UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Samedi 18 Novembre 2017, Yom Chabbate


979. les perruques en cheveux naturels sont elles permises ?
Posté par laure7 le 26/06/2011 à 21:48:41
Bonjour, Je dois acheter une perruque car je suis mariée et je travaille avec des non juifs (il m'est impossible de porter un foulard).

Je voudrais savoir si toutes les perruques en cheveux naturels sont permises, car j'avais entendu dire que certaines ne l'étaient pas (provenance d'Inde par exemple).

Pourriez-vous m'éclairer ?
Merci d'avance.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 12/07/2011 à 19:14:15
Vos soupçons sont totalement fondés.

Ces dernières années, il s’est avéré qu’une grande partie des cheveux naturels d’Asie provenaient en vérité du temple idolâtre de Tirupati !

Il faut savoir que le rasage de la tête fait partie intégrante du culte idolâtre hindou.
Il est donné en offrande au dieu sollicité en remerciement de vœux qui ont été exaucés.

Autrefois, les cheveux tondus étaient jetés à la poubelle. Suite à la demande grandissante de cheveux naturels sur le marché international, les prêtres ont commencé à vendre les cheveux récupérés aux fabricants de perruques naturelles.
Il faut savoir que la production est monumentale. Des milliers de personnes se rasent la tête dans le temple tous les jours !

La coupe des cheveux étant une étape du culte idolâtre, ces cheveux sont interdit à tout usage et tout profit comme toute offrande apportée en offrande dans le cadre d’un culte voué aux idoles (1). On ne peut donc que les détruire et en aucuns cas les utiliser pour des perruques.

Il faut donc absolument s’assurer que les cheveux de la perruque ne proviennent pas d’un temple idolâtre.
La question est de savoir si tous les cheveux en provenance d'Inde ont été coupés lors de ces cérémonies. Autant dire qu'il s'agit d'une mission impossible.

L’interdiction de profiter d’un acte idolâtre étant de la Tora, en cas de doute sur la provenance on devra être pointilleux et interdire.
C’est pourquoi, il y à quelques années le Rav Eliyachiv avait décrété que les perruques de cheveux indiens n'étaient pas Kacher. C’est pourquoi on a pu voir dans certains quartiers religieux en Israël, des habitants qui ont dressé des bûchers pour brûler leurs perruques indiennes

Attention : Certains cheveux, bien que provenant d’Asie, sont traités afin de leur donner un style européen. Par conséquent on ne peut pas se baser sur l’apparence des cheveux ou même sur leur origine déclarée en l’absence de preuve irréfutable.

C’est pourquoi le Rav Aharon Dovid Dunner (qui a personnellement enquêté sur les lieux en inde), s’appuyant sur le fait que les fabricants utilisent souvent des cheveux indiens pour leurs perruques « made in Europe », a interdit toutes les perruques de cheveux naturels si leur origine n’a pas été clairement établie.

Il y à donc lieu de n’acheter que des perruques bénéficiant d’une garantie rabbinique reconnue qui certifie l’origine des cheveux (2).

Notons que la garantie ne concerne que la provenance des cheveux et non les problèmes de pudeur que peut engendrer le port de la perruque.

En effet, même d’après les décisionnaires qui autorisent la perruque, celle-ci, comme tout le reste des habits doit répondre à certaines règles de pudeur (au sujet de sa forme, de sa longueur etc.). Voir à ce sujet la question 461.
Une perruque Kachèr, ça ressemble à quoi ?

Kol Touv


1) Choul’hane Aroukh Yoré Dé’a chap.139 par. 3
2) Téchouvote Véhanhagote tome 2 chap. 414 et tome 5 chap. 260
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation