UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 20 Aout 2018, Yom Chéni


910. Quel comportement avec son mari ?
Posté par juju le 16/02/2010 à 14:16:30
Doit-on avoir un comportement pudique vis à vis de son mari en dehors de la période de Nidda ?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 14/10/2010 à 15:00:04
La pudeur (Tsinoute) est un terme qui définit un type de comportement en général et englobe plusieurs aspects : La façon de se vêtir bien entendu, mais aussi celle de s’exprimer, de parler, de se mouvoir, de s’asseoir, de manger etc., pudeur qui est régie par des Halakhote (lois) bien précises. La pudeur par rapport à son mari (en dehors de la période de Nidda) en l’absence de toute autre personne étrangère mérite une étude à part entière.

C’est cet aspect de la pudeur que vous abordé dans votre question et que nous allons tenter de traiter.

Tout d’abord il est bon de préciser, (comme nous l’avons mentionné dans la réponse 140. Comment se comporter chez soi à la maison ), qu’il y a lieu d’être pudique en tout endroit et circonstance. C’est pourquoi même une personne seule chez elle, devra veiller à s’habiller et à se comporter décemment.

Cette conduite est l’expression d’une loi rapportée par le Choul’hane ‘Aroukh (1) selon le langage suivant : « ne dis pas je suis isolé au fin fond de ma chambre, qui pourrait me voir ? Car D. rempli le monde de sa présence divine ».

Rav Moché Feinstein Zatsal (2) estime : que le fait d’avoir un comportement pudique pour un homme (et pour une femme) et de ne se déplacer que lorsqu’il est complètement habillé (même en privé), n’est pas le produit d’une interdiction, mais le résultat de l’atteinte d’un niveau d’élévation particulier et de la conscience de la permanente présence divine.

C’est pourquoi on pourra être tolérant quant à l’habillement par exemple, si les conditions sont particulières (forte chaleur, entre autre), car ce n’est pas considéré comme un manquement au respect dû à la présence divine (3).

C’est pourquoi la femme devra être à priori pudique même en présence seulement de son mari. Ceci n’étant pas une obligation mais plutôt une « Midate ‘Hassidoute » (un acte de bonne conduite, de respect par rapport à D.).

De plus la pudeur a toujours été la vertu propre à la femme juive, depuis les Matriarches (4).
Nos sources vantent et font l’éloge de la femme pudique même en privé.
Ainsi, le Midrach Tan’houma (5) cite un verset des Téhillim (6) du roi David: « Toute resplendissante est la fille du roi dans son intérieur, sa robe est faite d’un tissu d’or ».

Toutefois, si en règle générale, une femme doit s’attacher à avoir un comportement pudique et discret à l’extérieur, c’est une Mitsva pour elle de s’embellir à l’intention de son mari (en dehors des périodes de Nidda).

Ainsi que le rapporte Rachi (7) : « les filles d’Israël possédaient des miroirs qu’elles utilisaient en Égypte pour s’embellir et elles les ont consacrés à la construction du sanctuaire.
Moché Rabénou trouva ce don déplacé car il était le fruit du Yetser Hara. D-ieu lui dit : « Accepte les (ces miroirs) car ils sont chers à mon cœur au delà de tout car ces par eux que les femmes juives ont permit une nombreuse descendance. »

Nos sages nous enseignent qu’une femme a un mérite particulier à satisfaire les souhaits de son mari et que ce sera pour elle une source de bénédictions (8).

La femme pourra donc avoir à la maison et en la seule présence de son mari un habillement plus « relâché ».

Le niveau de pudeur sera donc à adapté au niveau du couple et plus spécialement du mari, en fonction de la sensibilité du mari, car il importe de préserver l’harmonie dans le couple.

Voir aussi les questions
Rester pudique même au Mikvé
Se vêtir différemment à la maison

Kol Touv


1) Ora’h Haïm chap. 2 et Michna Béroura Ora’h Haïm chap. 2 alinéa 1
2) Iguérote Moché Yoré Dé’a tome 3 chap.68 par. 4
3) Idem ; voir aussi Oz Nidbérou tome 6 chap. 40 et 41
4) Voir Rachi sur la Tora : Béréchite 12 / 11
5) Parachate Vaychla’h par.6
6) 45 / 14
7) Chémote 38 / 8
8) Nédarim 66b, Hagaote Maymoniote Hilhote Ichoute chap.15 par.20 et Rama Éven Haézèr chap. 69 par. 7
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation