UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 21 Aout 2018, Yom Chelichi


325. A quel moment et comment faire « Nétilate Yadaïm » le matin
Posté par moché le 01/01/2007 à 12:51:52
Chalom,

Comment doit-on procéder le matin pour la Nétilate Yadaïm ? Doit-on faire la bénédiction avant de se laver les mains ou après ?
Est-il vrai que l'on peut faire toutes les bénédictions (Nétilate Yadaïm, Achèr Yatsar) au moment où l'on débute sa Téfila avec les bénédictions du matin et pas au moment où on se lave les mains et où on sort des toilettes?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 07/01/2007 à 20:30:18
La Guémara (1) nous enseigne : « celui qui se lave les mains (le matin) récitera la bénédiction : « ‘Al Nétilate Yadaïm ».
Le Tour (2) rapporte comme appui à cette règle le verset de « Je me lave les mains en état de pureté » (Psaume 26, 6).

Il existe deux raisons à cette ablution matinale (3) :
a) Parce que les mains ont probablement touché des parties sales du corps durant le sommeil (Roch)
b) A cause du mauvais esprit qui plane sur l’homme durant le sommeil (Rachba).

Le matin, immédiatement au réveil, on récitera « Modé ani », puis on se lavera les mains, alternativement trois fois chaque main (si possible au pied du lit).

Le Choul’hane ‘Aroukh (4) rapporte que certain on l’habitude d’attendre d’arriver à la synagogue pour réciter la bénédiction de « ‘Al nétilate yadaïm » mais que l’usage des Séfaradim est de la réciter immédiatement après le lavage.
Le Bèn Ich ‘Haï (5) écrit qu’il faut faire la bénédiction avant même de s’essuyer les mains.
Les Séfaradim doivent donc se laver les mains comme il convient, puis faire la bénédiction et ensuite seulement les essuyer.

En ce qui concerne les Achkénazim, le Michna Béroura (6) rapporte une discussion portant sur le moment de réciter la bénédiction: immédiatement après le lavage des mains, ou à la synagogue avec les autres bénédictions du matin.
Certain ont donc l’usage de ne la réciter qu’après l’ablution que l’on fait après être allé aux toilettes et juste avant de prier (afin de la raccorder au autre bénédiction) (7).

En ce qui concerne la bénédiction de Achèr Yatsar, bien que le Rama écrive (8) qu’il y a lieu de la réciter le matin même sans être aller aux toilettes il vaut mieux attendre d’y être passer pour la réciter.
Les Séfaradim par contre ne la réciteront qu’après être allé aux toilettes.

Kol Touv


1) Bérakhote 60b
2) Ora’h ‘Haïm chap. 4 par.1
3) Michna Béroura chap.4 Alinéa 1
4) Chap.6, par.2
5) Paracha Toldote alinéa 5
6) Chap.6, par. 9 et chap. 4 par.4
7) Biour Halakha début de citation « Véafilou lo » chap.4, par.1
8) chap.4, par.1
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation