UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Vendredi 24 Mai 2019, Yom Chichi


733. La S’éouda de Chabbate
Posté par semelman le 21/06/2008 à 22:41:33
Concernant le Kiddouch il faut distinguer 2 notions :

1) Ein kiddouch Éla Bémakom Sé’ouda : le kiddouch ne peux être valable que s’il est accompagné d’une collation même de gâteaux le vendredi soir.

2) il y a une obligation de Sé’ouda sur du pain le Chabbate, mais cette Sé’ouda peux se faire plus tard.
Ainsi par exemple une personne au chevet d’un malade qui veux faire sa Sé’ouda a la maison mais ne veux pas jeûner si tard pourra faire Kiddouch, manger du gâteau et ainsi pourra boire et manger quand elle veux et mangera sa Sé’ouda de Chabbate avec pain et Nétilate Yadaïm lorsque elle se libérera.
De même pour une veuve qui vient écouter le Kiddouch chez nous mais veux manger chez elle devra tout de suite manger au moins du gâteau avant de retourner chez elle (et peux importe pour elle si celui qui fait Kiddouch en est a son premier ou deuxième).

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 01/07/2008 à 23:48:31
Il est exact que nous n’avons pas développé cet aspect de la question. Nous l’avons toutefois évoqué en ces termes :
« Dans les cas où l'on aurait accompli la Mitsva en faisant suivre le Kiddouch d'une collation à base de gâteau ou de vin, on ne serait pas quitte pour autant de la Sé'ouda de Chabbate qui doit obligatoirement être basée sur du pain (Lé'hèm Michné / deux pains) ».

Merci de vos précisions et Kol touv
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation