever pour témoigner le respect
Répondu le 29/06/2009 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5764 fois    Aperçu de la question
Bonsoir, Je voudrais savoir si lorsque l'on étudie ou que l'on prie, l'obligation de se lever devant une personne âgée ou un Talmid ‘Hakham (érudit en Tora) est aussi stricte pour un Séfarad qu'en temps normal, ou bien est-elle allégée ? Doit-on se lever à chaque fois qu'il passe ou une seule suffit ? Et si une seule suffit, doit-on se relever quand même s'il y a des nouvelles personnes présentes aux alentours qui ne nous ont pas vus nous lever la première fois, sachant que dans un Bèt Hamidrach (lieu d’étude) il y a beaucoup de gens qui entrent et qui sortent, et donc qu'il sera presque sûr que des personnes ne nous ayant pas vus nous lever la première fois soient présentes ? Aussi, doit-on attendre que le Talmid ‘Hakham ou la personne âgée ait passé les 4 Amote qui nous entourent, ou bien un simple et bref soulèvement (Hidour) suffit ? Merci beaucoup
881. S’isoler en présence d’un enfant en bas âge
Répondu le 20/05/2009 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4813 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabbanim, Je voudrais savoir si une situation telle est appelée Y’houd : Si un homme non marié se retrouve dans une maison avec plusieurs enfants en bas âge et d'une femme non mariée, est ce que les enfants sont considérés comme « Chomrim » (Gardiens) s’ils ont plus de 3 ans ou si un seul à plus de 3 ans. Qu'en est-il si les enfants dorment, à savoir qu’à cet âge ils peuvent se réveiller à tout moment. Merci et Kol Touv
842. Regarder les photos d’une femme
Répondu le 01/01/2009 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 7001 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Concernant une femme mariée qui se couvre les cheveux: tout le monde peut il voir ses photos, tête nu faites avant son mariage? Merci par avance et Chavou’a Tov
819. Quand le dentiste d’une femme est un homme
Répondu le 25/12/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6294 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Etant étudiant en chirurgie dentaire, je voudrais savoir s'il y avait un problème à effectuer des actes sur une femme (je suis un garçon), dans les cas où celle-ci n'est pas malade. Ma question ne porte pas sur le I'houd (les lois sur l’isolement) mais que sur les contacts physiques : a) Si elle a une simple douleur ou un simple désagrément b) Pour lui fixer une prothèse, ce qui est purement esthétique c) Pour une consultation simple d) Dans le cas où cela serait interdit, faudrait-il dire à la patiente que je ne peux pas la prendre en charge, où bien y a-t-il une autre solution ? Merci Chavoua' Tov
823. Manger dans la rue. A éviter !
Répondu le 24/12/2008 par Rav Emanuel Boukobza
Rubrique : Divers   Vue : 5919 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Chalom Rav, Je souhaiterais savoir si la Halakha (la loi juive) permet de manger dehors, en marchant ou en position stationnaire. Ma question est liée à un passage de Guémara très sévère vis-à-vis de cette pratique. Qu'en est-il pour du pain (Un sandwich), Un gâteau ou d'un autre aliment ? (Pomme, cannete...) Merci pour votre réponse et pour votre travail. Kol Touv P.S:Vous avez le bonjour de Rosny-sous bois, en espérant vous revoir bientôt. Haï G.
831. Emprunter du lait à sa voisine
Répondu le 30/11/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4783 fois    Aperçu de la question
On m'a dit que lorsque l'on empruntait, par exemple, un litre de lait à un ami, il fallait faire attention au moment où l'on rend ce litre à ce que le prix du lait n'ait pas augmenté ou diminué, car cela poserait un problème de Ribbite (intérêt). Est ce véridique?
793. Du Lachone Hara’ permis ?
Répondu le 21/11/2008 par Rav Emanuel Boukobza
Rubrique : Divers   Vue : 5824 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Est ce du Lachone Hara’ de faire des comparatifs sur deux fabricants ou commerçants concurrents et d'en conclure publiquement "qu'untel est moins bon que untel". Il est mentionné que le Lachone Hara serait permis si il y avait perte d'argent, ou escroquerie etc. Peut-on parler de perte d'argent, si on avait pu acheter quelque chose de mieux? Merci!
799. Mais qu’est ce qu’un « Kazaïte » ?
Répondu le 06/11/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4863 fois    Aperçu de la question
Chavoua' Tov, Pourriez vous m'expliquer les règles de mesures dans la Halakha ? Je ne comprends pas bien les notions de « Kazaïte », « Kabétsa »... Ce sont des poids, ou des volumes ? Merci et Gmar ‘Hatima Tova P.S. : j'apprends beaucoup en lisant vos questions/réponses
792. Un homme peut-il marcher pieds nus ?
Répondu le 18/10/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5800 fois    Aperçu de la question
Chalom Rav, J'ai entendu dire que les pieds des hommes représentaient une nudité. Est ce vrai ?
789. Se déshabiller dans l’eau ?
Répondu le 28/09/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6131 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour, la majorité des personnes allant au Mikvé (en Israël) ne sont pas en serviette jusqu'a l'immersion. En effet, au niveau pratique, ils doivent se doucher avant de s'immerger. Ils sont donc nus des la douche jusqu'a leur immersion. Pourtant le Michna Béroura (Chapitre 2-1) stipule que une personne qui irai au « Bèt Hame’hats » (bain publique) n'aura pas honte de sa nudité, uniquement si il n'a aucune autre solution. Il en résulte que si il existe une solution permettant de ne pas rester nu, toutes les règles de pudeur doivent être appliqué! - Comment cela se fait-il qu'il n'y ait aucun problème de pudeur entre l'étape de la douche et du Mikvé, en sachant qu'il pourrait rester en serviette jusqu’a l'immersion? Afin de gagner quelques secondes pour appliquer une Mitsva Chééno Métsouvé (qui n’est pas une obligation), comment peut-on « transgresser » toutes les règles de pudeur!? Est ce le fruit d'un complexe de refuser d'aller au Mikve dans ces conditions, ou cela s'explique t-il très bien au niveau purement Halakhique? PS: j'aimerai mentionner que Baba Sale aller au Mikvé avec son vêtement, et il le retirai petit a petit lors de son immersion.
657. Les olives et la mémoire
Répondu le 28/09/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6342 fois    Aperçu de la question
Bonjour, On m’a dit qu’il ne fallait pas manger des olives sans leurs ajouter de l’huile d’olive. Est ce exact ? Quelle est la source de ce problème ? Merci et bravo pour votre excellent travail
769. Se retrouver isolés dans la même maison
Répondu le 20/08/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4060 fois    Aperçu de la question
Kvod Harav, C'est une question relativement urgente car elle se présentera Chabbate prochain. Dans une maison il y a une mère, son fils, et le beau-frère du fils. Si le fils va à la synagogue Chabbate matin à l'heure alors que le beau-frère tarde un peu, se posera t-il un problème de « I'houd » (isolement d’un homme et d’une femme dans un même lieu) si la mère et le beau-frère se retrouvent seuls à la maison. Même question si le fils part à la synagogue étudier dans l'après-midi laissant les 2 autres seuls. Merci. PS : pendant que l'on est dans le sujet du I'houd, est-ce qu'il y a : - I’houd avec sa belle-soeur - I'houd avec sa nièce
731. Le rachat du premier né
Répondu le 08/08/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5800 fois    Aperçu de la question
Quelles sont les conditions pour faire un Pidione Haben (Rachat du premier né)?
757. Relations frère - sœur
Répondu le 05/08/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 5211 fois    Aperçu de la question
Chalom, En assistant à un cours de « Tsnioute » (comportement pudique), s'appuyant sur Rav Falk, dans Oz véHadar Lévoucha , il a été dit qu'une femme mariée pouvait dévoiler ses cheveux devant son frère; ce qui m'a particulièrement surpris. Est ce bien vrai ? Dans ce cas là se mettre aussi en pantalon ? Est ce aussi le cas pour les Séfaradim? Ainsi, est il permis d'embrasser son frère ? De chanter devant lui ? Dans quelles limites pouvons nous avoir des familiarités à ce niveau là avec son frère? Merci, Kol Touv
766. Urgence - Pidione Habèn
Répondu le 05/08/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4714 fois    Aperçu de la question
En fait c'est une question assez urgente en tant que Cohen, on m'a proposé de faire un Pidione Habèn ce jeudi chez des algériens de Constantine. J’ai les 5 pièces de 50 francs qui sont en argent. Y a t il un rituel spécial ou un texte spécial a dire? Merci pour toutes vos réponses ainsi que pour votre dévouement en essayant a chaque fois de faire mieux: en arrangeant le site, en y mettant de nouvelles rubriques et même en changeant le nom du site pour qu'il soit plus représentatif !!!!!!! Encore ‘Hazak
753. La Chémita et la foi en D.
Répondu le 24/07/2008 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Divers   Vue : 4457 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Ma question concerne la Chemita. Comment ce fait-il qu'il existe des lois comme le Prouzboul (permettant de récupérer l’argent malgré l’annulation des dettes par la Tora), Otsar Bèt Din (Réserve du Bèt Dine), etc..., qui vont à première vu a l'encontre de l'essence même de la Mitsva de la Chemita (Acquérir une Émouna en D. inébranlable). En effet, on a pu trouver plusieurs éléments « dérivants » souvent permis par la Halakha, et qui engendrent « comme l'annulation » de la Mitsva. Exemple: Selon, certains décisionnaires, on a le droit de vendre la terre a un non juif (Hétèr Mékhira) afin de se déposséder de la terre et de profiter ainsi des fruits de la Chemita. De même, la Takana (le décret) de Hillel, qui a institué le Prouzboul, a enlevé l'idée de la Mitsva de Chemitate Késsafim (annulation des dettes) afin que les gens puissent continuer a prêter (enlever une Mitsva, pour en faire une autre...) En fait, pour résumer ma question : comment vivre la Mitsva de la Chémita (afin d'augmenter sa Émouna envers son Créateur) avec toutes les permissions Halakique qui permettent de la déjouer ? C'est un peu comme vouloir donner son Ma’assèr a son collègue de travail, et que lui fasse de même, pour retomber chacun sur ses pattes, et avoir 'accomplit' cette Mitsva qui est aussi symbole d'Émouna...!) Merci de m'éclairer sur cette Mitsva et son but. Car malheureusement, à première vue, elle semblerait contraignante, au prix de vouloir y trouver des solutions pour la contourner!
719. Salade russe
Répondu le 04/07/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4537 fois    Aperçu de la question
KVOD HARABANIM, J’étudie en ce moment le début du Michna Broura et pour certains points pratiques je reste interrogatif quant à l’application pratique : • Il est indiqué que l’habit (la chemise a priori) doit aller jusqu’au coude. Coude compris ? Les chemises à manches courtes, même jusqu’aux coudes, à un moment ou un autre, laissent voir les coudes… Ceux qui dans les milieux religieux portent des chemises à manches nettement courtes au dessus du coude sont-ils dans l’erreur ? • Ai-je le droit d’être pieds nus chez moi en France où en Israël ? • Ai-je bien compris : celui qui lit l’écriture sur une tombe oublie son étude ? Donc on ne doit pas lire ce qu’il y a d’écrit sur une pierre tombale ? Même d’un proche ? Lorsqu’on va se recueillir près des tombes des Tsadikim? Y-a-t-il une explication sur ce phénomène ? • Il est interdit de marcher en se tenant droit ? Pourtant c’est recommandé pour la santé du dos. N’est-il pas possible de marcher droit sans marquer de la gaava ? Merci d’avance pour vos explications. KOL TOUV.
736. Participer à une colonie de vacances mixte
Répondu le 03/07/2008 par Rav Yossef Loria
Rubrique : Divers   Vue : 7943 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour. Un jeune homme religieux peut-il participer à une colonie de vacances mixte ? Merci d’avance pour votre réponse. Quelle est la position de nos sages sur la plage mixte ?
727. La parole et les toilettes
Répondu le 02/07/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4407 fois    Aperçu de la question
KVOD HARABANIM, merci pour vos enseignements. Il est dit qu’il ne faut pas parler dans les toilettes sauf besoin lié aux toilettes. Peut être s’agit-t-il de prendre conscience du caractère saint de la parole ? Est-ce aussi le cas dans les urinoirs publics (au bureau, à l’aéroport….) où il arrive qu’on soit à côté d’une personne qu’on connaît. Même question au niveau des lavabos de ces toilettes ? KOL TOUV
710. Cela fait toujours plaisir
Répondu le 14/05/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4656 fois    Aperçu de la question
C’est une très jolie réponse (No 707 : La source de vie), qui m'a beaucoup clarifié les idées Merci beaucoup Dorénavant j'aurais un plan en tête lorsque j'étudierai ‘Hazak
706. Etre strict ou tolérant
Répondu le 14/05/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4738 fois    Aperçu de la question
Dans le Yalkoute Yossèf, (page 372, Lois de 'Hol Hamo’èd) on peut lire la phrase suivante : « lorsque les opinions des décisionnaires sont partagées comme chaque fois qu'il y a un doute sur une décision rabbinique, ou la règle veut qu'on adopte l'opinion la moins stricte ». Que faut il comprendre à cette assertion. Elle peut paraître troublante. On pourrait avoir l'impression de faire un choix arrangeant a priori dans l'interprétation de Halakhote et ainsi se donner bonne conscience. Merci pour votre réponse.
707. La source de vie
Répondu le 13/05/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4483 fois    Aperçu de la question
Bonjour. En haut à droite, dans la rubrique Choul'hane 'Aroukh, vous détaillez les 4 livres du Choul'hane 'Aroukh. J'ai été interpellé par: - l'absence de chapitre kachroute : cela ne fait pas partie du Choul'hane 'Aroukh? - dans le 2ème tome : Yoré Dé'a, on trouve Nidda et Mikvé au lieu que cela soit placé dans Evèn Ha'ézèr (ce qui touche à la vie conjugale) - quel est le lien entre : la Tsédaka et la Mila d'un côté, et d'un autre côté : les Nédèr, ou un Guèr (converti)? - que signifient les mots: Ora'h 'Haïm, Yoré Dé'a, Evèn Ha'ézèr et 'Hochèn Michpate? Merci pour ces informations et Chabbate Chalom
682. Embrasser les membres de sa famille
Répondu le 07/05/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 6018 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Pouvez vous me dire quelles sont les règles de Tsnioute (pudeur) concernants le fait d'embrasser des proches parents? Ma femme peut elle embrasser son frère, moi ma soeur...? Toda Raba 'Hazak pour ce trés beau site.
668. Honorer le Kohèn
Répondu le 05/04/2008 par Rav Michel Kottek
Rubrique : Divers   Vue : 4171 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Peut-on demander à un Kohèn de nous rendre un service?
667. L'honneur dû au frère aîné
Répondu le 18/03/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4227 fois    Aperçu de la question
Mon père a eu une attaque cérébrale et n’est pas a la maison maintenant. Ma question et la suivante : Moi j’ai 17ans, j'ai un frère qui a 22ans. Il ne respecte pas le Chabbate. Je voudrai savoir si moi je peux faire le Kidouch, en sachant que lui veut garder son Kavod ?
640. Les devoirs des grands parents
Répondu le 04/03/2008 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 6669 fois    Aperçu de la question
Kvod haRabanim, Merci pour vos réponses qui non seulement nous éclairent mais permettent un approfondissement grâce aux références. Ma question : Quels sont les rôles et responsabilités des grands parents vis-à-vis de leurs petits enfants et vice versa? Y-a-t-il des différences et un ordre de priorité selon qu’il s’agit des enfants d’un fils où d’une fille ? De même pour les petits enfants vis-à-vis de leurs grands parents paternels ou maternels ? Est-ce que cela change si les grands parents maternels sont pratiquants (chomer tora ou mitsvot) alors que les grands parents paternels sont peu pratiquants ? Kol Touv.
662. Attention aux bulles
Répondu le 27/02/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4159 fois    Aperçu de la question
Bonsoir Rav J’ai bu un soda avec un ami. J’ai fait ma Bérakha comme d’habitude et j ai bu le soda dans la canette. Il y avait de la mousse et mon ami m’a dit qu il y avait une Halakha sur le fait qu’on ne devait attendre que la mousse soit retombée avant de boire le soda ou toutes autres boissons qui avaient de la mousse. Pouvez vous me dire si c’est exact et si oui, pourquoi ? En vous remerciant Kol touv
631. Se vêtir différemment à la maison
Répondu le 08/02/2008 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 4687 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Je souhaiterais savoir si les règles de pudeur pour une femme sont identique autant à l'extérieur de chez elle que à l'intérieur de sa maison. Voici un exemple concret: Selon le rite Séfarad le port de la perruque est a priori à bannir. Ceci est il aussi vrai à l'intérieur de sa maison où seul son mari est ses enfants la voit ? De plus, dans votre réponse No 461, vous mentionnez entre autre : "...Certaines perruques, à l’aspect asymétrique ou dont certaines mèches couvrent une partie du visage sont « attirantes » et donc interdites. ..." Est ce aussi vrai chez elle? Si la réponse est "oui", l'attirance serait aussi interdite envers son mari (dans une période de non menstruation), Pourquoi !? En fait, la question touche aussi l'ensemble des règles de Tsnioute. Comme aussi les habits. Une femme doit avoir des habits pudiques (pas flash), a t-elle le droit de porter ces habits « flash » dans sa maison ? Merci de votre réponse.
  « Précédent Page : 1 2 3 4 5 Suivant »