UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 06 Décembre 2021, Yom Chéni

40. Envoyer une lettre ou un télégramme le vendredi avant Chabbate
Posté par maguid le 08/02/2006 à 18:12:48
Peut on poster une lettre (en France) le vendredi, juste avant Chabbat, sachant qu'elle sera acheminée pendant le Chabbate ?

Merci d'avance pour votre réponse.

Réponse donnée par Rav Michael Kottek le 23/03/2006 à 18:55:31
On peut poster dans une boite aux lettres (ou à la poste) une lettre, le vendredi, même s’il est sûr qu’elle arrive à destination le lendemain, qui sera le Chabbat.
Mais évidemment, il ne faut pas mentionner explicitement qu’elle doit arriver le Chabbat ou le dimanche (quand il est évident que cela l’oblige à la transporter le Chabbat) (1).

Néanmoins, le fait d’envoyer une lettre expresse ou un télégramme la veille de Chabbat reviendrait à donner l’ordre explicite de l’acheminer au plus tôt donc le Chabbat même.
A ce titre, cela est, à priori, interdit.

Si l’on est dans un cas d’extrême urgence, ou s’il ‘agit d’une Mitsva, ce sera alors permis (2).
La raison de cette permission est que le fonctionnaire au guichet de la poste n’est pas le facteur lui-même, mais il ordonne à une ou plusieurs autres personnes (qui ne sont pas juives), de s’occuper de cette lettre expresse (3).

De même, on peut accepter une lettre apportée spécialement par un facteur non juif durant le Chabbat. Il sera toutefois préférable de lui demander de la poser sur une table. On pourra ensuite la prendre et la lire.

Toutefois, si pour lire la lettre il faut la déchirer, cela devient problématique. Il faudra alors,
demander, par allusion, à un non juif de le faire pour nous (les lois concernant la façon de demander à un non juif, d’effectuer un travail qui est interdit pour un juif le Chabbat, sont relativement complexes et nécessitent de se renseigner auprès d’un rabbin compétent).
Tout cela, évidemment lorsqu’il s’agit d’une lettre urgente (4).

Toutes ces indications concernent un endroit ou la poste est tenue par des non juifs.
S’il y a des employés juifs non pratiquants, on ne pourra rien leur demander de faire pour le Chabbat.
En Erets Israël, la poste ne fonctionne pas le Chabbat et les fêtes. Il n’y a donc pas de problèmes.


Kol Touv


1) Choul’hane ‘Aroukh, Ora’h Haïm chap. 247 et Michna Béroura note 3 et 4.
2) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h Haïm, Michna Béroura, note 24.
3) Voir le Min’hate Its’hak 6, 18.
4) Voir Michna Béroura chap. 307 note 56 et chap. 340 note 41 ; Chémirate Chabbat Kéhilkhéta 31, 20
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation