UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 25 Septembre 2018, Yom Chelichi


87. La Haggada : quel rythme adopter ?
Posté par WDavid le 21/04/2006 à 13:01:00
Bonjour,

[mon Tsafoun précipite trop mon Maguid]

Une petite question que je me pose chaque Pessah...
Dans la Hagadah, il est dit que Rabanan commentaient la Sortie d'Egypte, jusqu'a Chaharit ( leur éleves leur rappelle l'heure du Kriat Chema. )

Pourtant, il est dit pour l'Afikoman, il est interdit de la manger apres Hatsot.

. Peut t-on "modifier" l'ordre du Seder (car Tsafoun se trouve apres Maguid)?
. Peut on faire la Haggada(Maguid) de maniere succinte, ..., puis arrive à Tsafoun, on reprend la Haguadah de manière approfondit, pour ne pas être prit par le temps (de Hatsot)?

En deux mots, quel est la meilleur solution, pour ne pas entendre en plein Maguid : "faut accélerer, car on est limité par le temps à cause de l'Afikoman"?

Merci!

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 26/04/2006 à 21:32:24
Il est bien évident que l’on ne peut pas modifier l’ordre du Sédèr.

Il faut savoir que le récit de la sortie d’Egypte est une Mitsva de la Tora. (1) Il est principalement destiné aux enfants comme il est dit : « Véhigadeta lébinekha » et tu le racontera à ton fils. (2) Bien sur, s’il n’y a pas d’enfants lors du Sédèr, l’obligation de faire le Sédèr et de commenter la sortie d’Egypte demeure.

Il faut raconter le récit de la Haggada dans la joie et en rapportant des commentaires émouvants et relatant les bontés de D. envers son peuple. Le Zohar explique qu’à ce moment, « HaKadoch Baroukh Hou » se réjoui d’entendre ce récit et invite toute l’assemblée d’en haut à venir écouter les louanges que l’on dit sur lui.(3)
Il n’est donc pas question de « bâcler » le Sédèr.
D’autre part il faut ne pas trop s’allonger si l’on craint que les enfants ne s’endorment avant d’en arriver à la « Matsa » et au « Maror ». (Pour cette raison également, il faut commencer le Sédèr immédiatement après la prière du soir.)

De plus, il faut veiller à consommer « l’Afikoman » avant « ‘Hatsote » (le milieu de la nuit).(4) Certains exigent même de boire les quatre verres avant « ‘Hatsote ». (5)

Il faut donc concilier les deux exigences. Il convient donc comme vous le suggérez de ne pas s’étendre outre mesure pendant la « Haggada » afin de terminer avant « ‘Hatsote ».
Ensuite vous avez toute la nuit pour entonner les chants traditionnels et poursuivre les commentaires.

Kol Touv


1) Séfèr Ha’hinoukh Mitsva 21
2) Chémote 13/8
3) Parachate Bo page 40b
4) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap.477 par.1
5) Rama idem.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation