UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Dimanche 14 Juillet 2024, Yom Richone

259. Passer derrière un juif qui ouvre une porte électrique le Chabbate
Posté par bebert le 15/09/2006 à 00:47:36
Chalom,
Si cela fait longtemps que l'on attend devant une porte électrique de notre batiment le Chabbate et que des juifs non religieux ouvrent cette porte en actionnant le bouton électrique, peut-on pénetrer alors en profitant de leur travail interdit qu'ils n'ont fait que pour eux mêmes.
Merci

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 29/09/2006 à 10:00:56
Il est rapporté dans le Choul’hane ‘Aroukh (1) que si un juif transgresse le Chabbat en faisant « Bémézid » (volontairement) une « Mélakha » (travail interdit), il lui sera interdit à tout jamais de profiter de son travail.
S’il a transgressé « Béchoguèg » (de façon involontaire, parce qu’il ne savait pas que l’acte était interdit, ou bien parce qu’il n’avait pas conscience que c’était Chabbat), il ne pourra profiter de ce travail qu’après la sortie de Chabbat.

Dans tous les cas, les autres personnes ne pourront profiter de ce travail qu’après Chabbat.

Il en résulte que si un juif a ouvert une porte en faisant un travail interdit (ouverture électrique par exemple), vous n’avez pas le droit de lui emboîter le pas et de sortir derrière lui.

La solution est de s’armer de patience et d’attendre qu’un non juif sorte pour passer derrière lui.
Par contre vous ne pouvez pas demander à un non juif de vous ouvrir la porte, ni même profiter d’un acte interdit qu’il aurait fait spontanément pour vous rendre service.

Voir à ce propos la question Ascenseur le Chabbat Pour y accéder cliquez ici
Voir également la suite de notre sujet dans la question 282.

Béhatsla’ha


1) Ora’h ‘Haïm chap. 318 par. 1
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation