UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 18 Février 2020, Yom Chelichi


  « Précédent Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Suivant »  
588. Peut on prier avant le lever du soleil ?
Répondu le 30/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Prière   Vue : 12021 fois    Aperçu de la question
Tout d'abord, merci beaucoup pour le professionnalisme et le travail pour répondre aux questions. Est-il possible (ou mieux) de prier avant le "Nèts" (lever du soleil) avec Minyane (assemblée de 10 personnes) plutôt que de prier au "Nèts" (ou après le Nèts) sans Minyane ? Kol Touv, Chabbate Chalom et merci encore.
538. Le médecin, le patient et la maladie
Répondu le 30/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 11254 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim Merci pour votre travail colossal qui nous permet d'avancer sur la bonne voie. Pourriez vous préciser ce qui incombe à une dentiste juive soignant non juifs et juifs plus particulièrement? En soignant les dents est-ce qu’elle accomplit une ou des Mitsvote ? Si oui, lesquelles ? Je suppose qu’elle doit avoir une Kavana d’accomplir ces Mitsvote : à chaque soin, une fois par jour, par an ? Y a- t- il une formule à prononcer pour demander l’aide de Dieu afin de prodiguer les bons soins ? A chaque soin, une fois par jour ? Peut être un psaume ? Si le patient est juif, la dentiste doit–elle aussi lui faire faire une demande à Dieu (comme avant de prendre un médicament) ? Je crois qu’il y a des problèmes spécifiques liés aux femmes juives afin que certains soins (pansements dentaires…) ne créent pas de "séparations" préjudiciables en cas de Mikvé ? Plus généralement à quoi doit-elle veiller aussi bien du point de vue Halakhique que de la bonne attitude à adopter vis-à-vis des patients ? KOL TOUV.
574. Quand une habitude devient une obligation
Répondu le 26/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 9361 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim Pouvez vous m’éclairer sur les "obligations implicites" que l’on se crée. En effet, je crois savoir que si l’on pratique certains actes trois fois de suite, cela a valeur d’engagement. Par exemples : On m’a dit que si on fait 3 fois de suite la Bérakha "Achèr Yatsar..." avec un Kéli (un ustensile) il faudrait toujours pratiquer ainsi. Si on a pris l’habitude de rendre visite à sa mère le dimanche matin, est-ce devenu un engagement (peut-on manquer de temps en temps si on a une raison, changer de jour etc...). Quelques questions permettant de mieux maîtriser cet aspect de Tora et Mitsvote : Quelle est la source de cette règle ( Déroaïta, Dérabanam….)? Si on change d’habitude qu’est-ce qu’on "transgresse", faut-il faire Téchouva…. ? Quel est son champ d’application, quels actes sont concernés ? Quel est son mode opératoire : l’engagement prend-t-il effet même si dans son esprit on n’avait rien de précis etc… Si les circonstances empêchent de réaliser l’acte habituel (dans l’exemple choisi : on n’a pas de kli à la sortie des toilettes) est-on dégagé de l’engagement implicite. Comment se libère-t-on d’un tel "engagement" ? Que faire pour ne pas tomber dans cet écueil de s’engager sans le savoir avec le risque de fauter : peut-on par une formule générale dire que "je ne serais engager que par les habitudes pour lesquelles je prendrais un engagement explicite et verbal". Un grand merci pour vos enseignements et KOL TOUV
550. Les Minhagim des Mékoubalim
Répondu le 25/12/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 10085 fois    Aperçu de la question
Que faire lorsque la Kabala et la Halakha sont en Ma'hlokèt (en opposition) ? Y a t-il des exeptions et y a t-il difèrents avis parmis les Poskims d'afrique du nord. Bravo pour votre exellent travail, et merci de citer vos sources.
566. Analyse de sang pour un diabétique le Chabbate
Répondu le 25/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Chabbate   Vue : 8595 fois    Aperçu de la question
Chalom, Je suis diabétique comme beaucoups d'autres personnes. J'ai reçu un appareil pour mesurer le taux de diabète. C'est un stylo muni d'une aiguille que l'on se pique sur le bout du doigt pour faire saigner afin de recolter une goute de sang pour faire la mesure. Mais je me pose la question suivante est -il permis ou non de se piquer le Chabbate? Merci d'avance pour votre réponse kol tov
575. Prendre le deuil pour un demi-frère
Répondu le 22/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Deuil   Vue : 8601 fois    Aperçu de la question
Bonjour Rav, Une question que m'a posée le père d'un ami : doit on porter le deuil pour son demi frère ou sa demi soeur ? Et si oui combien de temps ? Merci par avance
567. Quand on transgresse le Chabbate pour vous ouvrir la porte
Répondu le 21/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Chabbate   Vue : 9299 fois    Aperçu de la question
Dans mon immeuble il y a un juif qui est "Mé’hallel Chabbate Béfarassia" (profane le Chabbate en public), qui nous ouvre la porte avec la clef qu il a portée pendant Chabbate. A t-on le droit de rentrer derrière lui dans l’immeuble?
565. Parler dans la salle de bain
Répondu le 20/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 10394 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Tout d'abord un grand merci pour tout ce que vous faites: des réponses détaillées et très précises, hazak! A propos de la question " Parler aux toilettes", en est-il de même pour la salle de bain? C'est-à-dire a-t-on le droit de parler, répondre à quelqu'un, et avoir des penser de Tora, quand on s'y trouve? Merci d'avance
564. Régler une minuterie pendant le Chabbate
Répondu le 17/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Chabbate   Vue : 10444 fois    Aperçu de la question
Chavoua Tov. Pour le Chabbate j'utilise un programmateur pour l'électricité. Le programmateur peut être mis en marche continuelle (toujours de la lumière) ou en programmation. Par exemple le vendredi soir je programme de 17heures à 23 heures. Pendant cette durée de programmation est ce que je peux mettre mon programmateur en marche continuelle, par exemple pour avoir de la lumière jusqu'à la fin du Chabbate. cela est il interdit ? Toda Raba
561. La femme de Kohèn enceinte et le cimetière
Répondu le 16/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Deuil   Vue : 10300 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Sur la question 556, une femme qui est mariée à un Kohèn et qui est enceinte peut elle entrer dans un cimetière? On m a dit que puisqu’on ne sait pas quel est le sexe de l’enfant, il se peut que ce soit un garçon donc c’est interdit pour elle de rentrer. Maintenant si on sait que ça va être une fille peut elle rentrer malgré tout ?
528. Une femme doit elle suivre les "coutumes" de son mari ?
Répondu le 12/12/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 11999 fois    Aperçu de la question
Chers Rabbanim Je voudrai savoir s'il était possible pour une femme mariée de ne pas manger la meme Hachga'ha (surveillance Rabbinique) que son mari, ou si elle était obligée de le suivre ? Je parle au niveau ou le mari prend une Hachgua'ha meilleure que celle que veut prendre sa femme.
562. Bèn Hachémachote
Répondu le 09/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Chabbate   Vue : 8227 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, Votre site est une Bérakha pour les assoiffés que nous sommes.... J'ai entendu dire qu'en matière d'interdits Rabbiniques liés au Chabbate, les Rabbanane ne les avaient pas institués pour la période de "Bèn Hachémachote ( les deux: celle de début et fin de Chabbate ?) Merci de préciser : où se trouve exactement cet enseignement ? S’applique-t-il à tous les interdits Rabbiniques ou à certains ( lesquels) ? Comment cela s'applique-t-il ? Y a-t-il des conditions ? Pouvez vous donner quelques exemples? Merci d'avance et Kol Touv.
553. Qui va payer les dégâts ?
Répondu le 06/12/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Droit Civil   Vue : 11511 fois    Aperçu de la question
Une personne qui a chez lui une synagogue avec un parking et un fidèle met sa voiture dans le parking pour aller prier. Le problème est que le propriétaire de la Choule (Synagogue) a endommagé la voiture du fidèle sans faire exprès. Le fidèle réclame le prix du dommage au propriétaire de la Choule mais le propriétaire prétend que puisqu'il ne permettait pas aux fidèles de garer leurs voitures dans le parking alors il n'est nullement responsable et c' est au risque et péril du fidèle. Qui a raison le propriétaire ou le fidèle? Merci d avance pour votre réponse.
559. Peut on repousser une Bar Mitsva
Répondu le 05/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 11126 fois    Aperçu de la question
Je dois célébrer la Bar Mitsva de mon fils cette année. Je voudrais savoir si la fameuse soirée de Sé'oudate Mitsva doit absolument se faire le jour même de sa date d'anniversaire des 13 ans ou puis-je la reporter à une date ultérieure. Et y a-t-il un "Mékor" précis (une source) et une ‘Hachivoute (importance) particulière à celle ci. Auriez vous la gentillesse et la sagesse de me répondre avant ma Bar Mitsva le 6 adar -1- 5768. Merci
556. Une femme peut elle se rendre au cimetière ?
Répondu le 02/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Deuil   Vue : 16923 fois    Aperçu de la question
Kvod Harabanim, Je me permets de faire appel à votre temps si précieux pour quelques éclaircissements. J'apprends que les femmes, et spécialement les femmes enceintes, ne doivent pas être en "contact" avec "la mort": aller au cimetière, entrer dans un appartement où repose un cadavre... Un peu comme "un Kohèn" mais pour d'autres raisons. Quelles sont règles exactes de ce Minhag? Ce Minhag est-il généralisé à toutes les 'Édote ? Que faut-il dire aux femmes qui se rendent aux enterrements ? Surtout de leurs proches? Quel est la raison, le sens, de ce Mihag? KOL TOUV
555. Manger avant la prière pour une femme
Répondu le 01/12/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Prière   Vue : 12125 fois    Aperçu de la question
Une femme peut-elle manger le matin avant de faire sa Téfila ?
546. Le rasoir sur la Gorge
Répondu le 29/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 10114 fois    Aperçu de la question
Une personne qui est irritée systématiquement lorsqu'elle se rase avec un rasoir électrique dans le cou, peut-elle utiliser un rasoir mécanique pour se raser uniquement à cet endroit (sous le visage) ?
524. Les légumes, mais pas le bouillon
Répondu le 29/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Chabbate   Vue : 9724 fois    Aperçu de la question
Comment doit-on faire lorsque Chabbate on prend dans une louche des légumes et du bouillon et que l'on ne veut garder que les légumes et pas le bouillon, sans transgresser l'interdit de trier?
536. Juif converti à une autre religion
Répondu le 27/11/2007 par Rav Meir Kahn
Rubrique : Divers   Vue : 9279 fois   Favoris : 2 fois    Aperçu de la question
Bonjour, Je souhaiterais savoir si d'après la loi juive, un juif adulte qui se convertit à une autre religion est toujours considéré comme juif pour la religion juive ? Autre question proche de celle-ci. Si des parents juifs non-convertis à une autre religion n'élèvent pas leurs enfants dans le judaïsme même sans circoncire les garçons et les élèvent comme des chrétiens en les faisant baptiser etc...., ces enfants sont-ils quand même considérés comme juifs pour la loi juive ? D'avance merci pour votre réponse. C.Z
552. Erreur de Téfiline
Répondu le 27/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Prière   Vue : 10184 fois    Aperçu de la question
Bonjour Si on fait la Bérakha des Tefilines alors que suite a une erreur les Tefiline du bras sont ceux de Rabbénou Tam et ceux de la tête de Rachi a-t-on fait une "Bérakha Lévatala" (bénédiction en vain) ? Merci de votre reponse
544. Peut on porter deux vêtements de lin et de laine, l’un sur l’autre
Répondu le 24/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 11246 fois    Aperçu de la question
Bonjour a tous les Rabbanim, merci à vous tous pour ce travail extraordinaire, j'encourage les gens à acheter vos livres de réponses. J'aurais voulu savoir s'il était permis de porter un vêtement de laine et un autre de lin, sachant qu'ils ne sont pas cousus ensemble? Merci
551. Avec la permission de la maîtresse de maison !
Répondu le 24/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Bénédictions   Vue : 9654 fois    Aperçu de la question
Lorsqu'on fait "Zimoune" (invitation à faire le Birkate Hamazone), j'ai entendu certaines personnes dire "Birchoute Ba’al Habaïte Véba'alate Habaïte Hazé". (Soit, avec la permission du maître de maison et de la maîtresse de maison). Est-ce que ceci est correct ? Et lorsqu'il n'y a pas de maître de maison, uniquement une "Ba’alate Habaïte", est-ce pareil ? Je vous remercie pour toutes vos réponses toujours si complètes. 'Haïm
549. Parler aux toilettes
Répondu le 24/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 11654 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Est-il vrai que nous ne devons pas répondre ou parler lorsque nous sommes aux toilettes ? Si oui, pouvez vous me dire pourquoi ? Merci, Chavoua' Tov
516. Quelle bénédiction sur une compote de pommes ?
Répondu le 20/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Bénédictions   Vue : 10212 fois   Favoris : 1 fois    Aperçu de la question
Kvod Harav, Quelle bénédiction fait-on sur une compote de pommes en dessert dans un repas avec "Hamotsi" (consommation de pain). La compote ne comportant pas de morceaux de pommes ! Si on fait "Chéhakol" car on ne reconnaît pas la pomme, qu'en est-il pour le Kugel Achkénaz de pommes de terre où également on ne reconnaît pas la pomme de terre, et pourtant on fait "Boré Péri Haadama". Merci
539. Parler entre "Nétilate Yadaïm" et la consommation du pain
Répondu le 19/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Bénédictions   Vue : 8646 fois    Aperçu de la question
Bonsoir et merci pour me donner l’envie de voir votre site tous les jours en même temps vous m'aidez à faire Téchouva dans la compréhension. Ma question : pouvez vous m’expliquer pourquoi ne doit on pas parler après avoir fait "Nétila" (ablution des mains) tant que nous n’avons pas fait "Motsi" (bénédiction sur le pain)?
543. Répondre Amèn à un enfant qui n’entend pas
Répondu le 19/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Bénédictions   Vue : 10999 fois    Aperçu de la question
Bonjour, A propos de la question 504 : "éduquer les enfants à faire les bénédictions", doit-on répondre Amèn à une Bérakha que ferait un enfant, lorsque celui-ci est loin de nous, et qu'il ne l'entendrait donc pas? En effet, il n'y a ici aucune "éducation" de l'enfant en répondant Amèn.
541. La Tsni'oute d'une femme
Répondu le 11/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 9950 fois    Aperçu de la question
La Tsni'oute d’une femme s’applique t-elle aussi vis a vis de ses parents, vis a vis de ses frères et soeurs, vis a vis de ses enfants (je parle de couvrir ses cheveux et de la Tsnioute de son corps). Merci d'avance pour votre réponse et un grand ‘Hazak Oubaroukh pour toutes vos réponses qui sont vraiment très bien expliquées. Kol Touv.
504. Éduquer les enfants à faire des bénédictions
Répondu le 10/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Bénédictions   Vue : 9118 fois    Aperçu de la question
Kvod Harav, Souvent les enfants en bas âge, lorsqu'ils font des Bérakhote (bénédictions) avalent les mots ou ne la finissent pas entraînant ainsi la prononciation du nom d'Hachèm en vain. Est il bon de perpétuer cette habitude ? De plus faut il répondre amen à une telle Bérakha ? Merci
532. Que faire des pages de Tora en Français ?
Répondu le 06/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Divers   Vue : 10792 fois    Aperçu de la question
Peut-on jeter les pages "Judaïsme" des journaux d'Actualité Juive ou bien doit-on les accumuler pour la Guéniza ?
535. Mais qui a donc écris les Téhillim ?
Répondu le 05/11/2007 par Rav Aharon Bieler
Rubrique : Prière   Vue : 9871 fois    Aperçu de la question
A la fin du Psaume 72, il est écrit : Ici se terminent les prières de David, fils de Jesse... Le psaume 73 est attribué à Assaph. Doit-on en conclure que le Roi David n a écrit qu'une partie des Psaumes ? Qui etait Assaph ?
  « Précédent Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Suivant »