UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Jeudi 28 Octobre 2021, Yom 'Hamichi

71. Se brosser les dents le Chabbate
Posté par AUDREYG le 28/03/2006 à 16:13:59
Bonjour,
Je souhaite avoir un renseignement. J'aimerai savoir si nous avons le droit de se brosser les dents "doucement" en faisant attention à ne pas se faire saigner.
Merci de bien vouloir me répondre.

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 01/04/2006 à 21:32:55
Pour qu’une "Mélakha" (travail interdit le Chabbat) soit d’ordre "Déoraïta" (de la Tora, à l’opposé d’actes interdit par décrets rabbiniques), il faut qu’elle ait été exécutée avec l’intention d’en obtenir le résultat qu’elle produit habituellement.

Par contre, si l’intention de cet acte était autre, et qu’il n’était pas inévitable qu’il mène au résultat habituellement recherché, ceci est appelé "Davar Chééno Mitkavène" (acte non intentionné) et n’est pas interdit (1). Par exemple : marcher sûr de l’herbe le Chabbate. C’est permis, tant qu’on marche sans avoir l’intention d’arracher de l’herbe. S’il se trouve que de l’herbe ait été arrachée, aucun interdit n’a été violé (2).

Par contre, tout acte dont le résultat inévitable est une "Mélakha", est interdit, bien qu’il ait été "Eno Mitkavène" (qu’il n’y ait pas eut d’intention de causer ce résultat). C’est ce qui s’appelle un "Psik Reiché", c'est-à-dire que l’acte permis ne peut être accomplis sans qu’il n’entraîne un résultat interdit.

Ainsi le brossage des dents le Chabbat. Si en général vous ne saignez pas des gencives, cet acte n’implique donc pas de "Psik Reiché", et il est permis. Et ceci, bien qu’il puisse rester un "Safèk" (une éventualité) de saignement et donc de "Mélakha", ce brossage reste néanmoins un "Davar Chééno Mitkavène", et est permis (3).
Il serait conseillé d’utiliser une brosse à dents souple, et de veiller à effectuer le brossage en douceur.

Certains exigent de réserver une brosse pour l’usage du Chabbate (4).
Il est recommandé de ne pas la mouiller avant l’usage, pour ne pas risquer de transgresser l’interdit de "Sé’hita" (essorage). Il faudra ne pas la rincer après usage, car ce rinçage n’est pas d’utilité pour le Chabbate même, mais représente une préparation pour l’usage d’après le Chabbate (5).

Notons enfin, que l’utilisation de dentifrice le Chabbate est problématique.

Béhatsla’ha.


1) Choul’hane ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm chap. 337, par. 1.
2) Idem, chap.336, par. 3.
3) Voir le Chout Min’hat Its’hak, tome 3, chap. 48 et 50, ainsi que le Chout Chévète Halévi tome 5, chap.45.
4) Voir le Choulkhane ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm chap. 327, par. 3, et le Chout Min’hat Its’hak, ad, loc.
5) Choute Igrote Moché, Ora’h ‘Haïm tome 1 chap. 112.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation