UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Lundi 19 Aout 2019, Yom Chéni


215. Interdiction de dormir avant le " Kériate Chéma’ " du soir
Posté par hai le 06/08/2006 à 21:30:55
Le Choulh'ane Aroukh Orah 'Haïm chap. 108, traite du problème du rattrapage de la 'Amida. Dans le par. 8, une grande souplesse est donnée la-bas sur la possibilité de rattraper une 'Amida perdue pour raisons diverses.
Par exemple si je suis occupé à une affaire et que je dois repousser ma tefila, le Michna Béroura nous precise qu'il faut le faire sans mépris en se disant "je dois la faire au plus tôt", et non en se disant "maintenant je suis occupé, la tefila on verra aprés".

Au printemps en France, la nuit tombe très tard. Il arrive qu'on soit obligé de prier arvit seul à la maison. Et que le sommeil nous gagne. Il n'est pas fait mention de la Kavana a avoir à ce moment-la. En effet, si je m'endors je sais tres bien qu'il y a de fortes chances que je ne me reveille qu'au petit matin (les nuits tombant non seulement très tard, mais étant également très courtes !).

Il est donc difficile d'accorder un quelconque crédit à une Kavana du type "je dois la faire au plus tôt" dans ce cas-là. Comment gérer cette situation complexe ?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 18/08/2006 à 13:53:30
La situation n’est pas si difficile à gérer que ça !
En dehors de l’obligation de prier la ‘Amida de la prière du soir, il existe chaque soir une obligation encore plus importante : celle de dire le « ‘Chéma’ Israël ».

C’est une Mitsva de la Tora Que l’on doit réaliser le soir, après la sortie des étoiles, même si l’on a déjà prié avec la communauté alors qu’il faisait encore jour. (1)

Il est par ailleurs stipulé dans le Choul’hane ’Aroukh (2) qu’il est interdit de commencer un repas une demie heure avant le « Kryate Chéma’ » du soir.
Le Michna Béroura (3) précise qu’il est de même interdit de dormir, de peur que l’on rate la Mitsva.

On n’a donc pas d’autre choix que de s’organiser et d’établir son programme du soir en fonction de cette obligation.
En hivers, en France, il faudra veiller jusqu’à la tombée de la nuit afin de faire son « Kryate Chéma’ » (et éventuellement la prière du soir pour ceux qui n’ont pas prié plus tôt avec la communauté).

Bon courage


1) Choul’hane ’Aroukh Ora’h ‘Haïm chap. 235 par.1
2) Ora’h ‘Haïm chap. 235 par.2
3) Chap.235 alinéa 16 et 17
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation