UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 25 Septembre 2017, Yom Chéni


946. Peut-on donner le cordon ombilical
Posté par DC le 30/12/2010 à 15:05:48
Chalom Kvod Harav!

Que dit la Halakha au sujet du don de cordon ombilical que l'on a la possibilité de faire à la naissance de son enfant, afin de sauver par exemple des enfants atteints de leucémie, grâce aux cellules souches contenues dans le sang du cordon (don anonyme pour receveur anonyme)?
Y a-t-il une différence si le receveur est juif ou non?

Merci d'avance pour votre réponse.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 21/02/2011 à 18:38:50
Il existe deux sortes de « banques de sang de cordon » : les banques privées (et payantes), où les cellules souches sont gardées pour le donneur (ou sa famille) et les banques publiques où le don anonyme est destiné à un receveur anonyme.

Les banques publiques sont en générales reliées entre elles afin de pouvoir effectuer des échanges entre leurs stock respectifs. Le receveur sera donc indistinctement juif ou non juif.

Le sang placentaire est collecté, après la naissance et avant la délivrance. Cette collecte n'est pas douloureuse et ne comporte aucun danger, ni pour la donneuse ni pour l’enfant puisqu'elle ne modifie pas les gestes médicaux de l’accouchement.

Le sang placentaire, s’il n’est pas recueillit, est jeté après l’accouchement, en même temps que le cordon ombilical et que le placenta. On ne perd donc absolument rien à le donner et cela permet de sauver des vies.

Les problèmes soulevés par les dons d’organes au point de vu de la Halakha ont été traités dans la question 398 « le don d’organe ».
On y apprend que, le prélèvement d’organe d’un donneur vivant, peut être problématique dans la mesure ou il met en danger le donneur lui-même (risque lié à l’opération elle-même, à l’ablation de l’organe etc.). Il est évident que dans notre cas le problème ne se pose pas puisque le cordon est de toute manière séparé du corps et jeté le cas échéant.

Il n’y a donc aucune objection du point de vu Halakhique à donner le cordon ombilicale. Au contraire la Guémara (1) nous apprend qu’il y a une Mitsva à porter assistance à toute personne en danger. Elle le déduit du verset : « Lo Ta’amod ‘Al Dam Ré’ékha » (ne soit pas indifférent au danger dans lequel se trouve ton prochain) (2).

Ainsi, l’association Dor Yécharim, qui gère en Israël une banque de sang de cordon, a reçu une lettre d’approbation, la félicitant et l’incitant à poursuivre son action. Cette lettre, signée par les plus grands Rabbanim, dont entre autre, Rav Ovadia Yosséf Chlita, Rav Eliachiv Chlita, Rav Chmouél Auerbach Chlita, et Rav Vozner Chlita encourage vivement les femmes à faire don du cordon ombilical. Voir la lettre ICI.

Pour de plus ample renseignement vous pouvez consulter le site de l’association à l’adresse suivante : http://www.cordblood.org.il


Kol Touv

1) Sanhédrine 73b
2) Vaykra 19/16
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation