UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 20 Février 2018, Yom Chelichi


955. Que faire d'une viande hachée avant d’être Kachérisée
Posté par isra75 le 16/02/2011 à 22:41:02
Chalom,

Peut être trouverez vous ma question étrange. Si un jour mon boucher me vendait du steak haché sans qu'il ait été préalablement Kachérisé, puis je le Kachériser une fois arrivé à la maison: par le salage ? par le grillage ?

Merci pour votre réponse

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 28/02/2011 à 17:17:18
Votre question qui est loin d’être ridicule, a été longuement débattue par les décisionnaires.
Avant d’aborder le sujet proprement dit, une brève introduction s’avère nécessaire.

Une viande issue d’un animal pur (tel que bœuf, agneau, chevreau) qui a été abattue et vérifiée selon les règles, ne sera néanmoins permise à la consommation, qu’après avoir subi le processus de Kachérisation.
La Kachérisation consiste à faire sortir de la viande le sang dont la consommation est interdite.
En effet, la Tora a interdit la consommation du sang qu’il provienne d’un animal pur ou impur (1).

La Tora punit de Karèt (retranchement du peuple Juif) celui qui enfreindrait cette interdiction. C’est pourquoi avant de cuire une viande, il est impératif de faire sortir le sang accumulé à l’intérieur.

Deux méthodes s’offrent à nous :
1) le salage associé au lavage (2).
2) le grillage sur le feu. Le Choul’ane Aroukh (3) nous enseigne que le grillage à le pouvoir d’extraire est de brûler le sang même dans certains cas ou le salage se montre inefficace.
Ainsi par exemple, une viande qui n’a pas été kachérisée ou simplement mouillé dans les 72 heures qui suivent l’abattage, ne pourra plus être Kachérisée par salage. Elle pourra malgré tout être autorisé à la consommation après grillage (4).

Quand à votre question précisément, il existe une divergence de vue parmi les décisionnaires.
Certains (5) interdisent toute forme de Kachérisation d’une viande préalablement hachée, que se soit par salage ou par grillage.

Ils considèrent que le hachoir exerce une telle pression sur la viande que celle-ci se trouve totalement imprégnée de sang interdit. Pénétration favorisée par le fait que la viande est constituée après hachage par une multitude de petits morceaux accolés les un aux autres rendant tous processus de Kachérisation inopérant.

D’autres, s’ils interdisent à priori, une telle pratique, permettent toutefois de Kachériser, uniquement par grillage, une viande qui aurait été préalablement hachée par erreur (6).

Toutefois, ces Décisionnaires ne permettent pas dans un tel cas de Kachériser cette viande par salage et lavage.
En effet du fait que la viande a été réduite à un amalgame de très petit morceaux accolés les uns aux autres, le sel ne pourra se répandre autour de chaque morceau, et n’aura donc pas la force d’en extraire le sang comme il le ferait pour une viande à l’état naturel.

Malgré tout, d’après cet avis, le grillage sera efficace car la puissance du feu permet d’évacuer tout le sang interdit.


Il est interdit de hacher de la viande qui n’a pas subit auparavant un processus de Kachérisation (salage ou grillage).
A posteriori, si la viande a été hachée auparavant, on pourrait la permettre à la consommation après grillage uniquement.

Kol Touv


1) Voir entre autre Vaykra 16/26
2) Choul’hane Aroukh Yoré Dé’a chap.69
3) Yoré déa chap.76 par.1
4) Choul’hane Aroukh Yoré Dé’a chap.69 par.12
5) Choute Chévèt Halévi tome 2 chap.27 ; Choute Kinyane Tora tome 1 chap. 23 ; Choute Yaskil ‘Avdi tome 7 Yoré Dé’a chap. 3 ; le Ya’abèts dans son Sidour, Diné Méli’ha
6) Choute Yabia Omèr tome 5 Yoré Déa chap. 5 ; Choute Yéhavé Da’at Tome 5 chap. 52 ; Michné Hala’hote Tome 6 chap. 127 . Le Rav Rafaël Ankaoua dans son Choute To’afote Réèm chap. 85 permet même de procéder ainsi à priori
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation