UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 19 Novembre 2018, Yom Chéni


740. Raccompagner la Reine
Posté par patrick le 01/07/2008 à 22:50:05
Bonsoir Rav,
En quoi consiste la Mélavé Malka et qu'elle est son importance?
Merci pour votre réponse.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 06/09/2008 à 18:19:48
Littéralement « Mélavé Malka » signifie raccompagner de la reine.
En effet, le Chabbate est comparé à une reine, ou un roi qui nous aurait rendue visite. Il convient donc, à la sortie du Chabbate, de se séparer de celui-ci avec tous les honneurs qui lui sont dus ainsi qu’on l’aurait fait pour une reine qui prendrait congé de nous (1).

Nos Sages nous enseigné (2) qu’il convenait de raccompagner le Chabbate en préparant en son honneur un repas.

Cette Sé’ouda (collation) qui marque la sortie du Chabbate a pour nom « Sé’ouda Révi’ite » (4ième repas) car elle vient conclure les trois repas du Chabbate lui même.
Réaliser la Sé’ouda de « Mélavé Malka » est une Mitsva à part entière. Ainsi qu’il est rapporté dans le Rambam (3).

Il convient à priori de réaliser ce repas avec Kazaïte de pain (30gr). En cas d’impossibilité, on la fera avec des gâteaux (Mézonote) ou en dernier lieu avec des fruits. Et on pensera à ce moment raccompagner le Chabbate et prolonger la Bérakha (bénédiction) de celui-ci sur les jours de la semaine, comme il est dit : « Chabbate Mékor Habérakha », le Chabbate est la source des bénédictions.

A priori, on prendra ce repas avant la fin de la 4ième heure (4) de la nuit ou au moins avant la fin de la 6ième heure (‘Hatsote). En cas d’impossibilité, on aura toute la nuit pour réaliser la Mitsva (5).

Il convient, afin de l’honorer comme il se doit, de garder ses habits de Chabbate jusqu’à la fin de la Sé’ouda.
Cette Mitsva concerne aussi bien les hommes que les femmes (6).

Il est intéressant de souligner ce que rapportent nos Sages (7) :
Il existe un os qui a pour nom « Louz » situé au sommet de la colonne vertébrale qui ne tire sa subsistance que de ce que l’on consomme pendant le Mélavé Malka (Certains disent qu’il ne tire profit que de la Havdala).
Cet os a la particularité d’être indestructible et de subsister même après la mort. C’est de lui que sera régénéré l’ensemble du corps au moment de la résurrection des morts.
Il agira de la même manière que le levain fait gonfler la pâte (8).
C’est dire l’importance de cette Mistva qui est une véritable préparation à « Té’hiyate Hamétim » (résurrection des morts).

Notons enfin que cette Sé’ouda porte aussi le nom de Sé’ouda de David Hamélèkh.
En effet, le roi David avait demandé à connaître le moment de sa mort ; Hachèm lui avait répondu qu’elle adviendrait pendant Chabbate (9).
Aussi, le roi David prit-il comme habitude d’organiser un grand repas à la fin de chaque Chabbate qu’il avait conclu en bonne santé.

Kol Touv

Kol Touv


1) Voir Guémara Péssa’him 103a
2) Guémara Chabbate 119b
3) Hilkhote Chabbate chap. 30 Halakha 5 et dans le Choul’hane ‘Aroukh chap. 300
4) Kaf Ha’haïm chap. 31 alinéa 59
 

Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation