UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Vendredi 25 Mai 2018, Yom Chichi


72. Des pertes marron foncé rendent elles Nida?
Posté par AUDREYG le 28/03/2006 à 16:15:51
Bonjour,
Quand une femme a des pertes marrons foncés avant et après ses règles, est-elle nida ?

Réponse donnée par Rav Michael Kottek le 06/04/2006 à 20:28:44
Afin de répondre à cette question, nous allons développer quelques règles essentielles des lois de Nida.
Il faut savoir que l’impureté atteint la femme dans 2 cas :
1) lorsqu’elle ressent un écoulement de sang dans son corps (lorsque le sang franchit le col de l’utérus vers l’extérieur).
2) Lorsque le sang a été trouvé sans être accompagné d’une sensation quelconque. Cela s’appelle un « Kétèm » (tâche).
Les conditions pour que la tâche rende impure sont nombreuses :
- Est-ce que la tâche est d’une couleur impure.
- Est-ce qu’elle est d’un diamètre de 2 cm ou plus.
- Est-ce qu’elle se trouve sur un tissu blanc ou clair ou de couleur.
Il est évident qu’il n’est pas possible de développer ici tous les aspects de cette éventualité (1).

Les couleurs pouvant être du sang sont le rouge, le noir, le rose et parfois aussi le marron. En effet, il y a des marrons qui tendent vers le rouge ou vers le noir. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de consulter un Rav compétent en la matière pour qu’il tranche dans chaque cas. Car une personne qui n’est pas apte à ce genre d’examen peut facilement se tromper.

► S’il apparaît une perte de couleur marron précédée d’une sensation, il faudra d’abord trancher (de préférence par un Rav), si cette couleur est pure ou impure.
Dans tous les cas ou la femme ressent une sensation caractéristique d’un écoulement de sang, elle devra tout de suite vérifier avec un tissu témoin (Bédika) afin de savoir s’il y a eu vraiment une perte de sang ou non (2).

Dans le cas d’une Bédika, même un point minuscule d’une couleur impure rend la femme Nida systématiquement (il n’y a pas ici de condition comme pour une tâche-Kétèm) (3).

En résumé, après une sensation:
Si elle trouve une couleur impure, elle devient immédiatement impure.
Si c’est une couleur pure, la femme reste pure.
Si elle ne trouve rien, cela dépendra du genre de sensation qu’elle a eu et il faudra demander à un Rav comment agir.

► Si la tâche marron est apparue sans sensation (Kétèm), sur un sous vêtement par exemple, on devra vérifier la couleur, l’emplacement et la grandeur de cette tâche afin de pouvoir décider si la femme est impure ou non.

► Si la tâche marron est apparue sans sensation, mais par une Bédika (vérification interne avec un tissu témoin), c’est uniquement la couleur qui détermine si la femme est Nida ou non.
La couleur marron étant problématique, il faudra donc la faire examiner par un Rav compétent.
Après l’arrivée des règles, la femme devient Nida. Il faudra alors attendre 5 jours minimum ou la fin des règles pour pouvoir faire le « Hèfsék tahara » (examen d’interruption des règles), puis entamer les 7 jours de propreté (Chiv’a nékiim).
Ensuite seulement il sera possible de se tremper au Mikvé.

Si lors de l’examen d’interruption, il y a une tâche marron (et que cette tâche a été déclarée impure par un Rav), il n’est pas valable et il faudra le refaire soit le jour même avant la « la Chéki’a » (coucher du soleil), soit le lendemain avant la « Chéki’a », afin que cet examen soit valable. (4)
Pendant les 7 jours de propreté, on fera, à priori, 2 examens par jour (matin et soir) qui devront apparaître parfaitement propres.

Kol Touv

N.B : je conseille vivement d’étudier les règles de Nida dans un livre très détaillé et très clair qui vient de paraître en français sous le titre « La pureté familiale de A à Z » par le Rav Daniel Ohayon.


1) Choul’hane ‘Aroukh, Yoré Dé’a chap. 190
2) Yoré Dé’a chap. 190 par. 1
3) Yoré Dé’a chap. 190 par. 33
4) Yoré Dé’a chap. 196
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation