UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Samedi 07 Décembre 2019, Yom Chabbate


276. Couper du papier le Chabbate
Posté par taupe le 28/09/2006 à 17:00:29
Bonjour,

Peut-on couper du film plastique aluminium sans pointiller Chabbate à la main ?
Merci

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 28/10/2006 à 19:03:37
Pour répondre à cette question, il est indispensable de préciser auparavant quelques définitions concernant les « Mélakhote » (travaux interdit par la Tora le Chabbate) en rapport avec l’action de couper.

La « Mélakha » de « Mé’hatèkh » (couper/trancher) consiste à couper un élément selon des mesures précises qui font tout l'intérêt de la découpe. Par exemple couper une nappe à la mesure d’une table.
Un autre aspect de cette « Mélakha » consiste à couper un élément à un endroit précis, car on est intéressé par la coupe à cet endroit (en dehors de toutes considération de mesures).

Par contre si l’on coupe sans se préoccuper des mesures ou de l’endroit de la découpe, mais simplement parce qu'on à besoin du morceau découpé pour un certaine utilisation, on rentre dans le domaine la « Mélakha » de « Koré’a » (couper/déchirer).
Cette « Mélakha » s’applique à celui qui coupe en deux morceaux un élément (peau, tissu, papier), dans l’intention de se servir du morceau coupé, bien que dans l’immédiat cela abîme la bande originale. (2)

Il y a de surcroît, au minimum (3), une interdiction d’ordre Rabbinique car cela ressemble à l’élaboration d’un ustensile (« Kimtakèn Kéli ») (4)

On voit donc que l’action de couper, à partir du moment où on a l’intention de se servir du morceau découpé, est strictement interdite dans tous les cas.

Les seuls cas ou le fait de couper serai permis, sont ceux ou l’on déchire en abîmant, sans avoir l’intention d’utiliser l’une ou l’autre des parties coupées. C’est le cas, par exemple quand on détruit l’emballage d’un paquet de Gâteaux.
Ce sujet nécessite un étude à part entière. (5)

La coupe d’un film plastique ou d’aluminium, suppose, à priori, que l’on est intéressé par la taille du morceau découpé. Ceci serai donc interdit à cause de « Mé’hatèkh » qu’il y ait des pointillés ou pas. D’après certains, le simple fait de couper selon des pointillés (c’est à dire à un endroit que l’on a choisi, même si l’on est pas intéressé par des mesures précises) suffit pour entrer dans le cadre de l’interdiction de « Mé’hatèkh ». (6)

Une coupe sans se préoccuper des mesures ou de l’endroit de la découpe sera interdite à cause de la «Mélakha» de « Koré’a ». (6)

Quand à votre deuxième question, elle a sa réponse dans la réponse No39 Pour y accéder cliquez ici

Kol Touv


1) Guémara Chabbate 74b
2) Voir Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap.340 par. 14
3) Voir Biour Halakha chp.340 début de citation “Én choverim »
4) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm chap.340 par. 13 ; Michna Béroura alinéa 41
5) Voir sur le sujet Chémirate Chabbate Kéhilkhéta tome 1 chap.9 par.1 à 12
6) Voir sur le sujet Chémirate Chabbate Kéhilkhéta tome 1 chap.23 par.16 ; Piské Téchouvote chap.340 par.28 le Choute Or Létsyone tome 2 chap.40 question 6
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation