UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 25 Septembre 2017, Yom Chéni


957. Comment faire le Kiddouch en l’absence de vin
Posté par isra75 le 16/02/2011 à 22:45:51
Chalom,
si l'on n'a pas de vin pour le Kiddouch du Chabbate midi, sur quoi peut on le faire si on a à notre disposition du pain, de la bière, de la boukha, de l'anisette? Y' a t'il un ordre de priorité si on a tous ces aliment cités. Même question pour la Havdala.

Merci infiniment.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 01/04/2011 à 03:31:50
Le Kiddouch est une Mitsva positive de la Tora qui consiste à sanctifier le Chabbate par la parole, comme il est dit : « Souviens toi du jour du Chabbate pour le sanctifier » (1).
Par ailleurs, nos Sages ont institué l’obligation d’évoquer la sainteté du Chabbate à l’aide d’un verre de vin. C’est pourquoi, le Kiddouch se fera toujours, à priori sur un verre de vin.
De même nos Sages ont imposé de marquer la sortie du Chabbate (Havdala) sur un verre de vin.

Comme nous l’avons dit, à priori il y a lieu de faire le Kiddouch sur du vin. On ne pourra faire le Kiddouch sur autre chose (pain ou autre boisson), que dans le cas où l’on n’aurait pas de vin à sa disposition, ou qu’on n’ait pas pu l’acquérir du fait de son prix exorbitant (2).

Le vendredi soir, en l’absence de vin, il est stipulé dans le Choul’hane ‘Aroukh au non du Roch (3), que l’on récitera le Kiddouch sur le pain qui est l’aliment le plus important du repas.

Concernant le Kiddouch du matin, il sera préférable de faire le Kiddouch sur une boisson alcoolisée répandu dans le pays (Ché’har) en récitant la bénédiction adéquate, en l’occurrence : « Chéakol Nihia Bidvaro ».

Il est courant d’utiliser dans ce cas de la bière ou du whisky, voire même de la vodka de l’anisette ou de l’alcool de figue selon le pays en question.
En effet si l’on faisait le Kiddouch sur du pain on ne verrait aucune différence avec un repas pris dans la semaine.

Certains permettent même de faire le Kiddouch sur une boisson non alcoolisé à condition toutefois qu’il s’agisse d’une boisson « nationale » (4).
L’eau et le lait ne pourront être utilisés pour le Kiddouch.
Notons toutefois que pour le Kiddouch du Chabbate midi (qui est d’ordre Rabbinique) il sera possible même à priori d’utiliser ce type de boisson si on l’apprécie particulièrement.

Toutefois, comme pour le vin, on prendra soin d’utiliser un verre qui contienne au moins « Réviite » (86,4 g.) et d’en boire au moins la majeur partie (Mélo Lougmav) en une seule fois (5).

C’est pourquoi, il est préférable de ne pas utiliser un alcool fort tel que Vodka ou Boukha dont on peut difficilement boire la quantité requise en une seule fois (6).

En ce qui concerne la Havdala, il est préférable à priori d’utiliser du vin. En cas d’impossibilité, on pourra, d’après tout les avis, faire la Havdala sur un alcool répandu dans le pays tel que la bière.

Par contre on ne pourra en aucun cas faire la Havdala sur du pain (7)

Kol Touv


1) Chémote 20 / 7
2) Michna Béroura chap. 272 alinéa 29 et chap. 289 alinéa 8
3) Ora’h Haïm chap. 272 par. 9 et Michna Béroura alinéa 27
4) Michna Béroura chap. 272 alinéa 29
5) Michna Béroura chap. 272 alinéa 30
6) Michna Béroura chap. 272 alinéa 30. Voir Piské Téchouvote Hil’hote Chabbate chap. 272 par.6 selon lequel on pourrait se contenter de ne boire qu’une petite quantité d’un alcool que l’on consomme habituellement par petite gorgée
7) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h Haïm chap. 296 par. 2 et Michna Béroura alinéa 7 et 8
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation