UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mercredi 18 Juillet 2018, Yom Révii


681. Le Maror pour un malade
Posté par moché le 29/03/2008 à 21:12:44
Comment une personne qui n'est pas immunisé contre la toxoplasmose et qui doit donc manger tous les légumes en les faisant cuire (mais pas cru) doit elle faire pour manger le maror et le carpass, sachant que l'on ne peut pas s'acquitter de leur consommation si on les fait cuire?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 02/04/2008 à 19:31:42
Il est exact que nos Sages nous ont imposé de consommer le Maror (laitue, raifort…) alors qu'il est cru. Le Choul'hane 'Aroukh (1) précise d'autre part que l'on ne pourra pas s'acquitter de cette Mitsva, même à posteriori, avec du Maror qui a été préalablement cuit.

Ceci est justifié par le fait que l'on doit garder un certain goût d'amertume au moment de sa consommation qui doit nous rappeler que les Egyptiens ont rendu la vie amère à nos ancêtres lors de leur esclavage en Egypte. Pour cette même raison, on doit veiller à ne pas tremper exagérément le Maror dans la 'Harossèt afin de conserver ce goût d'amertume.
Par conséquent celui qui consommerait du Maror cuit ne sera pas quitte de la Mitsva.

Il faut savoir par ailleurs que de nos jours, la Mitsva de la "Akhilate Maror" (Mitsva de consommation du Maror) n'est plus un commandement de la Tora mais uniquement d'ordre rabbinique.
En effet, cette Mitsva est assujettie à la consommation du "Korbane Péssa'h" comme il est dit 'Al Matsote Oumérorim Yokhélouhou (vous le mangerez en présence des Matsote et du Korbane Péssa'h). Or depuis la destruction du Bèt Hamikdach, nous n'avons plus la possibilité d'apporter le sacrifice de l'agneau (2).

C'est pourquoi, pour une personne présentant des problèmes de santé, il sera possible de se limiter à la consommation de 17 grammes de Maror (3). On pourra même faire dans ce cas la Bérakha 'Al Akhilate Matsa (4).

Une personne qui ne pourrait même pas ingérer cette quantité (17 gr), aura soin de faire l'effort de manger quelques grammes ou au minimum de le mâcher sans l'avaler afin de ressentir le goût de l'amertume (5). Dans ce cas on ne devra pas faire la bénédiction avant sa consommation.
Toutefois, il serait bon de l'entendre de quelqu'un d'autre et de répondre Amèn (6).

Tout ce qui a été dit précédemment concerne une personne qui a le statut de 'Holé Chéèn Bo Sakana (malade dont la vie n'est pas en danger). Voir à ce propos la question: No 677
Prendre des médicaments le Chabbate.

La règle sera la même si le médecin a avertit que la consommation de Maror pourra amener la personne en question à l'état de 'Holé Chéèn Bo Sakana, même s'il n'est pas malade actuellement (7).

Il conviendra donc de demander à votre médecin si les solutions évoquées précédemment peuvent être envisagées pour vous. Dans le cas contraire, si toute ingestion de Maror cru présente un danger pour votre santé, vous serez alors considéré exempté de la Mitsva de Akhilate Maror et dispensé de sa consommation.

Rien ne vous empêchera toutefois de consommer la salade cuite, bien que cela ne vous acquittera pas de la Mitsva de la sorte.
Bien entendu, vous ne ferez pas de bénédiction à ce moment, mais vous pourrez l'écouter de quelqu'un d'autre.

En ce qui concerne le Karpass (en général du céleri mais aussi tout autre légume), il faut comprendre que sa consommation a été institué pour 2 raisons.
a) Afin de susciter les questions des enfants, à savoir pourquoi cette nuit là trempe-t-on deux fois (le Karpass dans de l'eau salé par exemple et le Maror dans le 'Harossèt)
b) Afin de faire la bénédiction "Boré Péri Haadama" avant sa consommation et d'exempter de la sorte le Maror que l'on mangera plus tard pendant la Sé'ouda. (8).

Rien ne vous empêche donc de consommer le Karpass cuit en le faisant précéder de la bénédiction qui convient.

Péssa'h Kachèr Vésaméa'h


1) Ora'h 'Haïm chap. 473 par. 5
2) Voir Michna Béroura chap. 475 alinéa 16
3) Sidour Péssa'h Kéhilkhato tome 2 page 141 au nom du 'Hazone Ich
4) Voir Piské Téchouvote Hilkhote Péssa'h chap. 473 par. 19
5) Voir Michna Béroura chap. 473 alinéa 43
6) Choute 'Atsé 'Haïm chap. 3
7) Voir Piské Téchouvote Hilkhote Péssa'h chap. 473 par. 19
8) Choul'hane 'Aroukh Ora'h 'Haïm chap. 473 par. 6; voir Michna Béroura chap. 473 alinéa 55
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation