UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 16 Janvier 2018, Yom Chelichi


730. Passer Chabbate chez ses futurs beaux parents
Posté par moché le 17/06/2008 à 15:29:31
un jeune homme fiancé à une jeune fille peut-il dormir chez ses futurs beaux parents?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 29/08/2012 à 21:40:00
Il est interdit pour une jeune fille de s’isoler avec un homme quel qu’il soit en dehors de certaines exceptions telles que son père, son grand père, et éventuellement son frère.

S’isoler avec son « ‘Hatane » (terme qui désigne ici le fiancé pendant la période qui se situe entre « l’engagement » et le mariage), est bien évidement interdit- même le jour - et n’entre pas dans les cas d’exceptions (1).

Par ailleurs, l’habitude, telle qu’elle est répandue et acceptée dans les milieux des « Béné Tora » (personnes soucieuse d’appliquer non seulement la lettre, mais aussi l’esprit de la Tora), est de ne pas multiplier à l’extrême les entrevues entre les futur époux, après la première rencontre.
Ceci, afin de ne pas générer gratuitement des problèmes futiles et néfastes. Également dans le but de préserver la fraîcheur des premières rencontres jusqu’au mariage.

Il est par contre d’usage, dans la période qui précède le mariage, que le fiancé soit reçu lors d’un Chabbate par ses futurs beaux parents. Il en est de même pour la « Kala » (la fiancée) qui sera reçue à son tour chez les parents de son Hatane (le fiancé) pour un Chabbate.

Ils seront invités pour l’un, ou tous les repas du Chabbate. Par contre on s’organisera pour que le fiancé (ou la fiancée, selon le cas) soit hébergé pour la nuit par chez d’autres personnes, car il est interdit aux fiancés de dormir dans la même maison de crainte qu’ils ne se retrouvent en situation d’isolement (I’houd) (2).
Tel est l’usage, aussi bien dans les communautés Achkénaz que Sépharad.

Il faut noter, qu’indépendamment de cela, on s’efforcera de réduire la période des fiançailles et de ne pas dépasser les trois mois (3).

Kol Touv


1) Rama Chap.55 par. 1 ; Choute Yaskil ‘Avdi tome 7 partie Evèn Ha’ézèr chap. 6 et Choute Béèr Moché tome 4 chap. 145 par. 2
2) Colbo Hilkhote Ichoute ; Choute ‘Haï VéChalom du Rav ‘Haïm Paladgi tome 2 chap.29. voir aussi le Séfèr Sova’ Séma’hote tome 1 chap. 1 par. 21
3) Au noms des Guédolim, rapporté entre autre par le Séfèr Sova’ Séma’hote tome 1 chap. 1 par. 22
 

Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation