UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Mardi 21 Aout 2018, Yom Chelichi


159. Peut-on porter des pantalons ou jupes jean's
Posté par BINYAMINE le 20/06/2006 à 13:38:02
Bonjour,
Peut-on porter des pantalons jean's pour hommes ou jupes jean's pour femmes? Merci

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 28/07/2006 à 15:23:43
En règle générale les limites d’un comportement pudique sont fixées par la conscience de la présence permanente de D. dans le monde et par l’obligation de l’honorer. Voir question 164 « prier sans chaussettes ». (Pour y accéder cliquez ici)

Ceci implique la nécessité d’un comportement délicat qui exclu la grossièreté en toute occasion que se soit en public comme en privé. Cela concerne aussi bien les hommes que les femmes (1).

Le fait de revêtir un vêtement peu soigné ou qui témoigne d’une attitude négligée va à l’encontre de ce principe de base.
Le vêtement en « jean's » exprime par son essence « la décontraction négligée ». C’est à l’origine un vêtement grossier de travail, en porte à faux avec une certaine délicatesse qui doit caractériser le vêtement d’un « Bèn Israël » conscient de la présence divine).

D’autre part, un vêtement de ce type ne convient pas (en particulier à une femme) pour les raisons suivantes :
a) Il symbolise une façon de vivre faisant fi de toute règle ou contrainte quelle qu’elle soit. Il est le symbole d’une permissivité sans borne contraire à la Tora. . (2)

b) Il est l’expression d’un manque de considération de soit même, puisque l’on ne s’efforce pas de se vêtir avec des vêtements plus respectables. A l’opposé, une jeune femme au contraire, doit tendre à donner d’elle une apparence soignée et honorable. . (2) C’est la marque de sa respectabilité et de sa responsabilité en tant que fille d’Israël qui est comparée à une fille de roi comme il est dit : « tout l’honneur d’une princesse réside dans son intérieur ». (3)

À ce titre les vêtements de jean's sont bannis dans les communautés orthodoxes en Israël chez les hommes et à plus forte raison chez les femmes.

Toutefois s’agissant d’une personne qui vit en dehors d’Israël dans un contexte ou le port du jean's est banalisé et qu’il a perdu de sa symbolique, si on le porte pour des raisons pratiques ou de confort ou à plus forte raison pour des raisons professionnelles (à cause de sa solidité), il n’y a pas lieu de l’interdire.
Cela exclue les jeans vendus nefs, préalablement délavés et usés, signe d’une recherche délibérée d’un débraillement teinté d’un rejet idéologique d’une société organisée.

Chacun décidera en fonction de la société dans laquelle il évolue, de l’image qu’il a de lui-même et du niveau qu’il veut atteindre.

Kol Touv


1) Voir Guémara Bérakhote 62a et Érouvine 100b.
2) Voir ‘Oz véhadar lévoucha,chap. 7 par. 3, qui s’étend sur le sujet.
3) Téhillim 45-14.
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation