UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 15 Octobre 2019, Yom Chelichi


307. Un Talite usagé
Posté par hai le 29/10/2006 à 20:15:16
Chalom,

Contrairement à celui d'un Talite Katane Achkénaz, les noeuds de Tsitsite d'un Talite Katane Séfarade sont extremement difficiles à dénouer. Que faire si on constate un défaut rendant Passoul le Talite Katane (par exemple un fil cassé au niveau supérieur d'un Tsitsite) ? Peut-on couper le Tsitsite aux ciseaux ? Peut-on jeter le Talite Katane à la poubelle ? Ou bien à la Guéniza ?

Réponse donnée par Rav Meir Cahn le 20/11/2006 à 17:31:15
Il y a lieu d’établir une différence entre les fils des Tsitsite proprement dits, et l’habit qui les porte, le Talite.

Les franges elles-mêmes ne revêtent pas de sainteté ; elles détiennent en revanche le statut d’ « objets de Mitsva » (à l’instar du Loulav, du Chofar etc.). En tant que tels, le Choul’hane ‘Aroukh (1) autorise de les jeter à la poubelle, mais il interdit toutefois d’en faire un usage dégradant. Le Rama ajoute que certains avis interdisent de les jeter à la poubelle, et précise que les personnes scrupuleuses s’appliquent à les déposer dans une Guéniza. Il conclut que « toute personne qui agit avec cette rigueur méritera une bénédiction ».

Le Talite, une fois les franges ôtées, reprend son statut d’habit ordinaire, il peut donc être jeté à la poubelle sans problème, mais il est en revanche interdit de l’utiliser de manière avilissante (2).
Certains décisionnaires conseillent tout de même de le déposer dans une Guéniza, au même titre que les Tsitsite (3).

Dans le cas où l’on souhaiterait détacher les fils des Tsitsite du vêtement, il y a lieu de ne pas les découper avec des ciseaux ou tout autre objet métallique (4), mais plutôt avec les dents (5), ou encore avec tout objet non métallique.

Kol Touv


1) Ora’h ‘Haïm chap. 21, 1
2) Ibid. par. 2
3) Yalkoute Yossèf lois sur les Tsitsite chap. 21, 2
4) Kaf Ha’haïm chap. 11, par. 39, Bèn Ich ‘Haï Lèkh Lékha par. 4 et Michna Béroura chap. 11, 61
5) Ma’hatsite Hachékèl ibid. 11 qui indique que les dents de l’homme sont au nombre de 32, équivalent au nombre de fils des Tsitsiote
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation