UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mercredi 26 Avril 2017, Yom Révii


495. Du sel sur la table à Roch Hachana
Posté par simha62 le 01/09/2016 à 10:52:00
Bonjour a tous,
Une question, est-ce un Minhag que de ne pas mettre de sel sur la table le soir de Roch Hachana?
Merci de votre réponse.

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 10/09/2016 à 21:59:00
Nous avons déjà expliqué dans la réponse pain et sel pourquoi nous avons l’habitude de tremper le pain dans le sel. Ceci est valable toute l’année.

Toutefois, à Roch Hachana, il nous est recommandé (1) de manger pendant le repas du soir (ou des soirs) de la fête des mets particuliers dont la consommation est « Lésimane Tov » (de bonne augure).
Il est un Minhag universel, rapporté d’ailleurs par le Rama de manger de la pomme trempée dans du miel pour que l’année soit douce.

Le Michna Béroura (2) précise à ce propos que certains ont l’habitude de tremper le pain dans le miel.
Ce Minhag qui a pris naissance dans le monde Achkénaze (3) s’est ensuite étendu aux communautés Séfarade (4). Nombreux sont ceux qui trempent leur pain dans le sucre plutôt que dans le miel (5).

Le sel n’est toutefois pas exclu de la Table pour autant, bien au contraire !

En effet, placer du sel à table est une Mitsva (6). Il existe à cela deux raisons :
1) la table où l’on mange est comparable au « Mizbéa’h » (l’autel du Temple), et s’alimenter est comparable à l’offrande d’un sacrifice. Or il est écrit à propos du Mizbéa’h : « avec toute tes offrandes tu apporteras du sel » (7).
2) Parce que le « Brit Méla’h » (l’alliance de sel, alliance éternelle, entre Hachèm et le peuple d’Israël, comme le sel qui ne s’altère jamais) protège des accusations du Satane.
voir à ce propos notre dossier : Le sel peut-il s’altérer


Aussi, certains préconisent de tremper le pain dans le sucre et dans le sel car tremper le pain dans le sel a le pouvoir, comme expliqué précédemment, d’adoucir la rigueur (8)

Toutefois le Minhag le plus répandu est de le tremper que dans le sucre ou le miel (9). Il semble que l’on se base sur le fait que le sucre soit aussi considéré comme du sel pour symboliser une alliance éternelle (10).

Certain on le Minhag de tremper le pain dans le sucre pendant toute la période qui va de Roch Hachana à Ocha’ana Rabba.


On trempera le pain dans le sucre à Roch Hachana, voire même pendant toute la fête. Certains trempent dans le sel et dans le sucre.
Pour ceux qui ne trempent que dans le sucre, il est toutefois fortement recommandé de laisser du sel sur la table pendant le repas.

Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh Ora ‘h ‘Haïm chap.583 par.1
2) Chap.583 alinéa 3
3) D’après le Lévouch par.2
4) Voir Kaf Ha’haïm chap.583 alinéa 4
5) Nahagou Ha’am Roch Hachana par.11
6) Rama Ora’h ‘Haïm, chap. 167 par. 5
7) Vaïkra, chap. 2 verset 13
8) Kaf Ha’haïm chap.583 alinéa 4
9) Comme il est rapporté dans Or’hote Rabbénou tome par.162 au nom du ‘Hazone Ich ; telle est également l’habitude en Afrique du nord
10) Séfèr Halakhote Guédolote chap.218
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation