UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mercredi 28 Juin 2017, Yom Révii


687. Acheter une nouvelle voiture pendant le ‘Omèr
Posté par moché le 06/04/2010 à 12:45:00
Est-il permis d'acheter et de vendre une voiture durant la période du omer? (merci pour votre réponse rapide qui me permettra de m'organiser en conséquence).

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 17/04/2013 à 09:32:01
Pendant la période du ‘Omèr, l’habitude s’est répandue de ne pas porter des vêtements neufs qui nécessitent la bénédiction de Chéhé’héyanou. De même, on évite de faire des travaux de couture sur des vêtements neufs.
En effet, les jours de cette période sont emplis de tristesse car ils virent, à l’époque de Rabbi ‘Akiba la mort de 24000 de ses élèves (1). C’est pourquoi nous avons l’habitude de nous abstenir de dire Chéhé’héyanou (sur un vêtement neuf) pendant les 33 premiers jours du ‘Omèr (2).

Bien que certains soient tolérant à ce sujet, il est recommandé de suivre l’habitude plus générale et de s’abstenir d’effectuer des achats qui entraîneraient la bénédiction de Chéhé’héyanou (3).

Toutefois si la nécessité se fait sentir (quand on a pas d’autre vêtement par exemple), il sera préférable de porter ce vêtement pour la première fois un Chabbate afin de faire la bénédiction de Chéhé’héyanou pendant Chabbate.

Une autre solution s’offre à nous : faire la bénédiction de Chéhé’héyanou le Chabbate, sur un fruit nouveau et penser à acquitter de la sorte la nouvelle acquisition du Chéhé’héyanou nécessaire.
En effet les décisionnaires ont généralement permis de faire cette bénédiction sur un fruit nouveau pendant le ‘Omer.

En ce qui concerne la voiture, la vendre ne pose aucun problème.
Toutefois, son achat implique la bénédiction de Chéhé’héyanou.
Aussi, s’il est possible de repousser l’achat d’une nouvelle voiture après le 33ème jour du ‘Omer, on le fera. Toutefois, si cela devait entraîner un problème (comme rater une occasion à un prix attractif, par exemple), on pourra l’acheter.

On fera alors Chéhé’héyanou, le Chabbate sur un fruit nouveau en pensant acquitter la voiture.

Kol Touv


1) ‘Olléllote Éfraïm tome 2 récit 107
2) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap.551 par.17
3) Voir Yabi’a Omèr tome 3 chap. 26
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation