UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mercredi 18 Juillet 2018, Yom Révii


662. Attention aux bulles
Posté par maurice le 25/02/2008 à 21:38:36
Bonsoir Rav

J’ai bu un soda avec un ami. J’ai fait ma Bérakha comme d’habitude et j ai bu le soda dans la canette.
Il y avait de la mousse et mon ami m’a dit qu il y avait une Halakha sur le fait qu’on ne devait attendre que la mousse soit retombée avant de boire le soda ou toutes autres boissons qui avaient de la mousse.
Pouvez vous me dire si c’est exact et si oui, pourquoi ?

En vous remerciant

Kol touv

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 27/02/2008 à 18:37:01
La remarque de votre ami prend sa source dans la Guémara (1). Nos sages nous mettent en garde contre l'absorption de toute mousse ou écume ("Réti'ha") qui apparaîtrait à la surface d'une boisson ou d'un plat.
Leur consommation est nuisible car elle entraîne des complications au niveau des sécrétions nasales (expectorât ou glaire).

Nos sages nous conseillent donc de laisser reposer cette mousse ou écume jusqu'à ce qu'elle s'immerge et disparaisse d'elle-même (2). Ils précisent par ailleurs qu'il ne faudra pas la mettre de coté en soufflant dessus ou en l'écartant de la main sur le coté, car cela aussi est néfaste.

Cet avertissement n'est pas rapporté dans le Choul'hane 'Aroukh mais apparaît parmi certains des derniers Décisionnaires (3).

Il est intéressant de remarquer que les remèdes évoqués par la Guémara, en cas d’absorption de cette écume, ne sont pas rapportés chez les Décisionnaires qui abordent le sujet.
Ils suivent apparemment en cela, un principe ancestral selon lequel il est interdit d’utiliser les « méthodes thérapeutiques » préconisées par nos Sages.
Cela est principalement motivé par le fait que nous ne sommes plus expert dans la compréhension et l’application de leurs préscritions (4).
Nous pourrions donc, faute d’obtenir des résultats probants par notre manque de compétance, en attribuer la cause à nos Sages et dénigrer leurs connaissances.

Toutefois, il semble bien que ceci ne concerne que l'écume qui est le produit d'une réaction (telle qu’une fermentation) ou d'une cuisson. Par contre, toute mousse qui serait le produit d'une action mécanique ou d'une injection gazeuse ne serait pas problématique.
Ainsi, le Chlah Hakadoch (5) rapporte qu'il a entendu que l'écume produite par le versement d'un liquide dans un récipient n'était aucunement nocive (6).

Il semble par ailleurs, que de nos jours on soit moins pointilleux quant à l'observation de ces recommandations. Il est possible que ce soit justifié par une évolution des générations et de certains principes naturels depuis l'époque de la Guémara (7).

Malgré tout, comme il s'agit de principes touchant notre santé, en tenir compte ne pourra qu'être bénéfique (8).

Néanmoins, la consommation de la mousse de boissons gazeuses telles que Coca ou Soda, qui n’est pas le produit d’un « travail » du liquide, ne semble pas à priori, poser de problème.

Kol Touv


1) 'Houline 105b
2) D'après les explications de Rachi sur place
3) Choul'hane 'Aroukh Harav; Hilkhote Chémirate Gouf Vénéfèch par. 9; Kaf Ha'haïm partie Ora'h 'Haïm chap.170 alinéa 82 et partie Yoré Dé'a chap. 116 alinéa 204
4) A l’exception de l’une d’entre elles. Voir ‘Hidouché Rabbi ‘Akiba Éguèr Yoré Dé’a chap. 336 alinéa 1 ; Bèt Lé’hèm Yéhouda chap. 336 alinéa 1
5) Page 80
6) Il précise toutefois, que puisque c'est un sujet qui touche entre autre à la santé, il convenait malgré tout d'en éviter la consommation
7) Voir Tossefote Mo’èd Katane 11a début de citation « Kavra » et ‘Avoda Zara 24b début de citation « Para » ; Choute ‘Havote Yaïr chap.234
8) Voir le Eliyahou Rabba chap. 170 alinéa 24; Kaf Ha'haïm partie Yoré Dé'a chap. 116 alinéa 204 ainsi que le Likouté Mahari’h page 112b
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation