UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist   
Retour à l'accueil du site principal
    Samedi 07 Décembre 2019, Yom Chabbate


141. Prier en présence d'une femme dont la tête est découverte
Posté par levana le 31/05/2006 à 19:51:39
Une Téfila récitée dans une pièce ou il y a une femme qui n'a pas la tete couverte est ce interdit ?

Réponse donnée par Rav Aharon Bieler le 07/06/2006 à 21:37:41
La Guémara (1), apprend du verset « il ne sera pas vu chez toi de nudité » (Dévarim 23), qu’il est interdit de réciter toute parole de prière ou d’étude en étant nu ou en face d’une personne (homme ou femme) dénudée(2). C’est une interdiction de la Tora et il n’y aura pas d’autre solution que de lui tourner le dos, ou de sortir de la chambre, bien entendu (3)

Nos Sages ont étendu cette interdiction à d’autres parties du corps chez la femme. Le fait de découvrir une de ces parties ( le bras, par exemple) sur une longueur de un « téfa’h » (8 cm), suffit pour interdire à un homme de dire des paroles de Tora ou de prier en face de ce manque de pudeur.
Contrairement au reste du corps, une partie même infime ( moins de 8 cm ), découverte, sur la jambe, à partir du genou (inclu) et vers le haut, interdit toute parole de Tora.

Un homme n’aura pas donc pas le droit de prier en face d’une femme vêtue indécemment. Car cela l’entraîne à avoir des pensées qui sont déplacées par rapport aux paroles qui sortent de sa bouche (4).

Il faudra alors qu’il tourne son corps de manière à avoir la partie dénudée dans son dos ou au moins sur le coté. Il pourra ainsi prier (5)
Si ça lui est difficile, il pourra se contenter de fermer les yeux (6).
En cas d’impossibilité absolue, on pourra s’appuyer sur l’avis du ‘Hazon Ich (7),qui permet en détournant le regard de manière à ce que l’endroit découvert ne soit plus dans le champ de vision.

Si la partie découverte (excepté la jambe) s’étend sur moins de 8 cm, ou s’il s’agit de la tête qui est découverte, d’après tous les avis , il suffira de fermer les yeux (8).

Par contre une femme aura le droit de prier en face d’une autre femme qui aurait la tête découverte ou qui serait vêtue incorrectement, à condition qu’elle ne soit pas complètement dénudée (ce qui nous ramènerait à l’interdiction de Tora) (9).

Kol Touv


1) Bérakhote 25b
2) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm 75-4
3) Michna Béroura chap. 75 Alinéa 29 au nom des « A’haronim »
4) Choul’hane ‘Aroukh Ora’h ‘Haïm 75-1, et dans Michna Béroura alinéa 1
5) Michna Béroura chap. 75 Alinéa 1
6) Ba’h et Péri Mégadim sur le Chapitre.
7) Ora’h Haïm 16/7
8) Michna Béroura chap. 75 Alinéa 5
9) Michna Béroura chap. 75 Alinéa 8
 
Navigation Rapide
Pour se déplacer entre les questions, nous vous proposons un accès facile à la navigation