UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Vendredi 20 Octobre 2017, Yom Chichi


274. Kol Nidré et annulation des vœux
Posté par coco le 08/09/2017 à 07:22:19
Dans toutes les communautés israelites on commence l'office de Yom Kippour par la prière de Kol Nidré. Néanmoins on fait aussi l'annulation des voeux avant Roch Hachana.
Pourquoi donc avoir besoin de ces deux opérations ?
Merci

Réponse donnée par Rav Michael Kottek le 28/09/2017 à 07:25:19
Commençons par « Kol Nidré ».
En vérité ce n’est pas une prière mais une annulation de nos vœux.
Selon rabbi Sa’dia Gaone, le Roche et le Tour (1), on annule de cette manière, les vœux émis jusqu’à ce jour en formulant en public la demande d’annulation.
Cependant Rabbénou Tam est d’avis qu’une simple formulation en public n’est pas la solution requise pour l’annulation des vœux, car certaines exigences de la Halakha ne peuvent pas être satisfaites.
Ainsi la présence de 3 Dayanim, la formulation explicite du vœu etc.

Pour Rabbénou Tam la récitation du « Kol Nidré » ne peut avoir d’incidence que pour annuler les vœux qui seront exprimés dans le futur.

C’est donc pour être en conformité avec tous les avis que non seulement nous disons le « Kol Nidré », mais nous faisons aussi auparavant une annulation des vœux en bonne et dû forme devant 3 personnes qui font figure de Dayanim pour cette occasion.

Pour que le « Kol Nidré » puisse annuler les vœux déjà formulés il faut impérativement que chacun lise à voie basse avec l’officiant te toute l’assemblée, l’intégralité de cette déclaration. Et si possible on le dira 3 fois de suite. De cette manière chacun sera considéré comme s’il demandait à l’ensemble de la communauté d’annuler ses vœux.
Selon le Michna Béroura l’essentiel dr la raison du Kol Nidré est l’annulation de nos vœux futurs (ce qui rejoint l’avis de Rabbénou Tam).

Néanmoins dans de nombreuses communautés on formule la phrase suivante : « depuis le jour de Kippour passé jusqu’à celui qui arrive, et depuis celui qui est là jusqu’au prochain jour de Kippour ». Ceci étant en conformité avec l’avis formulé par le Tour selon lequel il s’agit d’une annulation des vœux émis par le passé (2).

Si au cours de l’année on formule un vœu en ayant conscience de l’annulation formulée le jour de Kippour, ce vœu sera valable car nous affirmons vouloir ce vœu malgré l’annulation de Kippour.

L’habitude est de faire « Hatarate Nédarim » (annulation des vœux) la veille de Roch Hachana, mais certains le font la veille de Yom Kippour.
Certains ont l’habitude de le faire également 40 jours avant Roch Hachana et 40 jours avant Yom Kippour (3).

Kol Touv


1) Ora’h ‘Haïm chap. 619
2) Michna Béroura chap. 619 alinéa 2 et Kaf Ha’haïm chap. 619 alinéa 17 et 18
3) Kaf Ha’haïm chap. 581 alinéa 12
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation