UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Vendredi 25 Mai 2018, Yom Chichi


42. Le droit de consulter les documents de son conjoint
Posté par jojo le 12/02/2006 à 10:49:31
Un conjoint ou une conjointe à t-il ou t-elle le droit:
-de consulter la boite au lettres de son epoux(se) sans son autorisation?
-de rentrer et consulter ses documents sur l'ordinateur?

Merci pour votre site et pour la qualité de vos réponses.

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 03/03/2006 à 12:29:22
Il est interdit de lire ou de consulter des écrits destinés à autrui sans son consentement. Cet interdit n’est plus en vigueur lorsque la lettre ou le document a été jetée par son destinataire (1).
Il est de même interdit de dévoiler les dires de son prochain, tant qu’on n’a pas été autoriser à le faire par celui ci (2).
De plus il est interdit de faire usage d’un quelconque objet, sans avoir obtenu le consentement de son propriétaire. Un tel usage est considéré comme un vol (3). Si toutefois le propriétaire ne voit pas d’inconvénient à ce qu’il soit fait usage de cet objet, il sera permit de s’en servir (4).

Dans le cadre d’un couple marié, nos sages nous engagent à porter l’un à l’autre un respect mutuel et profond (5). Ainsi des actes exprimant un manque de confiance sont à bannir. Les membres du couple doivent mener à une vie commune harmonieuse, digne et respectueuse. Un climat de confiance doit régner entre eux, tant dans le domaine financier que social.

Le Choul’hane ‘Aroukh régit dans les plus grands détails la répartition des biens, ainsi que les obligations et les responsabilités mutuelles des membres du couple. Il prévoit également la tenue à respecter dans le domaine des relation amicales ou sociales d’une personne mariée, ainsi que ses limites.

La suspicion de l’infraction à l’un de ces devoirs ou comportements, pourrait éventuellement entraîner le droit d’enfreindre les principes précédemment énoncés, après la consultation d’un Rabbin compétent.

1) Béèr Hagola, Yoéré Dé’a, fin du chap. 334.
2) Guemara Yoma (4b) ; Guemara Sanhédrin 31a ; Maguen Avraham Ora’h Haïm 156.
3) Choél chélo mida’at, voir Choul’han ‘aroukh ‘Hochen Michpat 359, 5 et 7 / 363, 5 et 7; Nétivot 34, 5.
4) Rama ‘Hochen Michpat 381,1 ; Netivot 267, 4; Graz Hilkhot Chéélot
5) Rambam Hilkhot Ichout chap.15 Halakha 19-20
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation