UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 25 Septembre 2017, Yom Chéni


560. Où allumer la ‘Hanoukia quand on n'est pas à la maison
Posté par MIKA le 04/12/2007 à 13:02:18
Bonjour

Peut on allumer la ‘Hanoukia au bureau avec "Bérakhote Bizmano" (à la tombée de la nuit) sachant que nous allons les rallumer pour notre famille plus tard dans la soirée ?

Merci de votre réponse rapide

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 11/11/2014 à 21:58:00
Celui qui ne se trouve pas à la maison au moment où il convient d’allumer la ‘Hanoukia (c'est-à-dire au coucher du soleil pour les Achkénazim et à la sortie des étoiles pour les Séfaradim) devra nommer sa femme (ou éventuellement l’un des membres de sa famille) pour qu’elle l’allume à sa place à l’heure qui convient et l’acquitte ainsi que l’ensemble de sa famille (1).
Lui-même, n’aura alors pas à allumer à l’endroit où il se trouve à ce moment et bien entendu n’allumera pas avec sa famille lorsqu’il rentrera à la maison.

Toutefois, pour les Achkénazim dont le Minhag est que chacun des membres de la famille allume sa propre ‘Hanoukia, dans le cas où on l’acquitte à la maison, il pourra quand même allumer à l’endroit où il se trouve sans faire de Bérakha.

Même dans le cas où il va rentrer chez lui dans la nuit mais à une heure tardive. Il est préférable de procéder ainsi, plutôt que de reporter l’allumage au moment où il arrivera à la maison.

En cas de nécessité, il pourra quand même adopter cette dernière solution. Il sera alors préférable que des membres de la famille soient présents afin de pouvoir faire les bénédictions qui s’imposent.

Il est vrai que certains permettent de s’acquitter de la Mitsva sur le lieu de son travail, mais cela n’est valable que pour une personne qui resterait sur place pendant toute la journée et de surcroît y prendrait tous ses repas, y compris celui du soir. (2). De ce fait, son bureau serait ainsi devenu en quelque sorte sa maison.

Toutefois, certains sont en désaccord avec cet avis et pensent que dans tous les cas il est préférable que la femme allume à la maison et l’acquitte de cette manière (3).

Par ailleurs cette solution ne pourrait être envisager en aucun cas pour celui qui a l’intention de procéder à l’allumage pour sa famille en rentrant à la maison.


Il convient donc de ne pas allumer au bureau et de procéder ainsi :
• Soit se faire acquitter par sa femme qui allumera à l’heure à le maison, qui est la solution préférable,
• Soit allumer en rentrant plus tard chez soi en présence de la famille

Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh chap. 675 par. 3 ; Michna Béroura chap. 675 alinéa 9 et chap. 677 alinéa 2 ; Torate Hamo’adim chap.2 par.1
2) Piské Téchouvote tome 6 chap. 672 par. 7 ; Voir Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap. 677 par. 1 et les commentateurs sur place ; voir aussi Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap. 677 par. 3 et Michna Béroura chap. 677 alinéa 15 et 16
3) Séfèr Ich Oubéto chap. 5 note 26 au nom du Rav Chélomo Auerbach
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation