UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Samedi 13 Juillet 2024, Yom Chabbate

77. Balayer le Chabbate
Posté par jojo le 03/04/2006 à 12:17:31
Peut on balayer Chabbate, yom tov? si non pourquoi?
pourquoi ne pouvons nous pas nettoeyer la table le Chabbate?
si non comment nettoyer la table le vendredi soir?et apres le kidouch pour la séouda chélichi
Bonne fète de pessah à tous les rabanims

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 06/04/2006 à 23:41:49
Balayer dans un endroit dont le sol en terre n’a pas été recouvert, de quelque manière que ce soit (béton, carrelage, parquet en bois, linoléum), comme dans un jardin ou une cave, est dans tous les cas interdit.(1)

En effet, le fait de déplacer la terre ou la poussière va entraîner la formation de trous (problématique à cause de la Mélakha de ‘Horèch / labourer), ou bien va combler ce qui existait au préalable (problématique à cause de la Mélakha de Boné / construire).

Ces travaux ayant été effectués sans avoir l’intention de parvenir à leurs résultats (creuser ou combler un trou), l’interdiction n’est pas d’ordre Toraïque mais d’ordre rabbinique.

Par contre le Choul’hane ‘Aroukh permet de balayer dans un endroit recouvert par un revêtement quelconque.(1)

Le Rama interdit même dans ce cas. La raison est la suivante :
Bien qu’il n’y ait pas de crainte, dans ce cas, d’en arriver à égaliser le terrain (Machvé goumote) et à enfreindre les interdictions citées ci-dessus, cela reste interdit de peur que l’on n’en vienne à balayer dans un endroit non recouvert.(2)

Toutefois, même d’après cet avis il sera permis de balayer dans le cas ou la majorité des maisons d’une ville a le sol recouvert, comme c’est le cas de nos jours (et donc la crainte d’arriver à égaliser le terrain n’existe pas).
Cela en particulier si l’endroit a été déjà balayé avant Chabbat.(3)
Par contre ce sera interdit dans un jardin ou dans un camping même s’il est dallé, car la majorité ne le sont pas ou ne le sont que partiellement.(4)

A noter que d’après la majorité des avis, il est interdit d’utiliser un balai fait de paille ou de brindilles sèches qui risquent de se briser (car cela s’apparente à casser un ustensile ce qui est interdit le Chabbat) (5). De nos jours les balais sont généralement fait de fibres synthétiques et ne posent pas de problèmes.


Si le balai est du genre permis,
- Un Séfarad peut balayer dans tous les endroits ou le sol est recouvert.
- Un Achkénaz ne le pourra que si la majorité des maisons ou des lieux qu’il balaye sont recouverts (ce qui est le cas aujourd’hui dans nos villes), et de préférence si cela a déjà été balayé la veille de Chabbat.

En ce qui concerne le nettoyage d’une table, cela pose un certain nombre de problèmes qu’il serait trop long d’aborder ici (problème d’essorage si l’on utilise de l’eau sur un tissu, de lavage même sans eau, problème de Mouktsé).

Toutefois vous pouvez utiliser sans problème une serviette pour nettoyer la nappe (sans frotter pour enlever une saleté incrustée), ou la débarrasser des vestiges du repas ou des miettes.
Vous pouvez aussi utiliser une nappe jetable en plastique transparent. C’est très pratique et cela résout tous les problèmes.

Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh, Ora’h Haïm chap. 337 par. 2
2) Rama chap. 337 par. 2
3) Biour Halakha chap. 337 début de citation “Véyèch”
4) Biour Halakha début de citation « Véyèch »
5) Rama id. et Michna Béroura alinéa 14 ; Voir aussi le Yalkoute Yossèf Chabbat tome 5, page 62 qui permet, même dans ce cas, pour les Séfaradim.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation