UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 19 Aout 2019, Yom Chéni


248. Comment s'y retrouver
Posté par miki26 le 12/09/2006 à 14:55:24
Kvod Harabanim, bonjour,
Tout d'abbord , bravo pour ce genre de site qui comme vous le voyez attire de plus en plus de personnes afin d'avoir des réponses à leurs questions.
Ma question est la suivante : Aujourdh'ui Grâce à D., nous avons le choix d'écouter ou de suivre beaucoup de Rabbanim, mais malheureusement qui ne sont pas toujours de la même "tendance" . Je ne vous parle pas d'ici des tendances Loubavitch, Breslev et autres, mais celles du Dati Tsiyoni et du 'Harédi.
Pouvez vous m'expliquer ce que signifie ce genre d'appelation (sioniste, 'Harédi, Nikouré Karta...) . Je me pose énormément de questions sur ce problème. Je vois et j'entend beaucoup de Rabbanim se contredire sur de nombreux sujets , seulement parce qu'ils ne sont pas de la même appelation ('Harédi ou sioniste) ! Quel est donc la voie à suivre ? J'arrive même parfois à me dire que ce n'est pas la même Tora ('Hasvé chalom). On entend toujours beaucoup de choses comme par exemple faire son alya ou ne pas la faire, faire l'armée ou ne pas la faire.... Et là encore je peux comprendre que c'est seulement une idéologie , mais lorsqu'on parle de Halakhote, d'étude, là c'est different . Quel est ce combat inutile . Pourquoi ne pas tous avoir la même vision des choses : L'amour de la Tora et l'amour d'Israël .
Merci de votre réponse .

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 11/10/2006 à 01:30:47
Je comprends fort bien votre désarroi devant tant de tendances qui parfois se contredisent et même s’affrontent dans certains cas. Il m’est très difficile de tenter d’éclaircir vos idées en quelques mots et par email.

Il faut pourtant savoir que la multitude des tendances et des Minhaguim est une des composantes de la richesse du judaïsme. Ainsi Achkénazime, Séfaradim, Témanim, ‘Hassidim, Litaïm, sont des éléments complémentaires et non contradictoires du judaïsme.

Le danger commence quand ces tendances s’éloignent, sans l’admettre bien entendu, de la voie tracée par les Rabbanim de moché Rabbénou à nos jours, en passant par les Tanaïm, les Amoraïm, les Richonim, les A’haronim.

Pour s’y retrouver il faut chercher où sont les « Guédolim », les grands Rabbanim qui dirigent notre génération, ceux qui transmettent une Tora pure, intacte, non mêlée de considération politique ou autre. Ces « Guédolim » qui passent leur vie à l’étude de la Tora, à écrire des ouvrages qui font autorité, à former des Talmidim, à perpétuer les principes immuables de la Tora.
Si vous avez encore du mal à les identifier il vous suffira d’aller les voir et de regarder leurs visages (même leurs photos, si ce n’est pas possible autrement). Vous y verrez la grâce et le «Émèt» de la Tora.

Allez, vous ne pouvez pas vous tromper.

Kol Touv Oubéhatsla’ha
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation